Actu Chômage

dimanche
15 septembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Se mettre à poil pour 10 €, est-ce une «offre raisonnable» ?

Se mettre à poil pour 10 €, est-ce une «offre raisonnable» ?

Envoyer Imprimer
Une lectrice nous signale une offre d’emploi tout à fait alléchante (pas pour la personne qui l'exercera mais pour ceux qui assisteront à son labeur). Une question se pose : Cette offre est-elle «raisonnable» ? Au quel cas, si notre lectrice refuse deux fois de suite ce genre de propositions, elle pourrait être sanctionnée. Choquée que l'ANPE puisse diffuser pareille chose, elle leur a téléphoné : la conseillère qu'elle a eue au bout du fil se serait dit «offusquée qu'on s'offusque d'une telle annonce»...

Consultable sur anpe.fr sous le n°691774L :

Offre actualisée le 17/11/08

DANSEUR/DANSEUSE H/F
(Code Métier ROME 21213)

POUR UNE SALLE DE SPECTACLE SANS ALCOOL, SITUÉE A PROXIMITÉ DU MÉTRO BONNE NOUVELLE, VOUS EFFECTUEZ DES STRIP TEASES POUR DES SHOWS PRIVÉS. VOUS N'AVEZ AUCUN CONTACT PHYSIQUE AVEC LES CLIENTS (quelle délicatesse, NDLR). VOUS POUVEZ TRAVAILLEZ (fôte) A TEMPS PARTIEL OU COMPLET.
Lieu de travail
75 - PARIS 2E ARRONDISSEMENT

Type de contrat
CONTRAT TRAVAIL INTERMITTENT DE 6 MOIS

Nature d'offre
CONTRAT DE TRAVAIL

Expérience
DÉBUTANT ACCEPTÉ

Qualification
Employé non qualifié

Salaire indicatif
HORAIRE 10 Euros (65,60 F)
EUROS NETS EN CACHET

Durée hebdomadaire de travail
6H00 HEBDO SESSIONS DE 6 A 8 HEURES

Taille de l'entreprise
NON DÉFINI

Secteur d'activité
AUTRE CRÉATION ARTISTIQUE

Tout est bon dans le cochon : l'ANPE ayant perdu 40% de ses offres en six mois, pas étonnant qu'elle ne fasse pas la fine bouche ! Une polémique s'engage entre conseillers/défenseurs de l'ANPE et chômeurs intervenants => Lire en commentaires…

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mardi, 18 Novembre 2008 17:58 )  

Commentaires 

 
0 # philbtz 2008-11-18 17:31 On peut légitimement s'étonner d'une pareille proposition : question de culture !

Pour les salariés de l'ANPE, les conditions d'accès au nouveau "service public" et les modalités d'évolution interne sont telles que certains peuvent croire que, tout bien considéré, il est certainement moins déraisonnable et avilissant de montrer son c.. que de le vendre avec son âme…

Relisez Platon (le mythe de la caverne) et vous comprendrez pourquoi on a tendance à voir les choses telles qu'on les perçoit et non telles qu'elles sont ou qu'elles devraient être.

