Actu Chômage

jeudi
5 décembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Le bruit au travail

Le bruit au travail

Envoyer Imprimer
Selon une enquête Ipsos, un actif français sur deux se déclare gêné par le bruit au travail : 17% très fréquemment, 14% souvent et 20% parfois, soit 51% des personnes interrogées. La moitié se plaint de répercussions sur le comportement ou la santé.

Parmi les actifs gênés par le bruit, 61% le sont fréquemment ou souvent. Parmi les personnes interrogées ayant été confrontées au bruit au travail, 20% disent avoir eu l'occasion de s'en plaindre auprès de leur hiérarchie ou employeur.

Les catégories sociales les plus touchées sont les agriculteurs (71% fréquemment ou souvent) et les ouvriers (70%). Les secteurs d'activité les plus affectés sont l'industrie et la construction où 68% des actifs sont gênés fréquemment ou souvent, ainsi que les commerces (60%). Les entreprises de 200 salariés et plus connaissent les plus importants dérangements, 68% de leurs employés gênés par le bruit l'étant fréquemment ou souvent.

Les désagréments d'ordre mécanique sont les plus gênants (58%) aux yeux des personnes sondées, suivis des voix, du téléphone ou de la musique (34%), et des nuisances causées par la circulation automobile (13%). Les ateliers, garages et chantiers sont donc particulièrement exposés.

Sur l'ensemble des actifs gênés par les nuisances sonores au travail, la moitié se plaint de répercussions sur sa santé. Il s'ensuit pour 58% d'entre eux une modification du comportement (énervement, nervosité), une baisse de l'audition (sifflements, bourdonnement) pour 36% et de la santé en général (maux de tête, perte de sommeil, angoisse) pour 29%.

Seuls 4 actifs sur 10 disent avoir à disposition des protections auditives. Parmi eux, une très large part les utilise : 43% systématiquement et 39% parfois.
43% des actifs peuvent bénéficier d'un dépistage auditif dans le cadre de leur visite médicale annuelle. Ils sont même 62% dans l'industrie et la construction, secteur où les salariés se sentent par ailleurs suffisamment informés (à 68%) sur les conséquences du bruit au travail sur la santé.

Sondage réalisé pour l'association Journée nationale de l'audition et le groupe de retraite complémentaire et de prévoyance Médéric par téléphone entre le 30 novembre et le 16 décembre 2007, auprès d'un échantillon représentatif de 1.613 personnes âgées de 18 ans et plus, exerçant une activité professionnelle.

(Source : Le Nouvel Obs)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mardi, 19 Février 2008 16:45 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...