Actu Chômage

mardi
16 juillet
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Tarifs : Devedjian critique durement EDF

Tarifs : Devedjian critique durement EDF

Envoyer Imprimer
Le ministre délégué à l'Industrie, Patrick Devedjian, estime que "les consommateurs n'ont pas à financer les erreurs commises par EDF".

Dans un entretien paru dans l'édition du 2 janvier du Journal du Dimanche, le ministre affirme notamment, à propos de la hausse de 7,5% des tarifs en trois ans réclamée par le président d'EDF Pierre Gadonneix, que "c'est au Premier ministre d'arbitrer". "Mais les consommateurs n'ont pas à financer les erreurs commises par EDF, qui a emprunté inconsidérément pour investir excessivement et souvent à fonds perdus dans certains pays étrangers", a-t-il ajouté. "Si EDF avait été plus prudente, elle n'aurait pas besoin d'augmenter les prix. C'est trop facile de demander aux consommateurs d'éponger les erreurs commises par le passé", conclut Patrick Devedjian.

Cette hausse aurait renfloué les finances d'EDF, dont l'ouverture du capital est prévue à partir de septembre 2005, et qui s'avoue aujourd'hui dans une situation financière inquiétante. Le responsable de ce fiasco serait le prédécesseur de M. Gadonneix, François Roussely qui, entre 2000 et 2002, avait pratiqué une politique d'investissements importants à l'étranger, en Europe, mais également en Argentine et au Brésil.
Mis à jour ( Lundi, 03 Janvier 2005 01:25 )  

Commentaires 

 
0 # superuser 2005-01-07 15:24 Le ministre de l'Industrie Patrick Devedjian a estimé qu'une hausse des tarifs d'EDF était "d'une certaine manière inévitable" tout en souhaitant qu'elle reste "modérée", pour ne pas trop peser sur les consommateurs et les industriels, dans une interview paru vendredi 7 janvier dans Les Echos.

"Une hausse sera d'une certaine manière inévitable" car "EDF a besoin d'une certaine prévisibilité", estime le ministre. "Je suis donc pour des hausses modérées dans un plan d'ensemble comportant de la visibilité", ajoute-t-il, sans préciser quel serait selon lui le bon niveau de hausse des prix.
EDF souhaite augmenter ses tarifs de 7,5% en trois ans mais la décision relève des pouvoirs publics. Le Premier ministre Jean-Pierre Raffarin avait récemment repoussé une augmentation des tarifs d'EDF en raison de l'approche de l'hiver.
Patrick Devedjian, qui avait vertement critiqué dernièrement les "erreurs" commises selon lui par l'entreprise publique, estime "qu'il faut en finir avec cette situation où, tous les trois ans, EDF arrive en expliquant qu'elle a fait des erreurs et qu'il lui faut une augmentation pour solde de tout compte".

Lire tout l'article sur www.nouvelobs.com
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...