Actu Chômage

mardi
18 juin
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités Tous désunis contre le Plan Borloo !

Tous désunis contre le Plan Borloo !

Envoyer Imprimer
Alors que le Sénat a adopté le 5 novembre le projet de loi dit "de cohésion sociale", et qu'à son tour l'Assemblée nationale doit s'en emparer le 23 pour le voter (non sans l'avoir amendé en faveur - un peu plus - des thèses libérales), s'intercale une quinzaine de jours permettant aux syndicats et aux organisations de chômeurs d'ébaucher une vigoureuse riposte unitaire.

Pourtant il n'en est rien, malgré l'enjeu considérable du plan Borloo.
Ses attaques contre les droits sociaux et le service public concernent tous les salariés, les agents de la fonction publique (notamment ceux de l'ANPE), les chômeurs, les précaires… Mais, chaque "catégorie" va mener sa "petite" résistance dans son coin...

Les syndicats proposent des actions plus ou moins définies le 23 novembre.
La CGT appelle ses organisations "à s'inscrire dans une journée d'initiatives, d'information et de mobilisations multiformes contre la volonté du gouvernement et du Medef d'accélérer les mesures fragilisant le droit du travail, afin de dénoncer les aspects dangereux du projet de loi relatif aux licenciements".
Les syndicats du SPE - Service Public de l'Emploi - restent vagues. Les salarié(e)s de l'ANPE se mobiliseront le 23 novembre (grève à prévoir ultérieurement) "pour sensibiliser un maximum de personnes sur la dangerosité de la loi Borloo".
Mais une fois de plus, les syndicats de travailleurs ne croient pas utile d'intégrer les chômeurs et précaires dans leurs revendications.

Et que se passe-t-il du côté des organisations de chômeurs ? En dehors de leurs actions ponctuelles (lire le compte-rendu de l'Assemblée générale des "irréductibles" chômeurs), elles appellent à une manifestation samedi 4 décembre. Mais combien seront dans la rue ? Et quel sera l'impact de leur mobilisation ?

Personne n'a-t-il songé à se rencontrer afin de définir une action unitaire réunissant chômeurs & précaires, salariés, agents de la fonction publique… enfin, tous ceux qui refusent ce projet de loi ? Tous unis devant l'adversaire, pour sortir de l'apathie générale et dire STOP aux décisions du gouvernement Raffarin qui se prennent toujours au détriment d'une partie grandissante de la population.

Mais non, visiblement, ça ne se passera pas ainsi. La loi dite "de cohésion sociale" sera votée comme tout le reste, et alors oui : NOUS AURONS LE SORT QUE NOUS MÉRITONS !

APNÉE - Alternatives Pour une Nouvelle Économie de l'Emploi - l'association éditrice du site Actuchomage - regrette cette absence d'unité, d'initiatives et de concertations. Cette désunion laissera le champs libre aux plus fervents "activistes" du libéralisme qui, eux, font bloc pour mener une bataille qu'ils sont en passe de gagner...

Lire aussi :
Articles les plus récents :

Mis à jour ( Vendredi, 12 Novembre 2004 17:41 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...