Actu Chômage

mercredi
5 août
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique 40% d'offres d'emplois en moins sur anpe.fr

40% d'offres d'emplois en moins sur anpe.fr

Envoyer Imprimer
Si pour l'instant la France échappe de justesse à la récession, ce n'est pas le cas de l'ANPE.

En mars 2008, l'ANPE lançait une campagne de «communication» avec un joli visuel en couleur, sur internet, et aussi via des affiches et des cartes postales.
On pouvait découvrir à l'époque que :
400.000 personnes par jour se connectent sur anpe.fr
700.000 personnes ont enregistré leur profil sur anpe.fr
300.000 offres sont proposées tous les jours sur anpe.fr

Et aujourd'hui ?
680.000 personnes ont toujours déposé leur profil.
Mais... allez sur le site anpe.fr et regardez le chiffre du nombre d'emplois proposés aujourd'hui.
170.000 offres !
Soit une baisse de 40% depuis mars 2008.

Ça ne va pas être simple de faire baisser les chiffres du chômage...

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Vendredi, 14 Novembre 2008 17:09 )  

Commentaires 

 
0 # superuser 2008-11-14 17:16 L'emploi salarié dans les entreprises du secteur principalement marchand a reculé de 0,1% au troisième trimestre par rapport au deuxième en France.

Après l'annonce vendredi matin d'une croissance inattendue du PIB au troisième trimestre par rapport au deuxième, qui permet à la France d'échapper à la récession, le ministère de l'Emploi a tari le flot de bonnes nouvelles. Il a indiqué que, comme redouté, l'emploi salarié a de nouveau reculé au troisième trimestre. Après la perte de 19.000 postes au deuxième trimestre comparé au premier, il s'agit cette fois de la destruction de 10.800 postes sur un trimestre, ce qui représente un repli de 0,1% de l'emploi salarié dans les entreprises du secteur principalement marchand.

Ce recul ramène sa hausse annuelle par rapport au troisième trimestre 2007 à 0,4% (+ 70.200 postes), selon des chiffres provisoires publiés vendredi. Ces chiffres, diffusés par le ministère de l'Emploi, confirment un fléchissement dans le rythme de création nette d'emplois. Un net ralentissement est attendu cette année sur fond d'aggravation de la crise économique, après le dynamisme inédit de l'année dernière à + 1,8% (+ 327.800 postes).

L'estimation, réalisée à partir d'une enquête couvrant les entreprises de 10 salariés et plus, a recensé provisoirement 16,029 millions de salariés fin septembre, soit 70.200 de plus qu'un an auparavant. Les résultats définitifs seront publiés le 19 décembre.

Au troisième trimestre, la construction a encore été le seul secteur à afficher une progression des créations d'emploi sur le trimestre (+ 0,4% soit + 5.600 postes) et sur un an (+ 2,3% soit + 34.100 postes). La hausse s'est cependant ralentie, comparée aux résultats du deuxième trimestre. Dans les services, les créations d'emploi ont très faiblement baissé par rapport au deuxième trimestre 2008 (- 2.200 postes), réduisant l'augmentation sur douze mois (+ 0,8% soit + 89.000 postes).

Les effectifs salariés de l'intérim (comptabilisés dans les services, même si les intérimaires travaillent majoritairement dans l'industrie) ont chuté de 4,5% au cours du troisième trimestre (- 27.900 postes) et de 10% sur un an (- 66.100 postes), selon ces données provisoires. Dans l'industrie, les entreprises ont continué de détruire plus d'emplois qu'elles n'en créent au rythme de - 0,4% sur le troisième trimestre (- 14.200 postes) et de - 1,4% sur un an (- 52.900 postes).

Le ministère de l'emploi a également indiqué vendredi que le salaire mensuel de base en France a progressé de 0,7% au troisième trimestre 2008 par rapport au deuxième trimestre et de 3% comparé au troisième trimestre 2007, selon un indice provisoire. L'inflation ayant augmenté dans les mêmes proportions, le pouvoir d'achat des salaires ressort stagnant sur douze mois.

L'indice du salaire horaire de base des ouvriers, qui sert pour le calcul de la revalorisation du Smic, a progressé de 0,7% au cours du trimestre et de 3,2% sur un an, permettant un gain de pouvoir d'achat de 0,7 point sur un trimestre et de 0,2 point sur un an.

(Source : Les Echos)
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Antoine 2008-11-14 18:00 Il y a clairement une baisse des offres actuellement lié à plusieurs facteurs, mais le principal étant la situation économique générale. Ce que l'on entend à la télévision concernant les mauvaises nouvelles se répercutent malheureusement sur le terrain : j'en fais le constat au quotidien… Au niveau de l'intérim, c'est la même chose.

Pourtant, à notre niveau, l'activité ne diminue pas… On continue à sortir en entreprise pour obtenir des offres ou proposer des candidats, mais cela recrute moins… Il ne faut pas se leurrer : on a de façon purement symbolique évité l'entrée en récession pour ce trimestre… La question n'est pas de savoir si on y sera le trimestre prochain mais de savoir combien de temps cela va durer.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2008-11-28 13:21
… Le cap des 100.000, c'est pour bientôt ?
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2008-12-02 12:45
A ce rythme, le cap des 100.000 sera atteint le Jour de l'An…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2008-12-28 05:41
5 décembre 2008 : 146.883 offres

12 décembre 2008 : 144.230 offres

19 décembre 2008 : 130.119 offres

20 décembre, 12h30 : 129.661 offres

Une remontée vite fait pour Noël : 142.090 offres d'emploi disponibles le 25 décembre

27 décembre : 134.521 offres (plus de 7.500 offres d'emploi ont disparu en 48 heures)
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Économie, chômage, emploi : Comment appréhendez-vous ces 12 premiers mois ?
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...