Actu Chômage

lundi
24 novembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil s'informer Social, économie et politique Pôle Emploi : grâce à la «dématérialisation» du courrier, les radiations vont augmenter

Pôle Emploi : grâce à la «dématérialisation» du courrier, les radiations vont augmenter

Envoyer Imprimer
Amis Chômeurs, attention ! Ne confiez pas votre adresse mail à Pôle Emploi : vous risquez, entre autres, une radiation pour absence à convocation. Témoignage et explications autour d'une avancée technologique plutôt scélérate.

Il est clair qu'avec la dématérialisation des courriers entamée par Pôle Emploi depuis le 20 juin (la période estivale, c'est bien connu, est particulièrement propice aux mauvais coups…) ainsi que les 273.000 contrats aidés qui vont être débloqués à la rentrée, dans les mois qui viennent et à la grande joie de Xavier Bertrand, le chômage va — artificiellement — reculer.

Nous vous avions avertis le mois dernier. Sous couvert de «contribuer au développement durable en limitant les envois de courriers papier» (en réalité, transférer le coût du papier et de l'encre aux chômeurs et augmenter ses "gains de productivité" dans tous les sens du terme…), Pôle Emploi a décidé de transmettre à ses usagers, via leur «espace personnel» sur pole-emploi.fr, la plupart de ses documents (une centaine), des plus banals aux plus décisifs : relevé de situation, dossier de renouvellement semestriel ASS, convocation à entretien et rappel de convocation... L'avertissement avant radiation, qui laisse 15 jours à l'intéressé pour contester sa sanction et se justifier, est lui aussi "dématérialisé", ce qui est gravissime. Seul l'avis de radiation effective, jugé «opposable» [1], continuera à être adressé par voie postale.

Il va sans dire que Pôle Emploi se garde bien d'informer les chômeurs des risques qu'induit leur adhésion à ce nouveau mode de fonctionnement super-moderne et soi-disant écolo. Or, ce mutisme inadmissible est une faute.

Tant pis pour la «fracture numérique» !

A l'instar du gouvernement qui estime que «la crise est derrière nous», son bras armé Pôle Emploi considère que tous les chômeurs disposent d'un équipement fiable à domicile — ordinateur, connexion internet, imprimante — et consultent leur «espace personnel» quotidiennement... Tant pis pour les pannes et les coupures inhérentes à ces technologies !

Il est pourtant notoire que la majorité d'entre eux ne dispose que partiellement, sinon aucunement, de tous ces outils ! Comme nous allons le voir — course à la «modernité» et à la rentabilité oblige —, non seulement Pôle Emploi fait fi de la fracture numérique, mais l'aggrave.

Comment on tombe dans le piège

Dans la foulée et de manière anodine, Pôle Emploi invite ses nouveaux inscrits à fournir un e-mail, ce qui enclenche obligatoirement l'ouverture d'un «espace personnel». Il en va de même pour les plus anciens qui ont, par courriel, récemment et en masse (mais pas tous) été invités à recourir exclusivement aux services accessibles via l'«espace personnel» de pole-emploi.fr, donc à «valider leur adresse électronique» : les avantages ont été vantés, mais les inconvénients tus.

Voici l'histoire de Margaux qui, bien que ne disposant pas chez elle d'un équipement informatique, a commis l'erreur de communiquer une adresse mail à laquelle elle ne peut accéder qu'occasionnellement. Son cas est emblématique.

Margaux est inscrite à Pôle Emploi depuis avril 2011. C'est la première fois qu'elle se retrouve au chômage. Elle s'actualise tous les mois par téléphone et recherche activement du travail. Jusqu'à présent, ses convocations et autres courriers lui étaient adressés par voie postale.

Samedi 6 août, après une impossibilité de plusieurs semaines, elle a enfin l'occasion de consulter sa messagerie électronique et constate que Pôle Emploi lui a écrit pour lui demander de se rendre sur son «espace personnel» afin de prendre connaissance de son contenu. A sa grande surprise, elle découvre qu'elle est radiée depuis le 16 juillet 2011. Elle apprend que cette sanction est due à son absence à un entretien qui avait été programmé le 7 juillet et auquel elle n'a pu se rendre, n'en ayant pas été avisée. Elle découvre aussi un message de rappel pour cette convocation. Par contre, aucune trace d'un avertissement avant radiation.

