Actu Chômage

lundi
12 avril
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Recul du chômage : les dessous du «miracle allemand»

Recul du chômage : les dessous du «miracle allemand»

Envoyer Imprimer
Certains économistes et politiques célèbrent la baisse du chômage en Allemagne. Ce qui est célébré est en fait une restructuration du marché du travail : une baisse des contrats à temps plein et une augmentation des contrats à temps partiel ou très partiel. Moins de chômeurs dans le sens des statistiques officielles, plus de travailleurs pauvres et précaires.

Si on regarde les chiffres de l’agence fédérale pour l’emploi (AFE) de plus près, l’image qui se présente à nous est moins réjouissante.

Le nombre de chômeurs a baissé plus que prévu. Son taux s’élève désormais à 8,5%. Au mois de mars, 3,568 millions personnes étaient inscrites comme demandeurs d’emploi : c'est moins qu’en février, et cela représente 18.000 de demandeurs d’emploi de moins par rapport au mois de mars de l’année 2009. «A cause d’une revitalisation au printemps et comme souvent en cette saison, le chômage a baissé» dixit l’AFE. En outre, le travail à temps réduit décharge «considérablement» le marché du travail.

Pendant que des économistes s’extasient devant «le miracle allemand», le patron de l’AFE Frank-Jürgen Weise s’exprime prudemment : «Nous ne voyons pas un retournement de tendance sur le marché de l’emploi. Nous voyons que l’évolution est une once meilleure que prévu.»

[...] Le nombre d’offres d’emploi a légèrement augmenté, ce qui est normal pour la saison. Il y avait en tout 503.000 offres pour 3,5 millions de demandeurs d’emploi.

[...] Non seulement les mesures du travail à temps réduit prennent fin dans beaucoup d’entreprises, mais la baisse du chômage est plus que compensée par une baisse d’activité professionnelle. En outre, le nombre d’emplois à temps très partiel a augmenté, le nombre d’emplois à temps partiel soumis aux cotisations sociales a monté de 250.000 et le nombre d’emplois à temps plein a baissé d’environ 320.000. Il s’opère donc une restructuration du marché de l’emploi où, par rapport aux chiffres absolus, la baisse des pleins temps n’est même pas compensée par la hausse des temps partiels. Le sous-emploi par rapport à l’année 2009 a également augmenté de 143.000, ce qui correspond à 3% (l’emploi à temps réduit non inclus) même s’il a diminué par rapport à février 2010.

=> LIRE TOUT L’ARTICLE dans Les dessous de l'Allemagne

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Vendredi, 09 Avril 2010 01:03 )  

Votre avis ?

Que vous souhaiter pour 2021 ?
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...