Actu Chômage

mardi
21 novembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Les derniers chiffres du RSA

Les derniers chiffres du RSA

Envoyer Imprimer
Fin octobre 2010, le Revenu de solidarité active comptait 1,8 million d'allocataires, soit une progression de 20% depuis juin 2009. En englobant conjoints ou enfants, il couvrait plus de 3,8 millions de personnes.

Parmi le 1,81 million de foyers bénéficiaires, on en recense :

• 1,15 million qui perçoivent le RSA "socle" (ex-RMI et API, sans aucun revenu d'activité) pour un montant moyen de 430 €/mois. On y note une sur-représentation des 25-34 ans et des familles monoparentales.

• 658.962 qui perçoivent le RSA "activité" (des travailleurs pauvres) en complément de leur maigre salaire pour un montant moyen de 170 €/mois, tandis que le montant mensuel moyen du RSA "socle+activité", destiné aux quelque 190.000 personnes très précaires qui ne travaillent qu'une dizaine d'heures dans le mois, s'élève à 400 €.

71.000 "pauvres" en moins ?

Chaque mois, environ 5% des allocataires (80.000) sortent du dispositif tandis qu'un nombre équivalent y entre : une mobilité importante qui touche essentiellement le RSA "activité".

A propos de cette prestation de complément, dans son deuxième rapport intermédiaire, le comité d’évaluation du Revenu de solidarité active estime qu'on est toujours loin du compte sur sa montée en charge. Mais il se félicite que, grâce à elle, 71.000 foyers aient franchi le seuil de pauvreté... Comme si les chanceux qui réussissent à engranger un revenu mensuel supérieur à 950 € étaient sortis d'affaire !

Le point noir du RSA Jeunes

Sur les 16.000 demandes déposées depuis sa création, de septembre 2010 à la mi-décembre, seuls 5.024 jeunes y ont eu accès pour un montant moyen de 130 €/mois. Sauf s'ils ont une charge de famille, les 18-24 ans sont donc toujours écartés du RSA "socle" afin, comme l'a dit Nicolas Sarkozy, qu'ils ne deviennent pas des «assistés»...

Pour notre ami Patdu49, le RSA jeunes, c'est du pipeau et tout a été fait pour que cette aumône ne revienne à personne : voici sa démonstration.

SH

Post-scriptum : Pour rappel, le RSA est revalorisé de 1,5% au 1er janvier.

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Samedi, 15 Janvier 2011 06:00 )  

Commentaires 

 
0 # camélia 2011-01-13 16:29 Vous avez raison de pointer encore du doigt ce dispositif… Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2011-01-16 22:43 Le Val-de-Marne conteste le RSA en justice au nom de l'autonomie financière

Le conseil général du Val-de-Marne a annoncé jeudi avoir déposé devant le tribunal administratif de Melun une question prioritaire de constitutionnal ité (QPC) contestant la validité de la loi créant le RSA, qui aurait privé les départements de leur autonomie financière.

"La loi de décembre 2008 créant le RSA viole le principe constitutionnel de libre administration des collectivités territoriales", a affirmé à l'AFP Me Marc Richer, l'avocat du conseil général.

"L'engagement de ce contentieux constitutionnel s'inscrit dans l'action que nous menons avec de nombreux départements de France pour obtenir la compensation à l'euro dépensé des charges relevant de la solidarité nationale que l'Etat nous a transférées", a précisé Christian Favier, le président PCF du département dans un communiqué.

En 2010, l'écart entre les dotations de l'Etat et les dépenses du département pour le seul RSA s'est chiffré à 34 millions d'euros dans le Val-de-Marne, selon M. Favier qui dénonce une "injustice profonde". "Nous entendons faire établir (…) qu'en ne compensant pas totalement les dépenses de RSA, l'Etat viole la Constitution", a-t-il poursuivi.

En 2010, le département avait mené plusieurs actions pour réclamer le remboursement de 229 millions d'euros correspondant, selon lui, aux dépenses engagées au nom de l'Etat pour trois allocations de solidarité, dont le RSA.