Lundi 8 août, elle se rend en panique à son agence. L'agent d'accueil lui fait remplir une lettre de contestation, qu'elle lui remet en main propre. Le lendemain, elle reçoit par courrier son avis de radiation effective daté du jeudi 4 août. Complètement affolée, elle retourne mercredi à Pôle Emploi pour savoir ce qu'elle doit faire : l'agent d'accueil lui propose de revenir le lendemain afin d'exposer son affaire à la directrice d'agence, puisque c'est elle qui prend les décisions pour les radiations.

Jeudi 11 août, elle rencontre la directrice et lui explique son cas. Cette femme, l'écoutant à moitié, lui parle d'un ton sec et lui fait comprendre qu'elle la prend pour une menteuse. Elle lui montre sur son ordinateur que la convocation, ainsi que son rappel, ainsi que l'avertissement avant radiation et l'avis de radiation, ont bien été envoyés. Margaux lui confirme qu'elle a bien reçu mardi son avis de radiation par la poste, mais que les précédents courriers ne lui ont jamais été livrés. Sur un ton sarcastique, la directrice a continué de camper sur sa position. Et Margaux, fragilisée de ne pas avoir dormi à cause de ça depuis le samedi précédent, est sortie en larmes de cet entretien infructueux.

Les incidences de la dématérialisation ne lui ayant pas été exposées et le principe du contradictoire ayant été bafoué, elle doit contester sa radiation par d'autres voies, la plus rapide étant de retourner plaider sa cause à son agence accompagnée d'un représentant d'une association de défense des chômeurs qui menacera la directrice de saisir le tribunal administratif en référé-suspension. Nous lui souhaitons bon courage.

Comment l'éviter ?

Désormais, avec Pôle Emploi, c'est tout ou rien ! Comme on l'a vu, si vous disposez d'un équipement à portée de main — ordinateur et imprimante en bon état de marche, connexion internet fiable — qui vous permet de consulter votre «espace personnel» — tous les jours de surcroît, question de précaution… —, vous pouvez dormir sur vos deux oreilles et continuer à jouir des services prodigués, qui sont bien utiles : actualiser sa situation, commander une attestation, déclarer des jours d'absence [2], consulter la date du virement de son allocation sur son compte bancaire, etc. Mais dans le cas contraire, si vous ne pouvez matériellement et financièrement vous plier à l'injonction technologique, non seulement vous n'avez pas accès à l'ensemble des services — pour certains, il faut appeler le 3949 —, mais vous vous exposez à des désagréments !

Si vous avez fourni à Pôle Emploi une adresse électronique alors que vous n'avez pas la possibilité d'accéder à votre messagerie quotidiennement, si vous êtes à l'ASS ou arrivez en fin de droits mais que votre imprimante vous a lâché (vous ne pourrez donc pas imprimer, puis remplir et retourner votre dossier de demande ou de renouvellement dans les plus brefs délais), IL FAUT ABSOLUMENT LEVER L'AUTORISATION D'UTILISER VOTRE E-MAIL.

Pour ce faire, allez dès que possible sur le site pole-emploi.fr, connectez-vous à «Mon espace», allez dans «Mon dossier de demandeur d'emploi» puis dans «Modifier mes coordonnées», et retirez votre e-mail. Votre conseiller ne pourra plus vous écrire (mais rien ne vous empêche de le faire si vous avez déjà ses coordonnées) et l'on ne vous adressera plus d'offres d'emplois (au demeurant plus ou moins fantaisistes…) par ce biais. Mais vous recevrez à nouveau tous vos documents par voie postale.

On le répète : Disposer d'un ordinateur et d'une connexion internet n'est aucunement obligatoire. Avoir un «espace personnel» non plus. Il suffit d'un problème technique — qu'il émane de votre équipement… ou de Pôle Emploi, leur site buggant sans cesse [3], surtout en fin de mois — pour que les ennuis commencent. Et, en tant que chômeur, les ennuis de toutes sortes, vous en avez déjà suffisamment à affronter : ces risques supplémentaires, nous vous conseillons de les éviter, quitte à passer pour un ringard qui marche "à l'ancienne".

