Actu Chômage

samedi
21 septembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Forgeard, Lagardère, Gautier-Sauvagnac… qui sont les vrais fraudeurs et les vrais profiteurs ?

Forgeard, Lagardère, Gautier-Sauvagnac… qui sont les vrais fraudeurs et les vrais profiteurs ?

Envoyer Imprimer
Alors que nos dirigeants passent leur temps à liguer la majorité des Français contre les chômeurs, les RMIstes et autres minima sociaux accusés de profiter et de frauder pendant que les autres travaillent, voici à point nommé deux affaires scandaleuses qui remettent les pendules à l'heure.

C'est à la Une de tous les JT et de toute la presse : un rapport accablant de l'AMF (Autorité des marchés financiers) transmis au parquet de Paris dénonce un "délit d'initié massif" chez EADS : 1.200 cadres dont 21 dirigeants - parmi lesquels Noël Forgeard, Thomas Enders, Jean-Paul Gut, Arnaud Lagardère (le "frère" de Nicolas Sarkozy), Manfred Bischoff… - ainsi que les deux principaux actionnaires Lagardère & DaimlerChrysler, ont revendu leurs actions alors au plus haut en toute connaissance de cause, et ce juste avant que les "difficultés" rencontrées par Airbus (en vérité, de graves erreurs de stratégie industrielle) ne soient rendues publiques. Le "laxisme" de l'Etat est également pointé du doigt en la personne de l'ex ministre des Finances Thierry Breton, lui-même déjà mouillé dans l'affaire Rhodia...

Ce vaste délit d'initiés a provoqué l'effondrement sans précédent de l'action EADS. Montant de l'opération : plus de 90 millions d'euros de plus-values !!! Selon l'AMF, Noël Forgeard et ses enfants ont vendu près de 300.000 titres, dégageant au passage la coquette somme de… 6,7 millions. Le DRH Jussi Itavuori aurait de son côté écoulé 95.000 titres avec à la clé un bénéfice de 1,2 million. Jean-Paul Gut, le directeur général délégué, a passé 50.000 actions pour un gain de 737.000 €. Et François Auque, le directeur de la branche EADS Space, se serait délesté de 10.000 titres pour 114.000 €. Quant à Lagardère et Daimler, ils ont récolté chacun environ 2 milliards d’euros lors de la transaction, mais on ignore la part des plus-values.

Et pendant ce temps, 10.000 emplois doivent être sacrifiés chez EADS !

A côté, l'abus de confiance dont est soupçonné Denis Gautier-Sauvagnac, qui a été perquisitionné aujourd'hui par la brigade financière à son domicile ainsi qu'au siège de l'UIMM, l'organisation patronale dont il est le président, passe pour de la petite bière puisqu'il ne concerne que 5,64 millions d'euros (1), mystérieusement retirés en liquide entre 2000 et 2007. Il n'empêche que cet homme ô combien distingué, qui est vice-président de l'Unedic et négociateur en chef du Medef partout où il s'agit de serrer la ceinture et grignoter des droits aux salariés et aux chômeurs, n'est désormais plus crédible. Comme tous les autres, il doit être démis de ses fonctions (2).

Quel bel exemple de probité, de compétence et de mérite nous donnent ces personnages aussi puissants que riches, ces "forces vives de la nation" qui exhibent leur réussite avec plus ou moins d'arrogance et se permettent de faire la leçon à ceux qu'ils exploitent ou qu'ils mettent sur la paille ? Quels modèles sont-ils pour la France ? Et, surtout, quelle commune mesure y a-t-il entre ces sommes faramineuses ainsi empochées ou détournées face aux petites allocations que perçoivent les chômeurs et les RMIstes ? Ils serait temps que les Français ouvrent les yeux et cessent de se tromper d'ennemis.

A quand un «Grenelle» contre les rentiers corrompus et autres patrons voyous ?

(1) Ce qui représente 5.600 salaires au Smic ou 14.000 mois de RMI : on vous laisse faire le compte pour le butin d'EADS... DERNIÈRE MINUTE => selon L'Express de vendredi, ce ne sont pas 5,64 mais 15 millions d'euros qui auraient été sortis des caisses de l'UIMM !
(2) Soutenu par la présidente du Medef, Denis Gautier-Sauvagnac est maintenu à son poste : lire en commentaire…



Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Jeudi, 02 Février 2012 16:49 )  

Commentaires 

 
0 # superuser 2007-10-03 21:21
Thierry Breton dément avoir été averti du délit d’initiés présumé au sein d’EADS. L’ancien ministre de l’économie aurait pourtant été informé, selon Le Figaro.

