Actu Chômage

vendredi
20 janvier
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités Seniors au chômage, quand allons-nous réagir ?

Seniors au chômage, quand allons-nous réagir ?

Envoyer Imprimer

Les Seniors sont les premières victimes du chômage. En 2015, il a augmenté de 8% chez les + de 50 ans alors qu'il a baissé chez les jeunes et s'est stabilisé chez les 25/49 ans. Allons-nous rester les bras croisés encore longtemps ?

altDepuis 10 ans, rien n'a bougé ! (Cette couverture de Liaisons Sociales date de 2005). Pire, avec l'accroissement inexorable du chômage, la situation s'est dégradée.

Voilà le constat que nous tirons de 10 années d'engagement en faveur des + de 50 ans qui paient au prix fort, dans l'indifférence générale, la pénurie d'emplois.
 

N'ayons pas peur des mots (maux), les Seniors sont discriminés à l'embauche en raison de leur âge bien que la plupart d'entre eux soient bien formés et… expérimentés.

Un cliché infondé (bien ancré) participe à cette exclusion professionnelle. Les travailleurs âgés seraient inadaptés, parfois dépassés. La bonne blague ! Les + de 50 ans sont ceux qui ont vécu et digéré la révolution informatique. Ils sont passés de la machine à écrire à l'ordinateur, du polycopié à Internet, du traditionnel déjeuner d'affaires aux visioconférences… sans sourciller.

Il nous semble pertinent de rappeler ici que les concepteurs du Web, de l'informatique grand public, des portables, des systèmes d'exploitation et des logiciels de référence, ces Grands Visionnaires du tout numérique comme Steve Jobs, Bill Gates, Paul Allen et consorts… ont tous + de 60 ans (pour ceux qui sont encore de ce monde). Mais ne nous égarons pas, même si cette mise au point paraît nécessaire.

Aujourd'hui, alors que l'on s'apprête à différer encore l'âge de départ en retraite, à 50 ans, on est considéré comme "trop vieux". Retrouver un emploi, pour ceux qui en sont privés, est mission quasi impossible.

L'Insee nous apprend que seuls 45,6% des 55-64 ans sont en emploi (en 2013), contre plus de 50% dans l'UE. Et à peine plus de 20% des 60-64 ans français travaillent. Les objectifs européens (Stratégie de Lisbonne) fixent pourtant à 75% le taux d'emploi des 55-64 ans d'ici 2020. On en est très loin.

Derrière ces chiffres se cachent deux problèmes majeurs : le financement et l'accès à la retraite de centaines de milliers de travailleurs n'ayant pas cotisé suffisamment. Comme écrit à de nombreuses reprises ici : Après avoir été au chômage de longues années, le + de 50 ans va vivre une retraite miséreuse. Charmante perspective !

Actuchomage retrace en images les actions menées par des Seniors dans les années 2005/2007 (actions de sensibilisation, procédures en justice…).

Le plus préoccupant est que les premiers concernés, les + de 50 ans sans avenir professionnel, ont renoncé à se battre.

JavaScript est désactivé!
Pour afficher ce contenu, vous devez utiliser un navigateur compatible avec JavaScript.


Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Samedi, 02 Avril 2016 18:14 )  

Commentaires 

 
0 # Pili 2016-03-30 21:36 Très bien cet article et cette video! Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+2 # Yves 2016-03-30 21:53 Un peu… déprimant… quand même ! ;-)

Constater qu'en 10 ans rien n'a bougé alors que nous y avons consacré tant d'énergie est, quelque part, un constat d'échec.

Mais bon, il fallait le faire. Et nous le referons si quelques courageux se mobilisent, comme le firent Vincent, Gérard, Patrick et quelques autres en 2005/2007.

Les Seniors au chômage sont aussi des électeurs (généralement plus assidus que leurs cadets) et ils sont nombreux (la génération du Baby Boom). Ils pourraient constituer la première force politique de ce pays. Tout comme les chômeurs et précaires dans leur ensemble. 6 millions d'inscrits à Pôle Emploi, ça fait du monde… beaucoup d'électeurs !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+4 # bibifricotin 2016-03-30 23:43 bravo.

petit constat combien de seniors chez les cumulards politiques ????
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+2 # Yves 2016-03-31 00:05 Et chez les cumulards des conseils d'administration des multinationales , groupes industriels et banques d'affaires ?

Le Senior est "has-been" mais pas en politique et assurément pas dans le top management des grandes entreprises, cherchez l'erreur !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # bibidepassage 2016-04-01 17:45 ne t'en déplaise Yves il y en a BEAUCOUP BEAUCOUP PLUS en politique que dans les grands groupes.

Senior, j'ai vu les "charrettes" dans ces grands groupes dont tu parles après la crise et beaucoup de têtes grises ont été lourdées dans le middle management.

le top management dont tu parles c'est peanuts, 2 ou 3 clampins qui échangent les jetons de présence. C'est très peu!!

