Actu Chômage

dimanche
25 août
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse 1 million d'enfants pauvres en France !

1 million d'enfants pauvres en France !

Envoyer Imprimer
Chargé du dossier de la famille depuis le remaniement du 29 novembre, le ministre de la santé devait présenter ses priorités, lundi 20 décembre. Un million d'enfants sont considérés comme pauvres.

Améliorer le sort des familles pauvres, faciliter les procédures d'adoption, "accompagner le désir d'enfant des familles" et protéger les mineurs de la pédophilie et de la pornographie sur Internet : Philippe Douste-Blazy, qui suit le dossier de la famille depuis le remaniement ministériel de la fin novembre, devait détailler ses priorités, lundi 20 décembre.
"Dans ce domaine, il faut se méfier des idéologies et de la politique politicienne, souligne le ministre. Mon premier dossier sera la lutte contre la pauvreté des familles. Tony Blair, en Grande-Bretagne, tente de lutter contre cette injustice. Nous ferons de même car la France n'a pas encore pris la mesure de cet enjeu."
Si l'on retient le critère traditionnel - un niveau de vie inférieur à la moitié du salaire médian -, près de 2,5 millions de personnes vivaient, en 2001, dans une famille pauvre. Selon un rapport du Conseil de l'emploi, des revenus et de la cohésion sociale, publié en février, 1 million d'enfants, soit près de 8% des moins de 18 ans, sont considérés comme pauvres (Le Monde du 18 février). Nombre d'entre eux vivent dans un habitat dégradé et un quart habitent dans un logement surpeuplé. La santé de ces enfants s'en ressent : 17,3% des 5-6 ans scolarisés en zone d'éducation prioritaire (ZEP) souffrent d'obésité, contre 13,3% pour les autres enfants. Et leurs parcours scolaires sont plus souvent marqués par l'échec. Les familles monoparentales sont particulièrement touchées : 23% de ces enfants vivent avec un seul parent, leur mère dans 85% des cas.

Pour poser les jalons d'une politique en faveur des familles en difficulté, M. Douste-Blazy a constitué une commission qui sera présidée par le président d'Emmaüs-France, Martin Hirsch, ancien membre du groupe de travail Camdessus (qui a publié un rapport intitulé "Le sursaut, vers une nouvelle croissance pour la France") et ex-directeur de cabinet de Bernard Kouchner. "Les acteurs de terrain et les pouvoirs publics doivent unir leurs forces, au-delà des clivages", note M. Douste-Blazy, qui a donné carte blanche à M. Hirsch.
Un rapport devrait être rendu en mars afin que la Conférence de la famille, qui a fait de 2005 l'année des "familles vulnérables", puisse se saisir du dossier, en juin. (…)

Lire tout l'article sur www.lemonde.fr

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mardi, 21 Décembre 2004 16:06 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...