Actu Chômage

mardi
23 juillet
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités Chômage des Seniors : Patrick MAYO reçu au Medef

Chômage des Seniors : Patrick MAYO reçu au Medef

Envoyer Imprimer
Alors que le MEDEF est actuellement en négociations avec les syndicats sur la question de l'emploi des seniors, le courageux "marcheur des chômeurs seniors", comme on le qualifie dans la presse, a été reçu cet après-midi à son siège parisien (très protégé) de l'avenue Bosquet, devant lequel une centaine de personnes se sont rassemblées pour soutenir sa cause.

"Il ne s'agit pas de revendications mais d'idées pour initier un processus avec les entrepreneurs contre le fléau du chômage des seniors", a-t-il déclaré.
Cet informaticien de 50 ans au chômage depuis deux ans a été reçu avec la Fédération inter-régionale pour le développement de l'emploi des seniors (Fides) pendant près d'une heure par Dominique Tellier, directeur du groupe "relation du travail, dialogue social et politique de l'emploi" du Medef. Patrick Mayo et la Fides ont demandé "l'abrogration de la contribution Delalande", instaurée en 1987 pour freiner les licenciements des salariés de 50 ans ou plus en CDI (par une cotisation égale à 3 mois de salaire brut des entreprises à l'assurance-chômage) qui "n'existe que pour être mieux contournée".
Un de ses acolytes, Jean Tessier, a évoqué "un point de convergence avec le Medef" : "Les politiques de l'emploi sont à l'origine du chômage".

La "marche Mayo" demande également "la représentativité réelle des chômeurs au sein de tous les organismes censés combattre cette situation" : "Les organisations syndicales ne sont pas représentatives des demandeurs d'emplois. Elles parlent des salariés. Elles ne représentent que 10% de la population active", affirme-t-il à juste titre.

"Le prochain objectif serait de rencontrer Jean-Louis Borloo", a indiqué Patrick. "Nous avons des contacts, mais rien d'officiel". "On m'a parlé des maisons de l'emploi. Il n'y a pas les budgets ni les décrets. Vernis social ?", s'est-il interrogé.

…/…

=> => SENIORS : TROP FAIBLE RASSEMBLEMENT AUTOUR DE PATRICK MAYO !

Patrick MAYO a bouclé son périple de 1.000 kilomètres en faveur de l'emploi des Seniors. Cet informaticien au RMI avait entamé sa "croisade" le 20 avril dernier au départ de Fontainebleau pour se rendre à pied à Strasbourg, en passant par la Bourgogne et Lyon.

Mardi 24 mai, Patrick a appelé les Seniors victimes de discriminations à l'embauche à cause de leur âge à un premier rassemblement devant le Parlement européen de Strasbourg, suivi mercredi 25, d’un second devant le siège du MEDEF à Paris.

Pour notre part - APNÉE/Actuchomage - le lieu du rassemblement parisien ne nous semblait pas le plus pertinent. Nous aurions privilégié une mobilisation à proximité du ministère du Travail, de l'Emploi et de la Cohésion sociale, et tenté d’obtenir un rendez-vous avec Jean-Louis Borloo. Mais qu'importe ! Nous nous sommes associés de bon cœur à ce rassemblement du 25 mai en appelant nos sympathisants et lecteurs à y participer.

Une petite centaine de personnes était présente à ce rendez-vous soutenu par la Fides (une fédération d'associations de Seniors) et par quelques collectifs de quinquas. Un très (trop) faible rassemblement qui traduit, une fois encore, la difficulté à mobiliser celles et ceux qui par centaines de milliers se trouvent pourtant exclus du marché du travail à cause de leur âge.

Quel bilan peut-on en tirer ? Plus que mitigé !

Tant que les Seniors ne pèseront pas plus sur le terrain des revendications militantes (et notamment dans la rue), ils ne seront pas entendus. Mais peut-être est-ce à quoi ils aspirent.

Pour quelles raisons ? Par découragement, par désillusion… ou par DÉMISSION ? Un peu des deux premières, beaucoup de la dernière, hélas.

Nous n’aurons pas ici l’outrecuidance de jouer les donneurs de leçon mais la plainte engagée par 7 membres d’APNÉE/Actuchomage contre 70 entreprises, cabinets de recrutement et sites internet a plus de chances de faire bouger un peu les choses (pour plus d’infos : lire le commentaire ayant trait à ce sujet) que ces maigres rassemblements.

Néanmoins, tirons un coup de chapeau à Patrick Mayo pour son engagement en faveur de l’emploi des Seniors. Il suffirait d’en trouver 500 ou 1.000 comme lui pour assurer une vraie visibilité et insuffler une vraie dynamique au mouvement. Seulement voilà, ces 500 ou 1.000 Seniors préfèrent pantoufler devant les Feux de l’Amour ou arpenter les allées de Leroy Merlin que de "braver" les pavés parisiens, sous un beau soleil.

Chômeurs, précaires, intermittents du travail… et Seniors, NOUS AURONS LE SORT QUE NOUS MÉRITONS !

Patrick MAYO, en savoir plus ? À lire sur Seniorplanet.fr, un portrait de l'intéressé.
Son site : http://marchemayo.free.fr./

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Jeudi, 26 Mai 2005 00:21 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...