Actu Chômage

mardi
17 septembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique 350.000 "fonctionnaires" de moins d'ici 2015

350.000 "fonctionnaires" de moins d'ici 2015

Envoyer Imprimer
Renaud Dutreil est prêt à "des efforts" salariaux pour les fonctionnaires "les plus mal lotis", mais juge "impossible" la satisfaction des revendications syndicales qui coûteraient "10 milliards d'euros", vendredi dans un entretien au Télégramme de Brest. M. Dutreil indique également qu'il souhaite, d'ici 2015, "abaisser d'environ 350.000 les effectifs de la Fonction publique de l'Etat".
Mis à jour ( Dimanche, 14 Novembre 2004 20:51 )  

Commentaires 

 
0 # martine 2004-11-15 23:43 Si les "planqués" dont je vais parler font partie de la charrette, excellente idée. Mais j'en doute fort…

Lu dans le magazine Capital N°157 d'octobre 2004 dans leur dossier "La France qui bosse et celle qui bulle" dont, page 130, "Les sinécures et les placards du secteur public" :

"La haute administration reste truffée de postes à l'utilité douteuse. Destinés à recaser amis politiques et fonctionnaires en surnombre, ils coûtent cher à l'Etat et on ne s'y foule guère." pour l'introduction.

En intertitres : "La République poursuit la tradition des faveurs du roi", "Des planques à 10.000 euros net par mois avec chauffeur", "La France entretient 172 ambassades dans le monde, un record" ou "Des membres du Conseil d'Etat nuls en droit public".

Premier paragraphe : "Yves Guéna n'est pas exactement un perdreau de l'année. A 82 ans, l'ancien ministre du général de Gaulle compte un nombre astronomique d'heures de vol. Il a été président du Conseil constitutionnel , député, sénateur, conseiller général, maire, conseiller d'Etat, et on en oublie sûrement. Voila pourquoi Jacques Chirac a pensé qu'un homme aussi chevronné ne pouvait se contenter d'écrire ses mémoires. En juillet dernier, il l'a nommé à la présidence de l'Institut du Monde Arabe. Comme toute fonction mérite traitement, l'octogénaire perçoit des émoluments qui, dit-on, devraient lui permettre de doubler les 15.000 euros qu'il touche déjà chaque mois de ses diverses retraites. A ce poste honorifique, il est évidemment secondé par un directeur général compétent…"

A propos de Luc Ferry : "Président du Conseil d'analyse de la société, un "machin" créé pour lui juste après son éviction du gouvernement, l'ex-ministre de l'Education nationale devrait toucher de l'Etat, en tout, dans les 10.000 euros par mois. Jacques Chirac l'a en effet nommé aussi au Conseil économique et social, une institution très accueillante."
A propos de Jean-François Mattei : "Conseiller d'Etat en mission extraordinaire, l'ancien ministre de la Santé a été recasé à 12.000 euros par mois au sein de la plus haute juridiction de l'Etat, après avoir été débarqué du gouvernement en mars dernier. Ce médecin, qui ne connait rien au droit public, est chargé "de favoriser l'ouverture d'esprit" de ses collègues…"
A propos de Bruno Mégret : "Membre du Conseil Général des Ponts et Chaussées, le patron du groupuscule d'extrême-droite MNR doit en principe rendre quelques rapports pour mériter ses 4.500 euros mensuels. Or il semble avoir largement le temps de mener ses multiples activités politiques et de gérer son site internet personnel."

Je ne vais pas tout retranscrire, mais c'est juteux. Certains n'ont donc ni problème de retraite, ni souci de salaire. Ecoeurant.
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...