Philippe Labarrère, ex-juriste à l'ANPE
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # lepargneur 2008-11-18 17:33 Vous ne savez pas comment fonctionne ANPE.fr
On peut mettre ce que l'on veut, c'est l'employeur qui crée son annonce sans vérification.
J'en ai fait l'expérience. On est juste limité en nombre de caractères.
Je pourrais même faire une offre pour un tueur à gage, rien n'est contrôlé!!!!
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Antoine 2008-11-18 18:38 Si il y a contrôle. Heureusement. par contre il vrai qu'avant le contole se faisait à postiori… Maintenant ce n'est plus le cas… Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Jeire 2008-11-18 17:48 Il serait intéressant de vérifier ce que rapporte lepargneur. Est-il exact que l'employeur est libre de publier n'importe quelle annonce sur le site ANPE.fr. Pourquoi cela n'est pas vérifié ? Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Antoine 2008-11-18 18:37 L'employeur n'a jamais été libre de publier n'importe quoi sur le site anpe .après par contre il est vrai que la vérification du libéllé de l'offre se faisait en décalage. C'est à dire que l'offre saisie par l'employeur était diffusée avant la vérification d'un conseiller. Celle ci avait lieu obligatoirement mais en décalé.Et donc parfois il y avait des choses qui ne devait pas être diffusées (critères discriminatoire s, absences de textes, etc..) le temps qu'un conseiller intervienne (cela posait essentiellement problème durant les weeks ends). Depuis peu un mois l'offre n'est diffusée qu'après validation du conseiller. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Monolecte 2008-11-18 17:54 Tiens, tiens, ça me rappelle quelque chose. À l'époque, l'affaire avait fait polémique outre-rhin, alors qu'il ne s'agissait que d'une supposition, d'une projection de ce que le système rendait implicitement possible. Mais comme dirait l'autre, avec lui, tout est possible… surtout le pire.
Le pire, justement, c'est que les faits finissent toujours par donner raison aux prédictions les moins rieuses et que cela ne me réjouit en aucune manière.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Antoine 2008-11-18 18:16 il y a quand même une grosse différence avec ce qui avait polémique en outre Rhin. la prostitution est interdite en France. Pas la danse et pas à ma connaissance la danse nue dans un cabaret. a ce jour personne n'a encore oser fermer le crazy horse. Et je rapelle que tant que l'employeur respecte le code du travail, l'anpe n'a pas à refuser ou sélectionner les offres. Après je comprends l'inquiétude de certains par rapport à l'ORE. Franchement pour avoir vu les decrets et les textes d'application, je souhaite bien du courage au petit malin qui souhaiterait radier une femme qui refuserait ce type d'offres… A la rigueur pour une personne recherchant ce type de poste (si ! cela existe j'en ai rencontré une personne une fois qui était bien désolé que j'ai pu lui faire de proposition d'offres…) et ayant déjà de l'expérience… Bref encore une polémique pour rien si ce n'est le plaisir de chercher la petite bête pour nous casser du sucre dessus… Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Yves 2008-11-18 18:36 L'ANPE est - à ma connaissance - encore un service public.

En qualité d'usager des services publics (donc de l'ANPE), je suis en droit de poser la question suivante :

L'ANPE doit-elle se mettre au service d'entreprises qui recrutent ce genre de "profil" (et à ce prix qui plus est) ?

Voilà une question qui mérite une réponse nette et précise.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Monolecte 2008-11-19 10:37 Il est explicitement fait référence au strip tease et on comprend bien qu'il s'agit d'un peep show. un petit tour à Pigalle te permettra de te faire une juste évaluation du genre de "danse" proposé. Et ce qui a provoquée la réaction de colère de la chômiste, ce n'est pas tant la nature de l'offre que l'attitude de l'agent ANPE qui a répondu ne pas voir où est le problème avec ce genre d'offre et qui laissait entendre qu'elle n'était pas imcompatible avec l'ORE.

Je pense que la ORE devrait être urgemment repensée : "Offre que tu n'aurais pas honte de refiler à tes enfants!"
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Pili 2008-11-18 20:01 Sur le site ANPE.fr, conseil pour rédiger les offres d'emploi :

Pourquoi un guide pour rédiger votre annonce

s_9020.html"target="blank">Mentions discriminatoire s

Les autres mentions

Effectivement, il n'y a pas grand chose concernant la responsabilité de l'ANPE sur les offres illégales, discriminatoire s publiées!

========
Pour en revenir à l'annonce,

A première vue, rien ne semble illégal ni discriminatoire , conformément aux recommandations faite sur anpe.fr
Mais il est évident qu'en tant que service public, laisser passer ce genre d'annonce et la façon dont a répondu l'agent alerté, parait être un signe d'une complicité passive à l'incitation au commerce "artistique" du sexe… une banalisation et une dérive dangereuse par ces temps difficiles de précarisation et de détresse humaine, où sexe, fric et affairisme… ne connaissent pas la crise!

===================================
Banalisation : emploi précaire, débutant accepté, pas de qualification exigé…ça en dit long :

DANSEUR/DANSEUSE H/F

Expérience
DÉBUTANT ACCEPTÉ

Qualification
Employé non qualifié

"VOUS EFFECTUEZ DES STRIP TEASES POUR DES SHOWS PRIVÉS." Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Antoine 2008-11-18 22:24 Clairement sur les mentions discriminatoire s, etc… c'est non seulement interdit par la loi mais des pratiques clairement prohibés chez nous. Et si en tant qu'agent je laisse passer sur une offre des mentions du type "recherche candidats 18/25 ans" ou "pas de candidats d'origines étrangères" c'est ma responsabilité que j'engage, pas celle de l'établissement c'est une faute. Si je faisais ce genre de bourde, je ne donne pas chère de ma peau auprès de mon directeur d'agence… Pour le reste voir sur le forum ! Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # diety 2008-11-18 21:55 La ArGe (Arbeitsgemeins chaft) Aachen (Aix-la-Chapelle) a proposé des emplois dans le milieu de la prositution. Source: WDR

