Actu Chômage

mercredi
21 avril
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse UIMM : Sarkozy savait. Un nouveau scandale en perspective ?

UIMM : Sarkozy savait. Un nouveau scandale en perspective ?

Envoyer Imprimer
D'après l'hebdomadaire Marianne à paraître samedi, le cabinet de Nicolas Sarkozy aurait été informé dès 2004 de retraits en liquide effectués par Denis Gautier-Sauvagnac dans les caisses de l'UIMM.

Ces retraits, d'un montant de plusieurs millions d'euros, font actuellement l'objet d'une enquête de la brigade financière conduite sous l'autorité du parquet de Paris, saisi fin septembre.

Selon Marianne, la cellule anti-blanchiment du ministère des Finances, Tracfin, aurait été saisie dès le printemps 2004 par BNP Paribas d'importants retraits en liquide effectués par "DGS" dans les caisses de l'organisation, l'UIMM (patronat de la métallurgie), principale fédération du Medef. Ces retraits à BNP Paribas se montaient, selon l'hebdomadaire, à 700.000 € en 2000, 900.000 € en 2001, 700.000 € en 2002, 600.000 € en 2003 et 300.000 € de janvier à mai 2004.

En juin 2004, le directeur adjoint de Tracfin, Jean-Marc Maury, en informe une première fois le cabinet du ministre de l'Economie et des Finances de l'époque, Nicolas Sarkozy, son autorité de tutelle, poursuit l'hebdomadaire. En septembre de la même année, une note de Tracfin mentionnant que Denis Gautier-Sauvagnac poursuit les retraits en liquide aurait été adressée au ministère dans l'attente d'un feu vert pour sa transmission à la justice. Tracfin ne reçoit alors «aucune directive autorisant la saisie de la justice», et le cabinet de Nicolas Sarkozy lui aurait demandé de mettre le dossier «en attente».

Nommé ministre des Finances en 2005 après un court intérim d'Hervé Gaymard, Thierry Breton aurait «donné au patron de Tracfin la même consigne que Nicolas Sarkozy». D'après Marianne, c'est en septembre 2007, soit trois ans plus tard, que le ministère des Finances donne, «avec l'accord de l'Elysée», son feu vert à Tracfin pour transmettre le dossier à la justice.

(Source : Le Parisien)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Vendredi, 23 Novembre 2007 21:47 )  

Votre avis ?

Que vous souhaiter pour 2021 ?
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...