Actu Chômage

mercredi
17 juillet
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités Quand le MNCP et AC ! prennent leurs désirs pour des réalités

Quand le MNCP et AC ! prennent leurs désirs pour des réalités

Envoyer Imprimer
Ici, sur Actuchomage, nous apprécions le MNCP (Mouvement National des Chômeurs et Précaires) et AC ! (Agir ensemble contre le Chômage). Nous avons quasiment toujours soutenu leurs initiatives. Mais là, ces deux organisations historiques doivent revoir leur copie.

Depuis plusieurs mois, nous dénonçons sur Actuchomage le manque de cohérence, de concertation et de coordination des associations et collectifs de chômeurs et précaires.

Nous avons le sentiment - enfin, nous constatons - que chacun mène ses petites affaires dans son coin. Cette dispersion nuit à la visibilité de nos revendications communes et, plus encore, à notre crédibilité collective.

En mars dernier, nous titrions un article : «La Défense des Chômeurs et Précaires en panne de cohérence», après en avoir écrit un premier en février : «Les associations de chômeurs victimes de leur dispersion».

Nous sommes malheureusement contraints d’en remettre une couche en cette fin juin.

Les plus mobilisés et engagés le savent, le MNCP a initié des Marches de Chômeurs qui, parties du Sud et de l’Est de la France, convergent actuellement sur Paris. Pour une arrivée le 6 juillet, Place Stalingrad.

Ces Marches sont menées à l’appel de ce que nous appelons ici les «historiques», c’est-à-dire les organisations qui ont plus de 10 ans d’âge (comme un bon whisky) : le Mouvement National des Chômeurs et Précaires, AC !, l’APEIS, le DAL et plusieurs syndicats solidaires.

Dans un premier temps, on constatera qu’une organisation historique manque à l’appel : la CGT Chômeurs (sans doute absente pour de bonnes raisons que nous ne connaissons pas).

Pour notre part, nous n’avons jamais vraiment été sollicités à nous joindre à cette initiative, comme l’ensemble des autres collectifs plus récents (ceux qui ont moins de 10 ans d’existence). Nous le déplorons par cette formule de bon sens : Avant de penser à mobiliser la masse des chômeurs et précaires, il est essentiel de mobiliser… les Mobilisés. Ben oui, ça nous paraît un préalable !

Nous estimons en effet que, dans le contexte d’éparpillement, se passer des autres relève d’une lourde erreur d’appréciation. Notamment se passer d’Actuchomage qui reste, même si nous tournons un peu au ralenti en ce moment, un site très consulté par celles et ceux qui militent en faveur des Droits sociaux.

Dans certains registres, comme la vidéo, nous sommes - de très loin - les plus suivis. Alors, pourquoi se passer d’un relais qui compte plusieurs milliers d'utilisateurs réguliers ?

Bon, on ne réécrit pas l'histoire ! Plus que jamais solidaires, plusieurs d’entre nous seront certainement présents à l’arrivée des Marches à Paris, le 6 juillet prochain.

Cependant, il n’y a pas que sur le fond qu’il y a un problème. Il y en a plusieurs sur la forme.

Mercredi 26 juin, le MNCP adressait un communiqué de presse dans lequel on pouvait lire en introduction : «Ce soir, les chiffres du chômage seront encore catastrophiques…». Malheureusement pour le MNCP, heureusement pour les autres, les statistiques du mois de mai ne sont pas les plus désastreuses. Le ministère du Travail ayant annoncé une relative stabilité du nombre de demandeurs d’emploi. Forcément, entamer un communiqué de presse sur ce ton n’est pas un gage de crédibilité pour des gens qui exigent d'être reçus par le Premier Ministre (tel est un des objectifs de ces Marches). Ceci est un détail, passons à autre chose.

Plus loin, on peut lire : «Avec TOUTES leurs organisations et leurs collectifs, les chômeurs et précaires portent des revendications de changement fort et concret : arrêt des radiations, hausse des revenus, notamment des minima sociaux…».

Là, nous disons : Stop !

Au regard du dysfonctionnement évoqué plus haut (le manque de concertation et de coordination), le MNCP ne peut s'autoproclamer porte-parole de TOUTES les organisations qu’il n’a pas pris le temps de consulter avant d’entreprendre ses Marches. Si Actuchomage a quasiment toujours affiché une solidarité sans faille avec les revendications portées par le Mouvement National des Chômeurs et Précaires, là nous estimons qu’il ne faut pas pousser le bouchon.

Certains argueront qu'il est fastidieux de mettre tout le monde d'accord autour d'un projet ou d'un communiqué. C'est certain ! Pour autant, il ne nous semble pas insurmontable d'informer les collectifs, associations et réseaux actifs sur les thèmes qui nous mobilisent. Au moins les informer à défaut d'obtenir l'unanimité !