Nos voisins ont déjà eu la polémique sur ces offres d'emploi douteux. Après l'indignation dans la presse, la direction de la Arge Aachen parle d'une "erreur fatale". A partir de maintenant (juillet 2006), les postes vacantes dans le secteur érotique ne seraient plus proposés par l'agence d'Aachen, rassure le directeur d'agence. (Ce qui sousentend que cela n'a pas été la seule proposition dans le passé).
D'après mes souvenirs, il y a eu d''autres cas dans d'autres villes.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Yves 2008-11-18 23:19 Ma réponse à Antoine (agent ANPE) qui, sur nos forums, ne trouve rien de choquant dans cette annonce, et à Pili qui, sur nos forums aussi, s'interroge de savoir si le rôle de notre association n'est pas d'intervenir en pareil cas auprès de l'ANPE.

Désolé Antoine, je ne suis pas d'accord !

Il faut "ergoter" comme tu dis, pas sur la question morale mais sur la notion de "service public".

Est-ce vraiment le rôle du service public de jouer les intermédiaires dans ce genre d'activités… à 10 euros pour se déshabiller (pour ne pas écrire "se foutre à poil") ?

ET 10 euros serait une somme qui correspondrait à une "convention collective" ? Ça m'étonnerait fort…

++++++++++++++

Pour répondre à Pili : Notre association a d'autres chats à fouetter que d'écrire à l'ANPE pour "dénoncer" ce genre de "pratiques", quand des millions de personnes sont sur le carreau et que des dizaines de milliers d'autres s'apprêtent à l'être.

Si nous avons mis cette info dans les actus, c'est pour dénoncer la dégradation généralisée de l'offre d'emplois (à l'ANPE et ailleurs).

C'est un symbole… notamment en raison de la rémunération indécente proposée.

Qu'une jeune femme (ou un jeune homme) ait pour activité le strip-tease ne me choque pas… Mais pour 10 €, je trouve ça vraiment écœurant.

Qu'est-ce que 10 €, pour une prestation sur scène, pour se mettre à moitié nue devant des hommes (voir complètement nue ?).

Franchement, c'est lamentable !

Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Yves 2008-11-18 23:30 Le cachet "horaire" annoncé est de 10 euros nets.

Je ne suis pas un expert en strip-tease, mais un "spectacle" d'une heure, ça ne doit pas être courant.

Moi, je l'envisage bien sur un quart d'heure, une demie-heure maxi…

Ça fait le strip à 2,5 euros ou à 5 euros.

Faut vraiment avoir très faim !

Pousser la chansonnette dans le métro (même en chantant faux) doit rapporter trois ou quatre fois plus !

Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Yves 2008-11-18 23:37 Lu sur http://www.stripnet.net/formules.htm

Le strip à domicile (entre 20 et 30 minutes) : entre… 180 et 490 €.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Monolecte 2008-11-19 09:47 Une veille copine vient de me souffler la solution à ce problème :
" Il suffit de leur envoyer un gros thon de 50 balais et de les attaquer ensuite pour discrimination! "
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Pili 2008-11-19 10:00 Très drôle :-) , mais cela ne ressoudra pas totalement le probléme…mais c'est à faire…

Un peu de dérision :
Le thon rouge est ménacé de disparaitre
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Yves 2008-11-19 21:48 Je constate que la conversation suit son cours. J'y reviens donc !

L'annonce en question (strip tease machin) n'a pas été proposée à notre lectrice comme une offre raisonnable d'emploi. Elle l'a lue sur le site ANPE, un point c'est tout.

Le débat est clos de ce côté.

Cependant, cette offre est une GROSSE MERDE qui ne devrait pas figurer sur le site d'une boîte sérieuse comme l'ANPE.

10€ pour un strip tease, c'est indécent.

C'est juste une question de dignité ! Que l'on soit une femme ou un homme.

Le reste n'est que littérature.

Sur un site militant comme Actuchomage, on ne peut pas "cautionner" pareille proposition.

C'est un acte militant avant tout, fondé sur le respect de la dignité de la personne, contre l'indécence de la rémunération.

Accepter cette offre (comme diffuseur), c'est "collaborer" à un système dont NOUS NE VOULONS PAS !

Et ici, il n'est pas question de morale, mais de "travail", seulement de travail !