Les dégâts occasionnés par cette dématérialisation ont bel et bien commencé, et le cas de Margaux n'est pas isolé. Certains ont bien été avertis par e-mail de la présence d'un document Pôle Emploi à consulter sur leur «espace personnel», mais n'ont rien trouvé dedans quand ils s'y sont rendus : n'ayant pu prendre connaissance de leur convocation et ne se doutant pas que c'en était une, ils ont été radiés. D'autres ont échappé de justesse à la radiation, s'étant rendus par eux-mêmes sur leur «espace personnel» où ils ont eu la surprise de trouver leur lettre de convocation alors que sa présence n'a jamais été annoncée par e-mail, comme il se doit : à deux jours près, ils étaient cuits.

A l'instar de la fusion ANPE/Assedic, chez Pôle Emploi, tout se fait en dépit du bon sens ! Plus que jamais, nous serons vigilants quant à l'évolution des chiffres du chômage et, particulièrement, celui des radiations administratives.

SH

[1] Les courriers dits «opposables» sont des courriers échangés entre deux tiers qui engagent l'une ou l'autre des parties dans le cadre d'une relation relevant d'un rapport juridique, ou peuvent servir de preuve en cas de litige dans le cadre de procédures juridiques. Selon Pôle Emploi, l'avertissement avant radiation relève de la "cuisine interne" et n'en fait donc pas partie.

[2] Vous avez droit à 35 jours calendaires de congés par an, non cumulables d'une année sur l'autre. Il ne faut pas hésiter à y recourir si, par exemple, vous recevez suffisamment à l'avance (en théorie, 7 jours minimum) une convocation à un entretien : outre le fait de l'annuler, cette manœuvre neutralise la procédure de radiation, donc évite les frais de courrier en REC+AR qui en découlent.
En règle générale, pour éviter tout désagrément, même si l'on vous dit que déclarer une absence inférieure à 6 jours n'est pas obligatoire, il faut le faire : nous avons eu des cas où le chômeur est parti s'aérer 3 ou 4 jours et, en rentrant, a trouvé dans sa boîte aux lettres une convocation qu'il a loupée. En cause : la lenteur de l'acheminement...

[3] En cas de problèmes avec le site pole-emploi.fr, n'hésitez pas à téléphoner au 0 970 820 102 (appel non surtaxé) du lundi au vendredi de 8h00 à 17h00.


La dématérialisation, on en parle aussi sur le forum => CLIQUEZ ICI…



Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 25 Janvier 2012 14:16 )  

Commentaires 

 
# pat-du49 2011-08-15 07:09 concernant une convocation, ou un courrier qui joue et peut avoir des incidences sur l'indemnisation, il est evident que seules des communications via internet, ça ne peut pas être fiable, et que ça ne peut qu'engendrer des galères à venir.

il faut impérativement que ça soit un + qui se couple à un envoi de courrier papier, mais pas qui remplace un envoi par la poste.

par contre, concernant les communications qui n'auront pas d'incidence, quoi qu'il se passe, sur les indemnisations de survie, là ce n'est pas bien grave, si certains peuvent les recevoir uniquement par mail, et si ça fait donc des économies.

- perso j'ai reçu courrier postal de convoc par la poste : BIEN
- perso je reçois les offres d'emploi par mail, pour secteurs d'activité que j'ai sélectionnés : BIEN
- perso je n'ai pas reçu par courrier postal mon document renouvellement ASS : PAS BIEN
- perso j'ai reçu des offres d'emploi qui ne correspondent en rien à mon profil par courrier postal : PAS BIEN

par contre je suis content de pouvoir communiquer au besoin, directement avec mon référent, avec son mail perso de pôle-emploi.

ce qui me permet de répondre, même à un courrier postal, donc par e-mail, ce qui me fait faire des économies de timbres, d'enveloppes, de déplacements.

et quand je reçois un courrier postal qui ne correspond en rien à mon profil, avec menaces de radiation si pas de réponse, là ça m'exaspère au plus au point.
j'imagine que si seulement 2 envois postaux du même type, (inutiles) à 5 millions d'inscrits dom tom compris, par mois, à 0,58 euros, ça gaspille alors 2 900 000 euros par mois.

