Actu Chômage

dimanche
26 juin
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil LES ACTUS Mobilisations, luttes et solidarités Les négociations Unédic s’ouvrent, les agences Pôle emploi ferment, personnels et chômeurs protestent

Les négociations Unédic s’ouvrent, les agences Pôle emploi ferment, personnels et chômeurs protestent

Envoyer Imprimer

Un tract co-signé par les organisations de chômeurs & précaires : AC !, APEIS, MNCP, CGT Chômeurs, CIP Île-de-France, et les syndicats : Solidaires Sud, SNU-FSU, CGT.

altL’État et le patronat, dans le cadre la politique d’austérité et du transfert massif des revenus publics vers les grandes entreprises, continuent à vouloir réaliser des économies de fonctionnement sur les services publics et la protection sociale.

Parallèlement aux menaces de durcissement de la convention assurance-chômage, la Direction de Pôle emploi cherche à tout prix à réaliser des économies budgétaires. Dans cette perspective, elle restreint les horaires d’ouverture, généralise la dématérialisation des services et de l’inscription par internet, dans le but de vider ses agences de ses usagers et de ses personnels.  

Partout en France, les agents de Pôle emploi se mettent en grève pour protester contre cette remise en cause flagrante des missions du Service public : la Picardie était en grève le 22 octobre, la région Centre-Val-de-Loire le 15 janvier, Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon et le territoire de Belfort le 18 janvier, Rhône-Alpes, l’Auvergne et l’Île-de-France le 8 février ! Les usager-es s’associent à l’appel à la grève des agent-es de Pôle emploi.

Le 22 février, le patronat et les organisations syndicales ouvriront les soi-disant négociations concernant la convention relative à l’indemnisation des chômeurs. L’assurance-chômage nous concerne toutes et tous : précaires, intermittents, intérimaires, jeunes et chômeurs et tous les salarié-es. L’assurance-chômage avait été conçue par les organisations syndicales comme une caisse de solidarité, au même titre que l’ensemble de la protection sociale. Nous devons nous mobiliser pour défendre le régime de solidarité de l’assurance-chômage que le patronat et le gouvernement cherchent à détruire. Depuis 20 ans, la mobilisation des travailleurs, avec ou sans emploi, a su résister et contrer leurs manœuvres.

Le chômage et la précarité sont directement produits par le système capitaliste : 10.000 suppressions d'emplois annoncés à la SNCF d'ici 2020, 2.900 chez Air France, 6.300 à La Poste, 22.000 dans les hôpitaux... Le chômage est un fléau dont la responsabilité incombe au patronat. Pour défendre une assurance-chômage juste et équitable, nous revendiquons :

- Le maintien inconditionnel de l’accueil physique des usagers,

- La revalorisation immédiate de tous les revenus des chômeurs et précaires,

- La garantie d’un revenu personnel décent et la continuité des droits sociaux,

- Le libre choix de son emploi et de sa formation.

En Île-de-France, les personnels et usager-es se rassembleront devant la Direction générale de Pôle emploi, à 14 heures le 8 février 2016, au 1 rue du Docteur Gley, 75020 Paris.


Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Vendredi, 05 Février 2016 14:25 )  

Commentaires 

 
+1 # Yves 2016-02-05 15:22 Le 8 février, les organisations syndicales de Pôle emploi IDF – CLL, CGT, FO, SNU et SUD – appellent les agents de Pôle emploi IDF à se mettre en grève contre la fermeture des agences l’après-midi.

À partir du 8 février, seuls les demandeurs d’emplois ayant rendez-vous pour être reçus par leur conseiller ou pour avoir accès au matériel informatique pourront entrer dans les locaux de Pôle emploi.

Empêcher le public qui n’a pas rendez-vous d’accéder à Pôle emploi tous les après-midi, c’est laisser de côté la partie la plus fragilisée de la population, et qui a le plus besoin d’être en contact direct avec un conseiller.

Avec la fermeture les après-midi, il y aura un report de flux sur le matin, entrainant des accueils surchargés avec des insatisfactions de part et d’autre du guichet, voire une montée de l’agressivité. Les personnes ayant besoin d’un renseignement immédiat l’après-midi ne pourront l’obtenir. Il n’y aura pas de rendez-vous pour tous les demandeurs d’emploi refoulés (et filmés) aux portes de Pôle emploi.

La fermeture des agences l’après-midi aura un impact sur les personnels de Pôle emploi et sur leurs conditions de travail car aucun moyen humain n’est prévu dans le cadre de cette réorganisation. Face à l’augmentation du chômage et au manque d’effectif, la direction de Pôle emploi choisit de ne pas recruter selon les besoins que nous revendiquons, mais de désorganiser Pôle emploi en privatisant une partie des activités jusque là réalisées par les agents de Pôle emploi et d’organiser la mise à distance des demandeurs d’emploi (dont par exemple le développement de l’offre de service numérique et la modification des horaires d’ouverture au public).

Les différents gouvernements se sont engagés à mieux recevoir les usagers, ce n’est pas en leur fermant la porte que l’objectif sera atteint. Ce n’est pas en remettant en cause les principes fondamentaux du Service public – accessibilité, continuité et égalité de traitement – que les demandeurs d’emploi seront mieux traités et que leurs demandes pourront aboutir.
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # Talou 2016-02-08 15:15 Hormis les TSA (je présume) et les "ateliers" divers et variés à destination les chômeurs, quelles sont les activités privatisées dont tu parles, Yves ? Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # Yves 2016-02-08 19:47 Je ne parle de rien ;-)

Ce sont les syndicats de PE qui évoquent dans leur communiqué de presse la privatisation des "ateliers".
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # Talou 2016-02-09 13:12 Autant pour moi ;) Répondre | Répondre avec citation | Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Votre avis ?

Un candidat hors des partis est-il une alternative pour 2017 ? Voir www.laprimairedesfrancais.fr
 

Zoom sur…

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Pôle Emploi abandonne enfin la rétroactivité des radiations

A partir du 1er janvier, la décision de radiation prendra effet à compter de la date de sa notification au demandeur d'emploi, et non plus à la date du «manquement». Le décryptage de Recours-Rad...