Actu Chômage

samedi
11 juillet
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités Non aux coupures EDF (suite)

Non aux coupures EDF (suite)

Envoyer Imprimer
- Info tirée de AC-Forum -

EDF l’Aigle ne connaît pas Nelly Ollin. Mais elle connaît AC!

Nelly Olin est ministre déléguée à la lutte contre la précarité et l'exclusion. A propos des coupures d’électricité pratiquées par EDF, coupures qui engendrent souvent des drames (incendies à la bougie, hypothermie, intoxications émanant de chauffages de fortune, assistance médicale à malades coupée), cette ministre a, au début du mois de décembre, au nom du gouvernement, annoncé qu' "aucun " mauvais payeur " (sic!) ne sera coupé cet hiver". La parole gouvernementale, lorsqu’elle est raisonnable, semble ne pas parvenir jusqu’à l’Orne !
Mardi 13 décembre, l’électricité fut coupée chez un jeune couple de RMIstes pour un dû de 511 euros. EDF connaissait parfaitement la situation précaire de ces personnes : elles avaient obtenu, en juin, une aide de la Commission d’aide au Maintien des Energies, Eau, Electricité, Téléphone (CAMEEET) du département.
Mais la commission, dans laquelle siège EDF, avait conditionné cette aide à la signature d’une autorisation de prélèvement automatique !
EDF, suivie par la commission d’aide, invente le prélèvement obligatoire pour les pauvres !

Dans l’immeuble HLM occupé par le jeune couple, EDF applique un prélèvement mensuel prévisionnel de 100 euros. Pendant une dizaine de mois, le couple a vécu avec 360 euros mensuels. Ses revenus s’élèvent à 528 euros depuis 2 mois. L’autorisation de prélèvement n’a pas été donnée, l’aide de la CAMEEET n’a pas été versée et l’électricité fut coupée. Pourtant, les intéressé-e-s avaient proposé de verser une partie de la somme réclamée, proposition refusée par EDF : " C’est tout ou rien ! "
A défaut d’entendre les propos ministériels, EDF l’Aigle a dû écouter, vendredi 17 décembre, les arguments du jeune couple qu’accompagnait un groupe d’adhérent-e-s d’AC ! (Agir ensemble contre le chômage et la précarité). EDF a si bien écouté qu’elle a renoncé à son exigence de prélèvement automatique et réouvert immédiatement le compteur moyennant un acompte de 25 euros.
Il est dommage qu’EDF, service public chargé de la distribution d’un produit de première nécessité, ne consente à envisager des solutions humaines que lorsqu’elle est en présence d’une forte délégation d’AC !
Il paraît que les agents responsables des coupures ne se sentent pas très bien quand ils apprennent que leur intervention a provoqué des décès.

Nous appelons les agents EDF à refuser de mettre la vie de personnes en danger en renonçant aux coupures. AC! interviendra toujours pour que les précaires se regroupent pour résister au saccage de leur vie.

AC! - Agir ensemble contre le Chômage
Maison des Associations, 16 rue Etoupée, 61000 Alençon
Tel : 02 37 49 71 14 - Courriel : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Mis à jour ( Lundi, 20 Décembre 2004 16:16 )  

Votre avis ?

Économie, chômage, emploi : Comment appréhendez-vous ces 12 premiers mois ?
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...