Actu Chômage

samedi
15 décembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Seulement 8% de chômeurs en formation en 2009

Seulement 8% de chômeurs en formation en 2009

Envoyer Imprimer
Malgré la crise et les annonces gouvernementales, la formation des privés d'emploi n'est pas une priorité. Quand elle est accessible, elle bénéficie essentiellement aux salariés fraîchement licenciés et aux jeunes.

Les demandeurs d'emploi sont de moins en moins nombreux à entrer en formation. C'est ce qu'indique une note de la Dares (ministère du Travail) publiée le 21 juillet 2011. Au total, 576.000 entrées en formation de demandeurs d'emploi ont été enregistrées en 2009, soit 5% de moins qu'en 2008. Une baisse qui s'inscrit dans une forte augmentation du chômage, le nombre de demandeurs d'emploi de catégories A, B ou C inscrits à Pôle emploi en France métropolitaine ayant augmenté de 18% entre fin 2008 et fin 2009.

Le gouvernement a pourtant misé fortement sur la formation et la reconversion professionnelle pour contrer les effets de la crise et la montée du chômage, mais les moyens investis, notamment dans le cadre du Fonds d'investissement social (Fiso) créé en février 2009 "se sont surtout déployés en direction des salariés menacés de licenciement (formation des salariés en activité partielle et des salariés peu qualifiés, extension du contrat de transition professionnelle, hausse des moyens alloués au FNE-Formation…)", détaille la note du ministère. Au final, 8% seulement des demandeurs d'emploi étaient en formation en 2009.

Un net désengagement de l'Etat

Côté financement, ce sont les régions qui sont au premier plan. Conséquence de la décentralisation en matière de formation professionnelle, elles ont ainsi financé 62% des coûts pédagogiques, "soit une part en nette progression depuis 2004", précise la note.

Les régions financent davantage des formations en direction des jeunes. 51% des 355.000 stages qu'elles financent ont ainsi bénéficié à des jeunes de moins de 26 ans, contre 44% de l'ensemble des stages.

Pôle Emploi, deuxième financeur, a contribué à hauteur de 15% au financement des coûts pédagogiques des formations débutées en 2009 tandis que l'Etat, qui poursuit son repli, y a participé à hauteur de 12%, contre 36% en 2004.

(Source : Localtis.info)

NDLR : Les demandeurs d'emploi en stage, en formation ou en convention de reclassement figurent dans la catégorie D de Pôle Emploi. Or, à l'heure actuelle, les effectifs de celle-ci ne cessent de baisser (-8% en glissement annuel, selon la dernière note de la Dares/Pôle Emploi) malgré le «plan sans précédent pour l'emploi» annoncé en grande pompe par Nicolas Sarkozy sur TF1 en février dernier… où il promettait, notamment, des «formations qualifiantes». Pour rappel, les chômeurs "seniors" (plus d'un million avec les "dispensés de recherche") et de longue durée (2,2 millions) constituent aujourd'hui plus de la moitié des inscrits à Pôle Emploi.



Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mardi, 03 Janvier 2012 06:15 )  

Votre avis ?

Le mouvement des Gilets Jaunes vire à l’insurrection. Pensez-vous que :
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...