Actu Chômage

mercredi
22 mai
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique 500.000 logements sociaux pour 2009

500.000 logements sociaux pour 2009

Envoyer Imprimer
Les députés ont adopté vendredi soir l'article 41 du projet de loi sur la cohésion sociale qui prévoit la construction de 500.000 logements locatifs sociaux d'ici 2009. Ces logements seront financés au cours de cette période à raison de 90.000 la première année, 100.000 les deux années suivantes, et 105.000 les deux dernières années. Les crédits alloués par l'Etat à ce programme seront ouverts par les lois de finances des années 2005 à 2009 pour un montant total de 2,761 milliards d'euros en crédits de paiement.

Les députés ont aussi voté à l'unanimité un amendement qui prévoit que l'Etat pourra céder des terrains de son domaine privé à un prix inférieur à celui du marché s'ils sont destinés à la construction de logements sociaux. Cet amendement prévoit que la "cession de terrains disponibles du domaine privé de l'Etat" se réalise "à un prix compatible avec les équilibres financiers des opérations" de construction de logements sociaux. "C'est une des conditions nécessaires à l'atteinte des objectifs fixés", a insisté Marc-Philippe Daubresse, ministre délégué au Logement.

500.000, ce n'est pas suffisant. Et d'ici cinq ans, les promesses seront-elles tenues ?
Mis à jour ( Samedi, 04 Décembre 2004 13:02 )  

Commentaires 

 
0 # Yves 2004-12-04 12:50 … Si la "promesse" est tenue. 500.000 logements ça peut concerner 2 millions de personnes (couple avec 2 enfants par exemple).

L'autre gros (très gros) problème, ce sont les logements inoccupés (2 millions selon l'INSEE) qui pèsent lourdement (à la hausse pour les prix et les loyers) sur le marché de l'immobilier.

Car ce problème ne concerne pas seulement les personnes démunies qui peuvent prétendre aux logements sociaux (quand ils sont disponibles !!!), mais aussi les "Français moyens" qui cherchent désespérément à se loger décemment mais qui ne présentent pas les garanties nécessaires (revenu 3 à 4 fois supérieur au montant du loyer). Quand on sait, par exemple, qu'un 3 pièces dans un quartier "populaire" de Paris peut s'abjuger : 1.000 euros…

Faites le calcul !!!!

Et la hausse des loyers est générale en France. Tout comme celle des prix de vente : +70% dans l'immobilier ancien, entre 1998 et 2004 (source : INSEE).

Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # martine 2004-12-04 18:21 Je suis persuadée qu'il y a LARGEMENT plus de 2 millions de mal logés en France…

Et quelles seront les conditions d'attribution de ces nouveaux logements dits "sociaux", quand on sait qu'elles dépendent essentiellement des revenus, donc d'un emploi stable et correctement rémunéré ? Les "Français moyens" qui souffrent déjà des prix exorbitants de leurs loyers rempliront sûrement les conditions pour ces logements un peu moins chers, mais les Smicards et Précaires pourront toujours aller se faire voir : s'ils sont prioritaires, ils présentent des garanties insuffisantes.

Il faudrait une véritable politique du logement qui fasse pression sur les prix, tout comme une politique économique et sociale qui cesse de favoriser des salaires à la baisse.
Ce n'est pas à la CAF de continuer à engraisser les marchands de sommeil et les hôtels. Et les foyers ne remplaceront jamais un véritable chez soi.

Cette démarche de "cohésion sociale" se contente de boucher des trous par-ci par-là pour faire croire qu'elle répare quelque chose, alors que c'est tout le tuyau qu'il faut remplacer.
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Européennes : Pour quelle liste voterez-vous ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...