Actu Chômage

mardi
2 mars
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Les conséquences irréversibles de la crise sur l'emploi

Les conséquences irréversibles de la crise sur l'emploi

Envoyer Imprimer
La crise risque d'enfermer une partie des salariés dans le chômage "de manière irréversible", de générer aussi des situations de déclassement et une paupérisation de ceux qui retrouvent un emploi, relève la deuxième lettre d'études et prospective du groupe Alpha.

Le groupe Alpha est spécialiste du conseil aux comités d'entreprise et de l'accompagnement des restructurations et fait partie des prestataires privés choisis par Pôle Emploi pour aider des chômeurs à retrouver du travail.

"Compte tenu de l'élévation importante du chômage, la durée de recherche d'emploi s'allonge. Les trous dans les CV gonflent. Les difficultés à trouver un emploi générent démotivation, découragement puis renoncement", constatent les auteurs.

"Au-delà de six mois de recherches, le risque de découragement deviendrait très élevé", notent-ils, et "le danger de ces périodes prolongées d'incertitudes et de désillusions est celui d'un enfermement dans le chômage, débouchant sur un épuisement des droits, puis un basculement des demandeurs d'emploi dans les minimas sociaux et la pauvreté".

"Cette mise à l'écart de l'emploi stable, s'accompagnant d'une dégradation certaine des conditions de vie des personnes concernées, tendrait à devenir irréversible", poursuit leur étude.

Ils s'appuyent sur des entretiens avec des élus du personnel, ainsi que le suivi de demandeurs d'emploi pris en charge par Sodie, filiale du groupe, dans trois bassins d'emploi : Moselle Est, Lens-Béthune et Saint-Denis.

Dégradation générale de l'emploi

"Les retours à l'emploi sont de plus en plus difficiles et de plus en plus précaires" car "la part des emplois durables (CDI) diminue", notent-ils.

Une fois passé le cap de l'embauche, les salariés subissent "une diminution des rémunérations" : le salaire à l'embauche est réduit, il y a la perte de l'ancienneté acquise dans l'emploi précédent, une réduction des compléments de salaire et la disparition de certains avantages sociaux (mutuelle, prévoyance, etc).

Les salariés "doivent aussi faire face à une gestion de la main d'œuvre plus agressive, illustrée par la progression du nombre de ruptures de contrats en période d'essai et le non respect de plus en plus fréquent de certaines règles légales (cessation anticipée de CDD par exemple)".

Ces mécanismes sont souvent induits par le passage vers une PME d'un salarié qui appartenait avant à une grande entreprise.

Au final, "la crise devrait ainsi générer des situations de déclassement".
Elle est "susceptible de provoquer des situations d'appauvrissement, soit par le basculement direct dans la pauvreté, soit par le dégradation des conditions de retour à l'emploi".

(Source : Le Point)

À LIRE ÉGALEMENT => Chômage et salaires : la crise n'est pas «derrière nous» !

[...] Les destructions d’emplois vont se poursuivre en 2010. En 2011 et 2012, de nouveaux emplois pourraient voir le jour, mais pas en assez grand nombre pour compenser les emplois perdus les années précédentes.
[...] Le chômage va continuer d’augmenter. Fin 2010, la France devrait comptabiliser 800.000 chômeurs de plus qu’à la fin 2008. Ce sera la plus forte hausse depuis 25 ans. Le record du nombre de chômeurs inscrits à Pôle emploi ne sera atteint qu’en juillet 2011 : plus de 4 millions de demandeurs d’emploi en catégories A, B et C, contre 3 millions début 2008.
Le nombre de chômeurs de longue durée aura augmenté de près de 600.000 entre 2008 et 2012. Selon les mêmes estimations, 100 chômeurs de plus se traduiront par 45 personnes de plus en situation de pauvreté et 22 ménages de plus allocataires du RSA de base (ex-RMI). Le nombre d’allocataires du RSA de base aura augmenté de près de 10% entre 2007 et fin 2010. Dans le même temps, le nombre de chômeurs survivant avec des revenus inférieurs au seuil de pauvreté augmentera de 223.000. [...]

Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 24 Mars 2010 06:03 )  

Votre avis ?

Que vous souhaiter pour 2021 ?
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...