Actu Chômage

mardi
4 août
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Les «2 emplois» de Bayrou : Qu’en pensent les entrepreneurs ?

Les «2 emplois» de Bayrou : Qu’en pensent les entrepreneurs ?

Envoyer Imprimer
Voilà une initiative de «démocratie participative» intéressante. Quel peut être l’impact de la principale proposition de François Bayrou en matière de lutte contre le chômage de masse (deux emplois exonérés de cotisations pour chaque entreprise) ? Seuls les entrepreneurs eux-mêmes, qui seront les recruteurs de demain, peuvent répondre à cette question et ainsi juger la pertinence de cette proposition.

En décembre 2006, François Bayrou répondait à nos questions et nous présentait sa principale mesure en matière de lutte contre le chômage de masse. Extrait de son interview : «Je veux faire un geste significatif pour qu'on vérifie si oui ou non, comme je le crois, il y a des centaines de milliers - peut-être faut-il parler de millions - d'emplois gelés dont les entreprises auraient besoin et qui ne peuvent pas être créés. C'est pourquoi je propose que chaque entreprise créée deux emplois nouveaux, sans charges (enfin pas complètement, car il faut garder un minimum de 10% pour les retraites et les accidents du travail) pendant cinq ans, quelle que soit l'entreprise et quel que soit le poste. Ces emplois devront être nouveaux et en CDI, sans autre exigence».

Quel est l’impact réel de cette proposition ?

Jeudi 22 mars, nous avons reçu un mail dont nous vous soumettons le contenu : "À partir de la proposition politique «2 nouveaux emplois sans charges», nous engageons en tant qu'entrepreneurs, une action indépendante et volontaire pour une démarche d’entreprise citoyenne, en tentant que quantifier l'impact réel d'une telle proposition. Pour cela, nous proposons à toutes les entreprises (TPE, PME/PMI, artisans, commerçants) de remplir en moins d'une minute un formulaire en ligne sur le nombre d'emplois qu'ils seraient prêts à créer à l'aide de cette mesure."

Entrepreneurs, chefs d'entreprise… pour remplir le questionnaire : www.2emploissanscharges.com

Pour notre part, nous attendons avec impatience les résultats de cette étude d’impact qui vient juste d'être initiée.

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Jeudi, 22 Mars 2007 14:00 )  

Commentaires 

 
0 # Eschyle 2007-03-22 16:50 En fait, cette mesure ne créerait aucun emploi supplémentaire tout en réduisant encore les cotisations sociales versées à l'Urssaf et autres organismes sociaux.

L'effet d'aubaine serait important pour les entreprises. D'autre part, l'argent utilisé dans cette mesure et retiré à d'autres exonérations détruirait plus d'emplois que ceux créés par cette mesure.

Pour mieux comprendre l'inefficacité de cette proposition politicienne, voir :
http://ew-econ.typepad.fr/mon_weblog/2007/03/deux_emplois_sa.html (deux emplois sans charges?)
En deux phrases: réserver ces exonérations aux bas salaires est efficace, les généraliser à tous les emplois est peu pertinent puisque le coût du travail pèse surtout sur les non-qualifés. Et on favorise proportionellement les plus petites entreprises, ce qui est une nouvelle distorsion qui peut aller jusqu'à les inciter à se scinder en toutes petites entités. …

Avec un renvoi ici :
http://creeretrepartir.blogspot.com (Créer et répartir - L'économie, autrement)
au billet du 04 mars 2007 "Financement des projets présidentiels, ou comment détruire des emplois avec des mesures qui en créent ".

Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Économie, chômage, emploi : Comment appréhendez-vous ces 12 premiers mois ?
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...