LIRE ICI
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # 35Heures 2007-10-04 06:11 La plus value réalisée sur les titre d'EADS est selon le rapport du Groupe Lagardère de 472 Millions d'Euros ! Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2007-10-08 01:51
Lors de l'émission le Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro, l'invité François Chérèque, secrétaire général de la CFDT, a déclaré : "Ou il ment ou il est incompétent, il est l'actionnaire principal de la Caisse des Dépôts en tant que ministre des Finances et il nous dit qu'il n'est pas au courant quand la Caisse des Dépôts rachète une partie des actions d'une entreprise dont l'Etat est central dans la gouvernance. Il y a quelque chose que je ne peux pas comprendre. Ou il a mal fait son travail ou il ment, mais il y a un problème".
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Monolecte 2007-10-04 07:01 Et quel est le mot qui manque cruellement pendant tout cet article?

Corruption!

Le mal dont nous souffrons le plus, c'est la corruption massive qui plombe ce pays. cela amuse beaucoup nos voisins européens de voir à quel point les Français sont ignorants des faits de corruption qui les concernent. Je pense que c'est dû au vocabulaire employé : abus de biens sociaux, prise illégale d'intérêt, toutes ces choses jargoneuses ne sont que des questions de corruption massive des élus par les grosses entreprises, pour avoir les lois qui les servent le mieux… à notre détriment!

Suivons l'argent car, quelque part, le chemin de l'argent ne ment pas!
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2007-10-04 08:03
La présidente du Medef Laurence Parisot a déclaré ce matin sur RTL qu'elle maintenait Denis Gautier-Sauvagnac à la tête de la représentation du Medef pour les négociations avec les syndicats dans le cadre de la "modernisation du marché du travail", au nom de la présomption d'innocence…

Quant au délit d'initiés massif chez EADS, s'il était avéré, Laurence Parisot a déclaré promettre son "mépris" à l'adresse des dirigeants du groupe aéronautique qui en auraient bénéficié. Quel engagement !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2007-10-04 11:00
Le journal Le Monde rapporte qu'une somme de 350.000 € en espèces a été saisie par la police lors de la perquisition mercredi au siège de l'Union des industries des métiers de la métallurgie (UIMM), un des plus importants adhérents du Medef dont le président est M. Gautier-Sauvagnac.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2007-10-05 13:21
En fait, ce sont «entre 400.000 et 500.000 €» qui ont été saisis lors des trois perquisitions.

Une information judiciaire pourrait être ouverte.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2007-10-04 11:08
Alors qu'on le voit et qu'on l'entend partout jusqu'à la nausée, le président de la République n'a pas pipé mot sur ces affaires qui impliquent son entourage, qu'il soit proche (Lagardère) ou éloigné (Breton), et ses propos électoralistes lors de sa campagne présidentielle.

Il s'est envolé - sans Cécilia, mais avec Sylvie Vartan - au pays des infirmières bulgares !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2007-10-08 01:58
C'est d'abord Ségolène Royal qui a réagi. En visite sur le site d’EADS-Sogerma à Rochefort, en Charente-Maritime, elle a déclaré : «Dans l’affaire de possibles délits d’initiés au sein du groupe européen EADS, je m’étonne que Nicolas Sarkozy, qui est d’habitude très rapide pour intervenir sur les faits divers, ne se soit pas encore manifesté sur cette question qui choque profondément les Français.» Au sujet de son ami Arnaud Lagardère, cité dans cette affaire de délit d’initiés : «Nicolas Sarkozy a récemment parlé de lui comme d’un frère. Est-ce crédible que l’Etat n’ait pas été au courant des problèmes de l’Airbus A380 ?»

Le député socialiste Pierre Moscovici a également demandé dimanche à Nicolas Sarkozy de sortir de son silence sur l'affaire EADS, qu'il qualifie de "scandale d'Etat".
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2007-10-12 19:44
Sarkozy veut dépénaliser le droit des affaires : une très mauvaise idée.
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...