Actu Chômage

mardi
16 juillet
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte

Le MNCP reçu à l'Unedic

Envoyer Imprimer
Le Mouvement national des Chômeurs et Précaires s'est dit satisfait d'avoir été reçu hier par les partenaires sociaux de l'Unedic, espérant que cette brèche enfin ouverte les conduira un jour à être directement associés à l'élaboration de la convention d'assurance chômage.

"Nous sommes satisfaits que cette rencontre, que nous demandions depuis plus de dix ans avec l'ensemble des partenaires sociaux réunis, ait eu lieu", a déclaré Jean-François Yon, Président du mouvement.

Ainsi le MNCP, fondé en 1986 pour que la voix des chômeurs soit davantage entendue, a présenté jeudi, devant le groupe de travail réuni au siège du Medef, ses principales revendications concernant les règles d'indemnisation des chômeurs.

Le mouvement, qui réunit une cinquantaine d'associations locales, souhaite désormais "la formalisation d'un partenariat". Il espère "rencontrer de nouveau le groupe de travail au premier semestre 2013, avant que ne démarre la négociation de la prochaine convention d'assurance chômage".

Les revendications

Le MNCP demande "la mise en place d'un système unifié et universel" d'indemnisation ouvert à tous les chômeurs avec une ouverture des droits dès le premier jour travaillé, système qui sera "financé par un élargissement des cotisations sur l'ensemble de la valeur ajoutée ainsi que par la solidarité nationale". Il demande aussi l'élargissement des ressources de l'Unedic par une augmentation du taux de cotisation sur les heures supplémentaires et une taxation des emplois précaires.

Enfin, le MNCP a insisté sur la suppression de la règle des 15 mois dans le cadre du cumul allocation/activité, le maintien de la borne d'âge de 50 ans pour bénéficier de 3 ans d'indemnités, le retour aux 58 ans permettant une prolongation de l'indemnisation jusqu'à l'obtention d'une retraite à taux plein, ainsi que l'indemnisation de tous les contractuels de la fonction publique par l'Unedic via le versement de leurs cotisations à l'organisme.

Outre d'être associé au fond de la négociation de la convention Unedic, il réclame aussi un représentant au Conseil d'administration de Pôle Emploi. Car la concertation avec Pôle Emploi n'existe pas au niveau national, selon le MNCP, mais elle fonctionne au niveau départemental par le biais de comités de liaison.

(Source : Le Figaro)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 09 Mai 2012 18:20 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...