Actu Chômage

dimanche
29 novembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Les salariés à temps complet travaillent plus

Les salariés à temps complet travaillent plus

Envoyer Imprimer
La durée effective du travail pour les salariés à temps plein a augmenté en cinq ans, selon une étude publiée hier par l'INSEE.

En 2003, le nombre d'heures travaillées était de 1.635 par an. En 2007, il atteint en moyenne 1.680 heures. Sur la période, la semaine habituelle de travail salarié à temps complet hors enseignants, sans événement exceptionnel et répartie sur cinq jours, est passée de 39h07 à 39h24 (lire toute l'étude ici).

On est donc loin des 35 heures tant conspuées par l'UMP : preuve est encore faite que l'abaissement de la durée légale du travail fixé en 2002 par le gouvernement socialiste n'a jamais empêché de travailler plus et que l'acharnement de la droite sur ce point est une imposture. D'ailleurs, il y a un an exactement, l'Enquête Emploi 2007 de l'INSEE montrait que, tous emplois confondus (temps plein + temps partiel), la moyenne hebdomadaire nationale était de 37,9 heures, soit l'exacte moyenne européenne de 2006 !

Dans le détail, la durée effective du travail à temps complet a augmenté pour toutes les catégories, mais davantage pour les cadres et professions intellectuelles supérieures (+ 3,2% à 1.950 heures par an) ainsi que les professions intermédiaires (+ 3,1% à 1.680 heures) que pour les ouvriers (+ 2,5% à 1.640 heures) et les employés (+ 1,3% à 1.610 heures). La palme des longues journées de travail revient toujours aux non-salariés : agriculteurs, artisans, commerçants, professions libérales ou chefs d'entreprise… qui ont déclaré en moyenne 2.560 heures en 2007, une durée relativement stable par rapport à 2003.

Par ailleurs et sans surprise, l'INSEE constate que «la durée du travail est plus longue dans le privé» que dans le public, «dans les petites entreprises», et «pour les nouveaux embauchés, ce qui s'explique surtout par l'absence ou la faiblesse des droits à congé durant la première année».

Rien n'a changé pour les femmes. Comme en 2003, elles «prennent davantage en charge les tâches domestiques et familiales» et «occupent aussi moins souvent des postes à responsabilités». De ce fait, elles «déclarent moins d'heures de travail professionnel que les hommes», explique l'INSEE qui souligne que «près d'une femme sur trois travaille à temps partiel contre moins de 5% des hommes», 38% d'entre elles déclarant l'être principalement pour s'occuper des enfants ou d'un autre membre de la famille. «En 2007, les femmes qui vivent en couple et ont des enfants ont une durée annuelle du travail inférieure de 50 heures aux femmes vivant seules. Le temps de travail moyen des hommes ne se trouve réduit que lorsqu'ils élèvent seuls leurs enfants», précise l'étude. «Au-delà de 40 ans, la plupart des femmes n'ont plus de congés maternité ni d'enfants en bas âge et consacrent alors plus de temps à leur travail : 121 heures de plus en moyenne que les femmes de moins de 29 ans».

Conclusions : On note qu'à ce jour seule la première moitié de la promesse sarkozyenne du «travailler plus pour gagner plus» a été tenue... Et si, d'un côté, nombre de salariés tombent à leur corps défendant dans la trappe du chômage tandis que d'autres se retrouvent enfermés dans l'emploi en miettes ou précaire à durée inderterminée, le noyau dur des salariés toujours en poste (les «insiders», protégés par un CDI à temps plein et disposant d'une certaine ancienneté) est contraint, lui, de travailler davantage. Ce déséquilibre grandissant contribue à nourrir les rancœurs et le «diviser pour mieux régner» qu'affectionnent tant nos dirigeants.

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mardi, 15 Novembre 2011 05:52 )  

Votre avis ?

Avez-vous vu Hold-Up, le doc "complotiste" ? =;o)
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...