34,8 millions d'euros par an.

bref qu'ils fassent des économies, ok, mais pas n'importe comment, pas en pénalisant les utilisateurs du service public pôle-emploi.
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
# Actiplus 2011-08-15 18:09 Sérieux, ça va vraiment faire baisser le chomage tout ça ? Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
# superuser 2011-08-15 21:15 Tous les mois, entre les «cessations d'inscriptions pour défaut d'actualisation», les radiations administratives et les «autres cas», près de 300.000 personnes, à tort ou à raison, sortent des listes de Pôle Emploi. Ce n'est pas négligeable.

En juin, il y en a eu 285.300. En mai, 290.600. En avril, 297.100. On va suivre la courbe (qui avait tendance à baisser, mais va à nouveau s'inverser).

10.000 chômeurs radiés de plus par mois + 45.000 contrats aidés signés par mois (273.000 CUI sur un semestre), ça fait plus de 50.000 chômeurs en moins par mois.

Quand on voit qu'une soi-disant baisse de 0,8% soit 21.100 personnes — je reprends l'exemple de mars — fait pousser des cris de triomphe au gouvernement, une baisse miraculeuse et suivie de 1%, c'est l'orgie, surtout à l'approche des élections. Et il y aura toujours des cons pour croire que le gouvernement a été efficace en matière de lutte contre le chômage.
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
# Caillou 2012-10-25 12:20 Oui puisque les gens se font radier à tour de bras et ne sont donc plus inscrits comme demandeurs d'emploi. C'est ce que le Pôle Emploi veut : ne pas vous donner d'allocation chômage… Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
# filux 2011-08-15 21:17 Et on va encore nous faire croire que les 500.000 radiations administratives annuelles sont le fait de quelques agents isolés… Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
# Savonarole 2011-08-16 22:21 et n'oublions pas les désagréments d'un pc infecté de virus, ou le formatage complet est indispensable, malheur a qui aura laissé ses émails sur son PC !, plus de traces des démarches et recherche ACTIVES d'emploi, ça peut aussi arriver …
mais de l'autre côté il me semble qu'on n'a jamais d'accusé rception des emails envoyé a son référent popole ! -> qui peut aussi perdre les envois -)
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
# eths62 2011-08-17 12:00 Je ne suis pas d'accord sur un point… Comptabiliser une absence d'actualisation comme une radiation est facile.
La cessation d'inscription suite à l 'absence d'actualisation est de la responsabilité personnelle du demandeur. Il y a environ 3 semaines par mois pour le faire 7j sur 7 et 24h/24 soit par telephone soit par internet. Ca prend pas plus de 5 minutes. De plus PE envoie de multiples rappels d'actu par mails, sms ou courriers.
Donc si la personne est pas foutue de s'actualiser dans les temps tant pis pour elle.
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
# superuser 2011-08-18 10:46 Oui, c'est un fait.

Par contre, il y a de quoi s'alerter sur le volume de ce motif de sortie : près de 200.000 par mois, soit autant d'abrutis qui oublieraient de pointer (ce qui me semble énorme, mais bon…).

Ce qui serait intéressant, c'est de connaître la proportion de loupés, sachant que le site pole-emploi.fr est surchargé et déconne chaque fin de mois.
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
# pat-du49 2011-08-18 16:28 déjà les nouveaux inscrits qui pointent par internet, dans le lot, y en a qui doivent pas s'actualiser jusqu'au bout :

- soit car un bug au moment de le faire
- soit car c'est un peu mal gaulé "faut faire défiler l'ascenseur de l'écran, pour bien Valider en bas de page, une toute dernière fois, alors qu'on pourrait penser que c'est terminé
- soit perte du mot de passe, panne internet, simple oubli
- soit décès
- soit hospitalisation , internement etc

les radiations chaque mois pour ce seul motif sont env de 200.000 pour env 5 millions d'inscrits, ça ne fait jamais qu'autour 4% en gros.
4 personnes sur 100, c'est tout à fait probable, entre toutes les raisons possibles que j'ai citées ci dessus.