Un autre mouvement historique - AC ! (Agir ensemble contre le Chômage) - semble, lui aussi, quelque peu déconnecté des réalités. Un de ses représentants écrivait lors de la Conférence sociale : «Nous étions une vingtaine ce matin, mais toutes les orgas étaient représentées. (…) Une fois regroupés, nous avons enfilé vivement les t-shirts des marcheurs et crié "les chômeurs à la conférence". Ils ont été très surpris ! (…)».

Ce à quoi Actuchomage a répondu : «De quelles orgas parles-tu ? L'année dernière NOUS (vraiment collectif !!!) étions 40 à 50 répartis entre le Trocadéro et la Place Iéna. La preuve en image (lien vers la vidéo que nous avons réalisée l’année dernière, vue plus de 2.000 fois). Cette année, Actuchomage n'a même pas été informé de l'organisation de ce rassemblement.»

Aucune réponse ! Ce mutisme se passe de tout commentaire. 

Certains me reprocheront d’étaler nos dissensions, nos tiraillements ou nos incompréhensions au grand jour. J’assume mes choix et responsabilités. Depuis 9 ans, nous avons mis Actuchomage (et notre travail bénévole) au service des organisations historiques (MNCP, AC !, CGT Chômeurs, APEIS) et plus récentes (collectifs Droits Nouveaux, Indignés, Insurgés, Stop Précarité…). Il suffit de consulter notre vidéothèque pour s’en convaincre. Nous avons filmé la quasi totalité des actions menées ces 3 dernières années. L’une d’entre nous était même présente, avec sa caméra, à l’AG du MNCP qui a entériné l’organisation des Marches.

Ces derniers mois, nous avons couvert : la rencontre des «historiques» avec Michel Sapin en mars, le rassemblement en mémoire du chômeur qui s’est immolé en février, la conférence de presse annonçant la manifestation nationale des chômeurs et précaires en novembre 2012, la manif qui a suivi en décembre 2012…

Toutes ces vidéos (et les articles associés) ont généré des milliers et des milliers de visites sur nos chaînes Dailymotion et YouTube, et sur Actuchomage. Pour autant, ces organisations historiques, qui semblent «apprécier» notre présence en certaines occasions, nous oublient, voire nous ignorent en d’autres. Si ce manque de concertation ne concernait que nous, l’impact en serait limité. Mais nous ne sommes pas les seuls…

Voilà le genre de commentaires qu'on pouvait lire dernièrement sur la liste de diffusion Droits Nouveaux (qui permet à des militants d'échanger collectivement par mails) :

Une personne écrit : «Une marche de chômeurs/précaires qui, dans un cadre collectif, est lancée, voilà une très belle et bonne initiative. Mais, dommage, aucun appel pour que ce cadre soit plus large… Dans la situation actuelle, ne pas essayer d'élargir à toutes les actrices et tous les acteurs, c'est confisquer la chance de faire nombre… Inch' Allah que je me trompe et que nombre se fera !».

Un autre lui répond : «Comme d'hab', ce sont des marches 'réservées' aux orgas historiques… sans tenir compte des réseaux, des collectifs, des unions locales plus vives, plus réactives (…)».

Un dernier enchaîne : «Nous partageons avec X et Y sans rien ajouter puisque nous nous sommes exprimés voici peu de temps sur ce sujet». 

Ces quelques échanges nous semblent éloquents ! Au regard de la conjoncture et des grandes échéances à venir, il est primordial que les associations et collectifs de chômeurs et précaires, historiques ou plus récents, réapprennent à travailler ensemble et à coordonner leurs actions.

Je ne me permettrai pas d’évaluer ici l’utilité des Marches de Chômeurs organisées actuellement. Une initiative à laquelle je souhaite plein succès (je vous invite à consulter le site dédié. Adresse en commentaire). Mais, dans le contexte de démobilisation que nous connaissons, peut-on se passer du soutien des réseaux militants existants ? Comme évoqué plus haut, la bonne méthode ne consiste-t-elle pas, dans un premier temps, à mobiliser les mobilisés et à élargir le plus possible ?

Quant à l’action menée lors de la Conférence sociale, louée par notre camarade d’AC !, elle suscite plus d’interrogations que de satisfecit. À le lire, ils étaient une vingtaine en 2013, contre plus du double l’année dernière. Quel succès ! Même Actuchomage n’a pas été informé de l’organisation de ce rassemblement.

Si personne n’est indispensable, tout le monde est utile ! Il ne faudrait pas l’oublier.

Yves Barraud – Président d’APNÉE/Actuchomage

Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Jeudi, 26 Septembre 2013 12:56 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...