Actu Chômage

vendredi
19 avril
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Borloo a "empêché la révolution"

Borloo a "empêché la révolution"

Envoyer Imprimer
Le ministre délégué au Logement et à la Ville, Marc-Philippe Daubresse, a déclaré mardi à Paris qu'avec le ministre de la Cohésion sociale Jean-Louis Borloo il avait passé son année 2004 à "empêcher la révolution".
"J'ai passé avec Jean-Louis Borloo mon année 2004 a empêcher la révolution, et je vous le dis avec une certaine gravité", a déclaré M. Daubresse devant le 58e congrès de la Fédération nationale de l'immobilier (Fnaim), évoquant "les 700 ou 800 quartiers de France qui sont au bord de l'implosion sociale parce qu'on a concentré la ghettoïsation (...), qu'on a fermé les yeux pendant des années et laissé se dégrader tous les paramètres en même temps". "Je vous le dis : 2004, éviter la révolution. Les conditions sont maintenant réunies grâce à la loi Borloo de cohésion sociale. Il fallait le faire, sinon on était dans une implosion et on reprenait 20 ans dans la vue comme on l'a vu après mai 68", a affirmé le ministre. Un bel aveu.
Mis à jour ( Mercredi, 08 Décembre 2004 02:10 )  

Commentaires 

 
0 # superuser 2004-12-08 12:52 Martine Aubry, membre de la troïka chargée du projet du PS, a estimé mercredi que le projet de cohésion sociale du ministre Jean-Louis Borloo était un exercice de "communication" et "un réquisitoire incroyable contre le gouvernement".

"Attention à la communication", a-t-elle lancé sur France Inter. Selon la maire de Lille, "ni les moyens financiers, ni les formations, ni l'absence de précarité ne sont au coeur de ce projet".
Elle a dénoncé aussi "la remise en cause du droit de licenciement".
L'ancienne ministre de l'Emploi a souligné que le plan du ministre de la Cohésion sociale était "un réquisitoire incroyable contre le gouvernement". "Il dit que la misère augmente, que le chômage des jeunes augmente deux fois plus vite que la moyenne nationale", a-t-elle noté.

Selon Martine Aubry, en admettant même que le plan Borloo s'applique, "ils auront mis cinq ans pour essayer de remettre en place même pas la moitié de ce qu'ils ont détruit en deux ans". "La voilà la réalité des choses", a-t-elle affirmé.

(Source : AFP)
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Pataquès 2004-12-08 17:54 … une occasion de se taire !

Car on peut dire que depuis l'élection de Mitterrand en 1981, les socialistes n'ont pas bcp œuvré en faveur de cette fameuse Cohésion. Ils ont laissé se creuser les inégalités avec une stupéfiante désinvolture. Souvenez-vous ! Un dénommé Bernard Tapie était ministre ou secrétaire d'état à la Ville. Son plan, l'intégration par le sport : tout le monde footballeurs professionnels ! Pendant des années, les socialistes n'ont rien trouvé de mieux que de construire des stades dans les banlieues sensibles. Bon, j'exagère un peu !!!!!

Le plan Borloo me laisse sceptique mais, au moins, il a le mérite de mettre le sujet crucial de la cohésion républicaine sur le devant de la scène.

Et les socialistes ont des soucis à se faire car monsieur Borloo est redoutable. Il vient, mine de rien, de leur couper l'herbe sous le pied. Car qui aujourd'hui au PS incarne la cohésion sociale ? Fabius, Aubry, Strauss Kahn, Hollande… ?????

En 2007, le PS risque de payer très cher sa désertion du terrain de la cohésion républicaine.

Comme il prend plus le temps à débattre du Oui ou Non à la Constitution européenne qu'à se battre sur le terrain de l'exclusion et de la précarisation de nos vies… nous sommes à 2 ans d'un nouveau 21 avril 2002 !!!!
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Comment jugez-vous la façon dont vous êtes informé ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...