et dans le lot, il y a aussi les non actualisations volontaires :

- de ceux qui auraient pu retrouver un boulot, mais comme ils se disent "vu que je touche rien, bah je m'actualise pas, ça fera pareil, je serait radié automatique",
- ou de ceux qui ne perçoivent rien, et en ont ras le bol de Pôle emploi qui peut pas grand chose pour eux et qui se laissent aussi radier automatiquement .
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
# tristesir 2011-08-23 12:29 Non, nous n'avons pas tous trois semaines pour nous actualiser.

Certains de mes employeurs me paient par chèque ou virement après le 7 du mois avec une actualisation qui est close avant le le 20.

D'ailleurs, certains mois, l'actualisation n'est pas close le 19 à midi mais le 16 à midi.
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
# eths62 2011-08-29 16:32 c'est vrai que cela ne fait plus que 10 jours soit encore 14400 minutes pour faire une chose qui n'en que prend 5. Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
# superuser 2011-08-30 05:04 Sauf le respect que j'ai pour vous, je détecte une contradiction entre le fait que vous veniez renseigner bénévolement des chômeurs dans nos forums sur des questions d'indemnisation (une aide précieuse dont nous vous sommes reconnaissants) et le fait que vous les tacliez sur des détails comme celui-ci, en les considérant limite comme des abrutis responsables de leurs démêlés avec Pôle Emploi. J'ai du mal à comprendre…

Certes, il est vrai que sur les forums certains chômeurs en colère, comprenant que vous y travaillez, se défoulent des aberrations de Pôle Emploi en vous taclant. Je ne me prive pas, d'ailleurs, de vous défendre et je les invite, même si c'est difficile, à ne pas rentrer dans cette combine.

Nous savons que, contre les débordements de l'émotion, il faut privilégier la raison. D'un côté comme de l'autre, l'animosité est une impasse qui joue le jeu de ceux qui nous manipulent, à savoir le gouvernement et son bras armé, la direction de Pôle Emploi. De grâce, usons de raison et faisons en sorte de ne pas réagir comme les rats du film d'Alain Resnais, "Mon oncle d'Amérique"…
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
# eths62 2011-08-30 12:26 Désolé mais nous ne pouvons pas tout le temps etre d'accord, il n'y a aucune contradiction dans mes propos. Juste que je ne confonds pas aide et assistanat.

Comme vous le dites, je reponds benevolement aux utilisateurs de ce forum lorsque leurs questions sont legitimes ou justifiées.

Par contre, je n'eprouve aucune empathie envers ce genre de "problemes" car il en va de la reponsabilité de la personne. L'actualisation est ouverte pres de 3 semaines par mois, 24h/24 et 7j/7. PE fait de multiples rappels par courriers, sms ou mails. De plus les agences sont ouvertes 35h/ semaine et des bornes ou postes internet sont à la disposition des personnes. Donc une radiation pour absence d'actu est une faute du DE(de plus la plupart sont annulées le mois suivant avec un simple appel au 3949)

Je reconnais que ma réponse etait plutot acerbe. Mais ce n'est que l'expression de ma colere devant ce qui est pour moi juste de la mauvaise foi (une partie de l'article et certains commentaires).
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
# pat-du49 2011-08-25 21:24 vrais chiffres chômage Juillet 2011 : 301 900 radiations ce mois, et toujours 3 millions de chomeurs "invisibles"

www.lepost.fr/article/2011/08/25/2575799_vrais-chiffres-chomage-juillet-2011-301-900-radiations-ce-mois-et-toujours-3-millions-de-chomeurs-invisibles.html
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
# pat-du49 2011-08-26 10:44 les radiations administratives , donc les "punis"

augmentation de 25% en 1 seul mois.

un rapport avec cette dématérialisati on ?
on peut le suspecter.
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
# fouine 2011-08-26 14:59 Multi-citer pat-du49:
les radiations administratives , donc les "punis"

augmentation de 25% en 1 seul mois.

