Actu Chômage

jeudi
19 septembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités Chômeurs/précaires : Manif' le 5 janvier 2005

Chômeurs/précaires : Manif' le 5 janvier 2005

Envoyer Imprimer
- Un communiqué de presse de l'APEIS -

Le mercredi 5 janvier à 14h00 se tiendra le Conseil d’administration de l’UNEDIC à son siège : 80, rue de Reuilly Paris 12° (Métro Montgalet). Les associations de chômeurs vous invitent au rassemblement qu’elles organisent ce même jour.

Le 5 Janvier manifestons notre colère, exigeons nos droits ! Nos droits se restreignent, nos vies se dégradent : Assez !
Assez des radiations abusives parce que nous avons dit non à un emploi de misère (trois millions de travailleurs pauvres). Assez des stages bidons sans rapport avec nos qualifications (une ex-directrice des ressources humaines menacée de radiation si elle ne suit pas un stage de recherche d’emploi !). Assez de la précarisation des emplois (7,5 millions de travailleurs précaires). Assez de pressions et de flicage pour nous forcer à chercher un emploi qui n’existe pas (300.000 emplois vacants pour 4 millions de chômeurs) !

Tout est fait pour nous acculer au travail forcé : contrôles accrus de la recherche d’emploi (sur quels critères ?), radiations abusives, qui font basculer de plus en plus de chômeurs vers le RMI accentuant la pauvreté, tout ça pour récupérer quelques sous sur leur dos, diminuer le nombre des inscrits sur les listes officielles pour encore mieux peser sur le coût du travail et donc les salaires.
Et toujours pour les mêmes intérêts, ceux du patronat largement aidé par le gouvernement avec la mise en place de son plan de cohésion sociale qui entre autre privatise la recherche d’emploi et met sous tutelle l’ANPE par les Assédics.

Votre plan, Monsieur Borloo, nous n’en voulons pas ! Nous ne voulons pas de vos «Maison de l’emploi», de vos boulots payés à coup de lance-pierre sans perspective, sans dignité, nous voulons un vrai emploi avec un vrai salaire, ou bien une rémunération décente du chômage qui nous permette de vivre normalement !
Nous exigeons :

• La tenue d’une table ronde associant tous les syndicats, le gouvernement, les organisations que se sont données les chômeurs en lutte, et le Médef (s’il le veut bien) afin de discuter d’une
indemnisation de toutes les formes de chômage y compris les primo demandeurs (qui sortent du système scolaire) avec un seuil plancher au niveau du SMIC.
• L’interdiction de tous les licenciements.
• L’interdiction des radiations.
• Une ANPE véritablement au service des chômeurs avec des moyens conséquents pour son fonctionnement permettant le retour à un emploi qualifiant et correctement rémunéré.

Un emploi c’est un droit, un revenu c’est un dû !

Les autres organisations de chômeurs et précaires appellent à manifester le même jour : AC !, CGT-Chômeurs, MNCP et CIP/IdF (lire commentaire).
Mis à jour ( Jeudi, 30 Décembre 2004 14:00 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...