";} /*B6D1B1EE*/ ?>

Actu Chômage

mercredi
31 août
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil LES ACTUS Nos actions et engagements Bonne année quand même !

Bonne année quand même !

Envoyer Imprimer
Il ne faut pas s'illusionner : à moins d'un miracle — ça arrive parfois… —, 2012 sera nettement plus dure que les précédentes. Actuchomage vous souhaite qu'elle soit la moins pire possible.

Il serait présomptueux, en ces temps incertains, de l'espérer "bonne" : vu le contexte actuel, cet adjectif nous semble relativement disproportionné. Disons que si elle pouvait vous épargner un maximum d'emmerdements et offrir quelques perspectives encourageantes — santé, famille, boulot —, ça serait déjà pas mal car pour le reste — promesses politiques et élection présidentielle, conjoncture économique et sociale… —, faut pas trop rêver !

Ça risque même de craindre...

Sur le front de l'emploi, 2012 promet d'être catastrophique et le gouvernement sortant, profitant du sommet de la dernière chance qu'il organise le 18 janvier tandis que fleurissent les propositions patronales, s'apprête à le flexibiliser davantage au nom de la lutte contre le chômage. Le chantage à l'emploi et le «gagner moins pour continuer à travailler» seront de mise. Quant à ceux qui sont déjà sur le carreau, Nicolas Sarkozy a dit qu'on allait s'occuper d'eux, ce qui laisse augurer le pire : derrière la promesse de formations fantômes (depuis des lustres, on sait que le pourcentage de chômeurs qui y ont accès stagne à 8%) se dessine plutôt un accroissement du contrôle, donc des radiations.

Sur le front du pouvoir d'achat, les plans d'austérité concoctés par François Fillon — dont on sait qu'ils sont contre-productifs en cette période de crise — entrent en vigueur. L'addition sera salée pour une majorité de Français qui vont rapidement en mesurer l'impact, et plus douloureuse encore pour les plus fragiles.

Sur le front de l'Europe, malgré sa haute toxicité, la crise des dettes souveraines est le prétexte rêvé pour renforcer le dogme ultralibéral dans l'orientation des politiques économiques et consolider le hold-up de la finance sur les Etats : ainsi, la gestion de la crise est confiée à ceux qui l'ont provoquée, plaçant des fous dangereux, ex de Goldman Sachs ou Lehman Brothers, à des postes importants, jusqu'à la tête des gouvernements et de la BCE.

Plus inquiétant encore, outre sa montée un peu partout, certains gouvernements ont frayé un passage à l'extrême droite : ouvertement en Grèce où le parti Laos a rejoint l'équipe gouvernementale dirigée par l'ex-banquier Loukas Papademos; de manière plus feutrée en Espagne avec Mariano Rajoy qui fut, jusqu'en 1989, membre actif de l'Alliance populaire, une fédération de partis ultra-conservateurs composée d'une majorité d'anciennes personnalités politiques du franquisme. On ne peut s'empêcher de songer à «Plutôt Hitler que le Front Populaire», qui fut le slogan d'une droite soutenue financièrement par le grand patronat, et faire un parallèle avec la crise de 1929 qui, on le rappelle, ne s'est terminée qu'avec la Seconde guerre mondiale, dans les circonstances que l'on connaît... Aujourd'hui, on note que les mêmes pions sont stratégiquement placés afin de maintenir au pouvoir ceux-là mêmes qui nous rendent la vie impossible, contenir une contestation populaire d'ampleur et briser toute velléité de changement.

Préparons-nous à ce tournant de l'Histoire dans lequel nous voici happés.

Pour l'essentiel, autant que faire se peut : Maintenez-vous en forme (dans le corps et la tête). Fumez peu (ou pas). Ayez une activité physique régulière. Dites "Je t'aime" à celles et ceux que vous aimez. Renforcez vos liens familiaux et amicaux. Résistez à la culpabilité et à l'adversité. Faites travailler vos neurones. Enrichissez-vous l'esprit (à défaut de votre compte en banque), accumulez du savoir… et restez vigilants.

Allez, laissons-nous aller à un élan d'optimisme en ce 2 janvier : À tous nos lecteurs, adhérents et amis, BONNE ANNÉE 2012 quand même !

L'équipe d'Actuchomage/APNÉE

Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Samedi, 07 Janvier 2012 09:17 )  

Votre avis ?

Mélenchon estime que "le travailleur détaché vole le pain de celui qui se trouve sur place" (discours du 5/07 devant le Parlement européen). Pensez-vous que :
 

Zoom sur…

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Pôle Emploi abandonne enfin la rétroactivité des radiations

A partir du 1er janvier, la décision de radiation prendra effet à compter de la date de sa notification au demandeur d'emploi, et non plus à la date du «manquement». Le décryptage de Recours-Rad...