un rapport avec cette dématérialisati on ?
on peut le suspecter.


et surtout les gens qui ne déclarent pas les vacances et ont une radiation pour absence…
moi je dis ça … je dis rien
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
# superuser 2011-08-26 15:23 On n'est pas obligé de déclarer une absence inférieure à 6 jours. Mais, vu les surprises de courrier, il vaut vraiment mieux le faire : la pose de jours de congés évite l'envoi d'une convocation, et même si la convocation est lancée entre temps, la pose de jours de congés neutralise toute procédure de radiation. Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
# willemijns2 2011-08-26 17:02 nouveauté, maintenant avec certaines annonces sur le net, il nous propose de poster gratos LM + CV…

Postulez en ligne avec votre CV
1. Choisissez un CV dans votre espace personnel
2. Saisissez votre lettre de motivation
3. pole-emploi.fr se charge d'envoyer votre candidature
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
# maguy 2011-08-26 22:48 J'aime bien le LM qui signifie lettre manuscrite. Sur PC, ça risque d'être coton… Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
# Marcel3949 2011-08-29 20:10 Si vous voulez mettre le Pôle Emploi dans la caca, une méthode simple : à l'inscription, ne donnez que votre adresse postale, et refusez la téléactualisati on au téléphone ou par Internet - c'est possible, il y en a encore qui pointent mensuellement avec des documents papier dans les antennes. Si 100 personnes rattachées à une agence faisaient ça, vous contempleriez un énorme boxon dans l'organisation des sites. C'est facile, les moyens n'y seraient plus et il n'y aurait plus suffisamment de personnel pour faire face à l'avalanche de documents papier à envoyer et à saisir. Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
# tristesir 2011-08-30 15:20 Eths62,

Il m'a fallu un mois pour remplir ma déclaration trimestrielle de revenu pour le RSA. J'avais tellement de feuilles de paie à fournir que la tache m'a paru insurmontable pendant quelques temps (si le total déclaré est différent de ce qui est déclaré à Pôle emploi, c'est le blocage de tout revenu, ce qui peut arriver quand tu jongles avec une forêt de feuilles de paie).

En juillet, j'ai reçu un salaire pour des miettes d'emploi (moins de 100 euros). On est fin août et je n'ai toujours pas reçu la feuille de paie correspondante. Pour pouvoir déclarer cette somme à Pôle emploi, je risque de devoir m'actualiser à la fin du délai pour être en possession d'un justificatif. J'ai compris que si je déclarais quelque chose sans avoir le justificatif je suis quasi-sûr du blocage de tout revenu avant que je fournisse celui-ci, donc je ne déclare que ce que je peux justifier, ce qui m'oblige à déclarer des revenus avec du retard. Je reçois souvent des feuilles de paie un mois après le salaire.

Tous les mois je me fade l'appel du robot de Pôle-emploi à 8h30 du matin parce que j'attends d'avoir les justificatifs avant de m'actualiser ou je repousse la déclaration au mois suivant.

Il faut vous dire qu'un de mes employeurs (l'Etat) me paie quand il en a l'envie, ce qui fait que le salaire tombe sans que je m'y attende et comme ma seule façon de consulter mon compte en banque est l'unique relevé bancaire que je reçois vers le 20 du mois (donc après la fin du délai d'actualisation), c'est toujours une surprise, un mois après avoir été payé, de le savoir et d'être obligé de déclarer avec un mois de retard cette somme au risque qu'on me le reproche et qu'on me soupçonne d'être un fraudeur.

Je suis obligé de faire en double exemplaire pour ainsi dire la même déclaration, une pour Pôle emploi tous les mois, l'autre pour la CAF tous les trois mois, et le jeu consiste pour ces derniers à détecter les erreurs entre ces deux déclarations pour suspendre tout paiement. A quoi cela rime-t-il ?
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
# willemijns2 2011-08-30 15:40 J'attends toujours leur SMS de confirmation vers le 11/12 de chaque mois pour valider le mois precedent… j'additionne les fiches de paye M-1 d'interim (HS en retard ou non) et je valides…