Faut aussi - SURTOUT - arrêter de se foutre de la gueule du monde !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # ungarsdelanpe 2008-11-20 19:55 tout d'abord, contrairement à ce qui a été dit , les employeurs ne peuvent mettre n'importe quoi sur une offre déposée par anpe.fr : chaque offre est validée par un conseiller.
deuxiemement, concernant l'offre raisonnable, si vous n'êtes pas inscrit dans le métier concerné (ici danseur/se) vous ne recevrez pas cette offre, et donc pas de refus à faire de votre part, donc pas de radiation.
attention à ce que vous pouvez avancer.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2008-11-21 04:17 C'est incroyable, ce déni de réalité !!!

Cher petit gars de l'ANPE,

Franchement, il ne s'agit pas ici d'une offre pour "danseur/danseuse" mais pour stripteaseur/stripteaseuse, donc un danseur ou une danseuse dont la compétence est accessoire (débutants acceptés) puisque sa mission essentielle consiste à se foutre à poil le plus gracieusement possible : ici, pour 10 € de l'heure.

Ce n'est pas artistique, mais sexuel.
L'ANPE a-t-elle prévu un code ROME pour affiner cette nuance ?
Que nenni : avec la fusion, les codes ROME de l'ANPE, dont on sait qu'ils sont trop souvent obsolètes voire complètement à côté de la plaque, ne seront même pas revus et corrigés dans leur intégralité alors que cette restructuration du SPE est l'opportunité de le faire. Si le but de la création du "Pôle Emploi" consiste à réaliser un véritable saut qualitatif pour les chômeurs comme pour les employeurs, la refonte des codes ROME s'avère plus qu'indispensable dans le cadre d'une application juste et efficace de l'ORE, non ?

Hélas, grâce à vos codes ROME débiles qui resteront inchangés, ce(tte) "danseur/danseuse" se retrouvera enfermé(e) dans un carcan sans subtilité aucune - ici celui du numéro 21213 - qui assoit la coercition aveugle prévue par l'ORE.

Ouvrez les yeux ! Car, voyez-vous, ce qui compte désormais, c'est que vous fassiez pression sur les chômeurs par le biais de directives/codes/carcans administratifs absurdes afin de réduire le + possible leur nombre de vos listes, et pour cela on vous fixera des objectifs chiffrés. La performance du "nouveau service public de l'emploi", ainsi restructuré sans réel professionnalis me, se limitera au nombre de radiations obtenues, et non pas au retour à l'emploi satisfaisant des "clients" que nous sommes devenus.

Car de qualitatif il n'est pas question… Seul le quantitatif est visé. Et ceci, hélas, avec votre inconsciente et affligeante approbation !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # maloya 2008-11-21 21:17 Effectivement, le but actuellement est bien de faire pression sur les agents pour qu'eux même fassent pression sur les demandeurs. Merci la fusion… Fusion? Absorbtion de l'Anpe par l'Assedic, oui, malgré la différence d'effectif (30000 anpe pour 14000 assedic). Nous avons 2 cultures totalement différentes, et quoique vous puissiez penser des agents Anpe, et bien le résultat individuel n'existe pas, pas encore… au contraire de l'Assedic, sauf que nous parlons de projet professionnel et de recherche d'emploi, et non pas de chiffres. En tous cas, c'est ainsi que je vis mon métier.
Et demain? prime de performance? Nous serons une majorité en grève le 1er décembre (enfin, j'espère…).
PS: l'ORE, c'est du grand n'importe quoi, et de plus, je ne penses pas que le but de la fusion soit "un saut qualitatif pour les chômeurs"…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # ELKABACHNIKOV 2008-11-24 13:53
Evidemment que les conditions requises ne sont pas précisées et qu'il y aurait sans aucun doute matière à avoir de quoi porter plainte pour discrimination et délit de faciès.
Mais ce n'est pas tout :
Trop petit, trop gros, trop poilu, pas de seins, pas de fesses, un bec de lièvre, borgne etc. Acceptés ?
Y aura-t-il des vigiles pour surveiller les entrées et empêcher de laisser rentrer les "bronzés" à moins qu'ils ne soient… employés?

Les casinos flambent sur internet et à la télévision, le racket social entre dans une phase inimaginable, les violences policières deviennent de plus en plus intolérables, comme s'ils cherchaient à nous provoquer !
N'est-ce pas l'ex-ministre de l'intérieur qui criait haro sur la prostitution ?
Serait-il devenu un président de la raie publique et l'ANPE une agence nationale de la prostitution ? Posons-nous sérieusement la question face à ce genre de "dérive" qui mine de rien nous font naviguer dans des eaux bien troubles…
La pègre est au pouvoir et elle fait son métier.
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...