Actu Chômage

mercredi
11 décembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités Manifestation contre les licenciements boursiers

Manifestation contre les licenciements boursiers

Envoyer Imprimer
Des centaines de salariés menacés de licenciement, venus de toute la France, vont se rassembler ce mardi après-midi sous les fenêtres de Michel Sapin.

Les salarié(e)s en lutte d'ArcelorMittal, Bigard, Candia, Coca-Cola, Crédit Agricole, Faurecia, FNAC, Ford, Fralib, Goodyear, Haribo, Merck Serrono, Pilpa, PSA, Samsonite, SFR, Sodimedical, Sanofi, Sony, 3 Suisses, Valeo, ZF… ont décidé d'agir ensemble pour qu'une loi contre les licenciements dans les entreprises bénéficiaires soit votée en urgence à l'Assemblée Nationale et au Sénat.

Ils se retrouvent à 14H au ministère du Travail, 127 rue de Grenelle, métro Varenne. D'autres, d'abord réunis symboliquement place de la Bourse, défileront dans Paris jusqu'au même ministère.

Leur objectif est non seulement de dénoncer les "plans sociaux" dont ils sont victimes, mais surtout de rappeler à François Hollande ses engagements de campagne. Le candidat socialiste de l'époque, dans la 35e proposition de son programme, s'était engagé à augmenter le coût des suppressions d'emploi : il s'agissait de lutter contre les licenciements collectifs et les plans de "départs volontaires" au sein d'entreprises qui gagnent de l'argent et qui, malgré tout, augmentent les dividendes versés à leurs actionnaires. Le gouvernement, aujourd'hui bien embarrassé, aimerait faire oublier cette promesse... Mais certains parlementaires communistes et socialistes ainsi que les premiers concernés — les salariés menacés, unis dans la lutte pour sauver leurs emplois —, espèrent bien la lui rappeler.

«Pour une vraie sécurisation de l'emploi, une loi contre les licenciements dans les groupes qui font du profit», tel est le titre de leur communiqué. «Nous nous battons tous pour nos emplois, pour l'emploi de nos collègues sous-traitants, pour l'avenir de nos entreprises en France, et pour l'avenir de nos enfants.»

"Licenci’elles", association des salariées des 3 Suisses (licenciées abusivement par leur groupe qui réalise des profits colossaux) à l'initiative de cette action, espère mobiliser au moins 1.500 participants.

SH

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mardi, 12 Février 2013 11:34 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...