Une fois j'avais estimé 730 et non 790, j'ai ete bloqué alors maintenant c'est terminé c'est au reel et puis basta…
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
# fouine 2011-09-02 16:38 Multi-citer Marcel3949:
Si vous voulez mettre le Pôle Emploi dans la caca, une méthode simple : à l'inscription, ne donnez que votre adresse postale, et refusez la téléactualisati on au téléphone ou par Internet - c'est possible, il y en a encore qui pointent mensuellement avec des documents papier dans les antennes. Si 100 personnes rattachées à une agence faisaient ça, vous contempleriez un énorme boxon dans l'organisation des sites. C'est facile, les moyens n'y seraient plus et il n'y aurait plus suffisamment de personnel pour faire face à l'avalanche de documents papier à envoyer et à saisir.

t'as raison comme ça, les paiements pour les autres ne se feraient pas!! vu le boulot qu'on aurait pour rattraper ton idée à la con!
par contre l'email est pas obligatoire, c'est sur.
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
# Marcel3949 2011-09-03 08:57 Si tu te fâches, c'est que l'idée "à la con", comme tu dis, serait très efficace pour montrer les carences en personnel du Pôle Emploi et démontrer l'aberration d'un traitement à distance du chômage. Effectivement, quand le demandeur est tenu à distance d'un site physique où il n'est reçu qu'une fois par semestre par un conseiller débordé, il peut garder ses ambitions pour lui, ne pas les communiquer directement aux personnes qui pourraient l'aider, et rester dans l'armée de réserve pour faire croire à ceux qui ont un boulot que c'est un luxe de travailler. Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
# maguy 2011-09-02 20:28 Je rappelle qu'on peut très bien supprimer l'accès à l'adresse mail et continuer à pointer sur son espace. C'est ce que j'ai choisi de faire et pas de souci. Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
# fouine 2011-09-05 12:22 Multi-citer maguy:
Je rappelle qu'on peut très bien supprimer l'accès à l'adresse mail et continuer à pointer sur son espace. C'est ce que j'ai choisi de faire et pas de souci.

tout à fait!
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
# Yves2 2011-09-08 02:21 Salut à toutes et tous,

Rien de grave si on a seulement la chance de le savoir.
Nous sommes plus de 4 000 000 à la recherche d'un emploi, et en ce moment les compteurs tournent autour de 200 000 pour les offres.

A titre perso, je n'ai jamais créé mon espace perso sur le site de l'anpe.

Et je ne connais personne qui ait retrouvé un emploi CDI grâce à Pôle emploi, et les crises successives que nous connaissons depuis l'euro ne sont pas faites pour améliorer la situation des chercheurs d'emplois.

Désormais, seule la Gauche peut nous sauver en 2012, excepté DSK qui, patron du FMI encore au printemps, n'a même pas été capable de prévoir la crise de 2011.

La mondialisation est en train de faire monter le chômage dans le monde entier, pas seulement en France.

Sachons réisister jusqu'au bout, jusqu'à notre rétablissement professionnel personnel.

Si nous n'avons plus le courage de lutter pour nous-mêmes, faisons le pour les plus jeunes.
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
# severine29 2012-09-01 18:13 Les chiffres qui font baisser le chômage, ont fait dire aux chiffres ce que nous voulons.
200.000 personnes sont radiés du pôle emploi pour simple oubli d'actualisation chaque mois. c'est intolérable. Des actions devrait être mis en place pour éviter ce fléau. Des solution existent mais sont méconnu du publics. J'ai retrouvé deux choses qui vraiment pourrai faire baisser significativeme nt les descriptions pour défaut d'actualisation. Les voici www.pole-emplois.org/service-oubli-actualisation/ ainsi qu'un article qui parle aussi du sujet http://www.explic.com/22073-emploi.htm
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Votre avis ?

Les salariés de la SNCF auraient été augmentés de 4% par an ces 10 dernières années. Pensez-vous que :
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...

 

Pôle Emploi abandonne enfin la rétroactivité des radiations

A partir du 1er janvier, la décision de radiation prendra effet à compter de la date de sa notification au demandeur d'emploi, et non plus à la date du «manquement». Le décryptage de Recours-Rad...