Actu Chômage

lundi
26 août
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités Génération Précaire ironise sur la "charte des stages"

Génération Précaire ironise sur la "charte des stages"

Envoyer Imprimer
Voici le communiqué de presse de Génération Précaire sur "la charte des stages étudiants en entreprise" proposée par le gouvernement, et que vont signer cet après-midi les ministres délégués Gérard Larcher (emploi) et François Goulard (enseignement supérieur).

Mercredi 26 avril : Signature de la charte des stages au Ministère du Travail

Génération Précaire dénonce le cache-misère de la charte sur les stages

Est-ce qu’une charte non contraignante fera changer d’attitude ceux qui commettent des abus ? Un incendie ne s’éteint pas par de belles déclarations et de nobles intentions.

Si les stagiaires de Génération Précaire se protègent derrière un masque, le gouvernement tente de masquer la misère de la réglementation concernant les stages derrière une charte. En effet, derrière ce paravent bien mince, la situation des stagiaires n’est pas prête de changer. Rien ne vient protéger efficacement les stagiaires des dérives croissantes du système (emplois déguisés, stages abusifs, inscriptions fictives…). Comble de l’hypocrisie, l’Etat employeur propose une charte aux entreprises mais ne se l’appliquera pas à lui-même.

Quand l’Etat demande à certains employeurs d’appliquer une charte plutôt que d’adopter des mesures législatives garantissant pour tous des règles égales, la preuve est donnée des dysfonctionnements du système. Cette charte ne constitue en rien une solution adéquate et suffisante pour régler le problème des stages abusifs et au-delà, garantir un minimum de droits et de considération pour les 800.000 AEStes (bénéficiaires de allocation d'éducation spéciale, ndlr), qu’elles l’assument ! Elles le font avec l’apprentissage, plutôt bien encadré. Quid des stages ?
Génération Précaire s’interroge fortement sur les réticences de l’Etat à réguler un système défaillant dont il tire lui-même avantage (stages non-rémunérés dans les ministères et dans les collectivités territoriales).

Nous rappelons que toujours rien ne permet de prémunir une entreprise, par exemple, de 60 salariés en CDI de se retrouver en concurrence avec une entreprise de 10 salariés qui utiliserait 50 stagiaires. Ni à un chômeur de se retrouver en concurrence avec un jeune diplômé en ré-inscription fictive. A 2.160€ les six mois de stage à 360€/mois contre environ 12.000 euros pour 6 mois de SMIC, il s’agit bien de dumping social !

Aussi, devant cette mauvaise blague, nous appelons à une grande mobilisation le 1er mai pour rappeler qu’actuellement, les stagiaires mi-étudiants, mi-travailleurs, ne sont toujours pas dans le code du travail et rien n’assure leur bon encadrement pédagogique. Des solutions existent, Génération-Précaire les a proposés : pour de meilleurs stages, pour une meilleure insertion professionnelle, pour plus d’emplois... Qui s’en soucie ?

PS : Cependant, beaux joueurs et constructifs, nous souhaitons ici faire passer au gouvernement de nouvelles idées de chartes non contraignantes qui rencontreront certainement un franc succès :
Charte des usagers du code de la route - Charte de bonne conduite pour les usagers des green de golf - charte du respect des espaces vert en milieu pétrochimique - charte pour l’interdiction des chewing gum au foyer de l’opéra - charte pour la réhabilitation des juke box yéyés - charte de déontologie des arracheurs de dent - charte éthique des revendeurs de voitures volées - charte des bons usages entre supporters sportifs - charte des gourmets pour la diversité des cantines de collectivités - charte du silence dans les périphéries des aéroports - charte de sauvegarde des galinettes cendrées en Gironde - charte d’aménagement des décharges sauvages - Charte des usagers du spam - à compléter…

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 26 Avril 2006 11:12 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...