Actu Chômage

jeudi
3 décembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse De 35 à 40H : le tour de passe-passe de Continental

De 35 à 40H : le tour de passe-passe de Continental

Envoyer Imprimer
Chez Continental, contrairement à ce que les médias propagent, les 35 heures ne sont nullement remises en cause et les ouvriers "ne passent pas" aux 40 heures. En réalité, le taux horaire est baissé de façon à ne pas payer la majoration des heures supplémentaires entre 35 et 40 heures... Nuance !

Tout le monde est aux 35 heures dans le salariat. Elles sont générales. C’est une loi d’ordre public social. Il n’y a pas un salarié de ce pays qui ne dépend pas des 35 heures. Elles se calculent hebdomadairement. Leur équivalent mensuel est 151 h 66 et leur équivalent annuel est 1607 heures (depuis que 7 heures de travail taxées ont été rajoutées).
35 heures, ce n’est que la durée légale, pas la durée effective du travail. C’est le point de repère de calcul des salaires et des heures supplémentaires. La durée légale de 35 heures déclenche le seuil des heures supplémentaires. La durée légale de 35 heures déclenche le seuil du temps partiel. Le Smic est calculé sur les 35 heures et sur 151 h 66 ainsi que tous les salaires mensualisés et les grilles des salaires conventionnels.

La "remise en cause" des 35 heures aurait pour effet de faire disparaître les heures supplémentaires, donc de diminuer les majorations de salaires qui leur sont liées. (Il existe différentes majorations : financières à 25%, à 50%, à 100%, et avec repos compensateur à 25%, à 50%, à 100%. Chaque majoration correspond à un seuil, 35 heures, 44 heures, au contingent annuel, ou une circonstance, dimanche, nuit, etc.)

L’entreprise Continental, contrairement à ce qu’écrit à tort toute la presse, ne peut revenir sur les 35 heures et “passer aux 40 heures”. C’est impossible. Les patrons qui présentent les choses ainsi et les journaux mentent. Car la loi est la loi : les 35 heures s’appliquent aussi chez Continental !

Cela veut dire, que, même après avoir fait voter leurs salariés pour travailler 40 heures, les bulletins de paie doivent continuer de faire figurer le salaire brut affecté aux 151 h 66 et, sur une ligne distincte, les heures supplémentaires majorées de 25% entre 35 et 40 heures. Ces dernières sont forcément majorées de 25% car c’est la loi... Toute autre bulletin de paie serait illégal !

Alors, que se passe t-il ? Pour ne pas payer les majorations, l’employeur va baisser le taux horaire de toutes les heures de façon à amortir les 40 heures !

Donc la vraie information que devraient donner les médias sur Continental, ce n’est pas que les 35 heures sont remises en cause, mais que le taux horaire est baissé de façon à ne pas payer la majoration des heures supplémentaires entre 35 et 40 heures... Il s’agit d’un cas délibéré de baisse du salaire et de baisse du taux des heures supplémentaires.

C’est fantastique que dans ce pays on soit si mal informé, ou plutôt qu’on soit désinformé à ce point !

=> Lire tout l'article de Gérard Filoche sur Le Grand Soir

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Jeudi, 20 Décembre 2007 16:44 )  

Votre avis ?

Avez-vous vu Hold-Up, le doc "complotiste" ? =;o)
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...