"Le Senior est "has-been" mais pas en politique et assurément pas dans le top management des grandes entreprises, cherchez l'erreur !"

FAUX pour la 2ème partie et quand t'es femme et senior, t'es dans la mouise
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # Yves 2016-04-02 01:35 Tu m'as mal lu ou mal compris, ce qui revient au même. ;-)

Je disais simplement que les Seniors sont nombreux dans les Conseils d'administration, dans le Top Management des grands groupes industriels et bancaires, alors que les 50/60 ans se font jeter des postes de cadres intermédiaires, d'employés, d'ouvriers… parce que "trop vieux".

Et j'insistais plus loin, constatant que le Senior est ringardisé (has-been quoi !) quasiment partout sauf en politique et à la tête des multinationales .

En d'autres termes, les grands dirigeants (politiques et business) sont quasiment TOUS des Seniors, alors que le Senior est perçu ailleurs comme "trop vieux" et s'en trouve discriminé à l'embauche. D'où mon "Cherchez l'erreur !"

Je pense qu'on est sur la même longueur d'ondes. Y'a juste un peu de friture sur la ligne. ;-)
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+2 # Bibiserepose 2016-04-02 18:34 ok, compris, j'insiste sur le poids de la "politique" en entreprise.

Les gens que j'ai vu accéder à des postes de "chef" étaient des INTRIGUANTS. ils ne foutaient rien, mais faisaient du copinage, de la politique. Ils étaient nuls, et curieusement les incompétents se tenaient chaud entre eux.

Je me souviens d'un vieux débris (surnommé la buse c'est dire). Incapable de faire un powerpoint ( si cela existe, il était même bien payé et sa secrétaire faisait 2 boulots payé Un seul)

Il dormait en réunion. Un jour il s'est réveillé et pensant poser une question pertinente… a posé une question hors sujet… silence gêné.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Bibiserepose 2016-04-02 18:35 Pas étonnant que les boites françaises soient aussi sclérosées: c'est la vieille structure pyramidale (et le dessin archi connu où la base de ladite pyramide ne voit que des trous du cul en levant la tête).

J'idéalise pas les Etats Unis mais la seule chose qu'il faut reconnaître c'est que là bas tu peux rêver, il y a moins de distance, de hiérarchie, la structure d'entreprise est plus plate avec moins de niveaux.

La France est archaïque à tous points de vue. Les salariés sont flexibles (ils l'ont jamais autant été). Mais cela suffira jamais pour un patronat arriéré.

J'ai de la sympathie pour Steve Jobs, Bill Gates et Mark Zuckerberg.

Mais quand il voit gattaz mon chien grogne !!!!
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # Marie-Paule Fratani 2016-04-01 16:30 Et pour les travailleurs handicapés séniors c'est encore pire.
La retraite venue beaucoup se retrouvent avec 800 euros par mois de retraite de la sécurité sociale et je ne vous parle même pas de la retraite complémentaire qui selon les secteurs d'activité n'existait pas au début de leur mise sur le marché du travail.
Pourquoi personne ne dénonce cette réalité ?
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+2 # Bouba27 2016-04-01 17:29 "L'Insee nous apprend que seuls 45,6% des 55-64 ans sont en emploi (en 2013)".

Dans ces 45.6% combien sont des fonctionnaires ? Il ne doit pas rester beaucoup de personnes de plus de 55 ans dans les entreprises.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Yves 2016-04-02 01:41 Très bonne question !! Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+2 # snapouille 2016-04-04 09:13 http://www.24heures.ch/news/standard/Enorme-fuite-de-donnees-a-Panama-12-chefs-d-Etat-touches/story/22165212
Blanchiment, corruption, la piste secrète passe par la Suisse

Panama PapersDes centaines de journalistes ont épluché les millions de données tirées d’une société de domiciliation offshore. Résultat: des chefs d’Etat, certains en exercice, des hauts dignitaires, des hommes d’affaires, mais aussi des criminels endurcis, ont monté des structures secrètes pour masquer des sommes gigantesques. En passant souvent par Zurich ou Genève. Explications
vous avez vu cette nouvelle affaire ?
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Philippe Bouts 2016-05-15 05:29 " Après avoir été au chômage de longues années, le + de 50 ans va vivre une retraite miséreuse. Charmante perspective ! "
Je suis exactement dans ce cas et j'hésite entre la corde et le sac en plastique.
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Que vous inspirent le Brexit et l'élection de Donald Trump ?
 

Zoom sur…

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Pôle Emploi abandonne enfin la rétroactivité des radiations

A partir du 1er janvier, la décision de radiation prendra effet à compter de la date de sa notification au demandeur d'emploi, et non plus à la date du «manquement». Le décryptage de Recours-Rad...