Actu Chômage

vendredi
25 mai
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse A Pôle Emploi, faute de performances, on bidonne les indicateurs

A Pôle Emploi, faute de performances, on bidonne les indicateurs

Envoyer Imprimer
Selon Le Canard enchaîné, Pôle Emploi truque ses statistiques pour faire semblant d'atteindre ses objectifs.

Ça ne s'arrange pas vraiment à Pôle emploi. Devant l'impossibilité de remplir leurs objectifs, certaines agences n'ont rien trouvé de mieux que de truquer leurs statistiques pour donner l'illusion de leur efficacité. C'est Le Canard enchaîné qui révèle ce bidonnage, sur la base de témoignages d'agents "écœurés" par ces pratiques.

Lors de la fusion ANPE-Unedic, 33 indicateurs "performance" ont été mis en place pour mesurer l'efficacité des agences de Pôle emploi. Parmi ces indicateurs figure le "MER+" : il s'agit des "mises en relations positives" entre un demandeur d'emploi et un employeur. C'est ce critère que des agences ont truqué en créant de fausses offres d'emplois censées avoir été pourvues.

Comment ? Il suffit simplement que le Pôle emploi obtienne la liste des nouveaux employés auprès des entreprises qui viennent d'embaucher afin de la rentrer dans son système informatique, à la rubrique "offres satisfaites". Le Canard enchaîné cite ainsi l'exemple d'une agence qui s'est "fait communiquer par l'Union régionale de l'enseignement catholique la liste de tous ses professeurs remplaçants pour l'année. Cette liste recopiée, l'agence a affiché 228 recrutés grâce à Pôle emploi pour une annonce qui n'a été publiée que deux jours". Traduction : l'annonce a été créée de toute pièce uniquement pour faire rentrer ces 228 recrutés dans les statistiques de l'agence, bien que ces professeurs ne soient pas passés par Pôle emploi.

Ces annonces fictives, créées après les embauches, seraient une pratique courante [1] : l'hebdomadaire cite l'exemple d'une autre agence qui a comptabilisé 90 apprentis chaudronniers, agents de maintenance, mécaniciens et autres tourneurs fraiseurs en "Mer+" alors qu'ils avaient trouvé un emploi depuis trois mois. Même chose dans un institut de sondages qui a embauché 406 enquêteurs sans passer par Pôle emploi, mais qu'une agence locale a inclus dans ses statistiques après coup.

Ces manipulations statistiques ne sont pas passées inaperçues. Une étude du Conseil économique et social, citée par Le Canard enchaîné, s'est par exemple étonnée d'un "manque de fiabilité de certains indicateurs de performance". C'est le moins qu'on puisse dire...

(Source : Politique.net)

[1] Une pratique courante et même ancienne, puisque des ex de l'ANPE l'affirment. Selon l'un d'entre eux, son chef d'agence lui avait fait saisir au moins 75 offres d'emploi fictives pour qu'il puisse décrocher sa prime car l'objectif n'était pas atteint pour l'année. Et personne n'a rien dit malgré le bidonnage flagrant.

Sinon, en règle générale, les variations statistiques inexpliquées de nombreux indicateurs continuent d'intriguer...



Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Dimanche, 24 Mars 2013 17:17 )  

Votre avis ?

Macron s'apprête à renforcer le contrôle des chômeurs. Pensez-vous que…
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...