Le tribunal administratif de Melun doit à présent décider de transmettre ou non cette QPC au Conseil d'Etat.

Par cette action, le Val-de-Marne s'inscrit dans une démarche collective coordonnée par le groupe majoritaire de l'Association des départements de France, soit 58 conseils généraux à majorité de gauche.

http://www.humanite.fr/13_01_2011-le-val-de-marne-conteste-le-rsa-en-justice-au-nom-de-lautonomie-financi%C3%A8re-462221
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Pat-du49 2011-01-18 17:38 tu sais comment il font pour calculer soit disant "71 000 pauvres en moins" ??

dans leurs rapports, sur le RSA etc ..

1 - il ne décomptent pas le fait que le RSA activité n'est qu'une simple avance de la PPE
2 - il ne comparent pas avec les dispositifs qui existaient déjà avec le RMI, qui permettaient de cumuler aussi, sans perte de PPE, avec en + de ça la prime de retour à l'emploi de 1000€ qui existait aussi avant… ils font comme ci avant, rien n'existait !!
3 - ils occultent les pertes d'APL, les pertes d'exonérations de la taxe d'habitation et de le redevance audiovisuelle ou maintenant faut un revenu fiscal de référence de ZERO€ pour etre sur d'en bénéficier. (donc pas avoir travaillé du tout)

j'ai commencé à lire le dernier rapport de 65 pages, j'ai arreté à 49, j'avais mal au crane lol

bref je leur casserait la gueule à tout ces mondains qui faussent la vérité sans arrêt… que ça soit ceux qui pondent leurs rapports, ou les élus ou les journalistes complices.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2011-01-19 10:43 Il suffit de recevoir 10 € de plus par mois pour ne plus faire partie des 13% de "pauvres" que compte notre riche nation.

"71.000 pauvres en moins" sur les officiels 8 millions de personnes vivant en dessous du seuil à 60% (recensées en 2008), c'est que dalle !

De toutes façons, les chiffres sont trafiqués :

http://www.alternatives-economiques.fr/la-pauvrete-se-rapproche_fr_art_633_51016.html
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Pat-du49 2011-01-19 08:50 personne n'a de nouvelles concernant le montant de l'ASS 2011 allocation de solidarité spécifique ?

quand même incroyable, qu'au 19 janvier 2011, ce minima social, soit encore affiché au même montant qu'en 2010 !
silence radio partout, comme si ces centaines de milliers de citoyens n'existaient pas !

qu'ils n'aient même pas officiellement bénéficié de l'augmentation à minima comme le smic et le RSA !! augmentation qui fait perdre de l'argent, aux plus précaires, tellement décalée du cout de la vie réelle et des augmentations des charges fixes et incompréssibles qu'on se coltine déjà et qui vont s'amplifier en 2011.

JAMAIS VU de ma vie, un tel mépris des moins bien lotis dans la société.
du jamais vu … ce gouvernement est vraiment infect … incroyablement infect … pendant ce temps là, ils bossent à savoir comment ils vont pouvoir bidouiller les impots pour épargner les gros nantis aux patrimoines de millions d'euros … ils sont vraiment à vomir ..
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2011-01-19 10:05 Tu as raison. On en a parlé sur le forum :

http://www.actuchomage.org/forum/index.php?f=8&t=36512&rb_v=viewtopic

Visiblement, l'ASS passe à 15,37 €/jour.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Pat-du49 2011-01-19 18:54 hé ben
23 centimes par jour .. on est pas fauché à part ça ..

l'an passé le medef voulait donner un coup de pouce, il me semble, et c'est UMP qui a refusé un truc comme ça non ?

on peut garder un archi minuscule espoir des négociations à venir ??
ça fait parti des négociations aussi à venir, medef syndicats qui doivent decider pour ARE, AER, etc il me semble ? en rapport avec la pétition.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # MARLA 2011-01-20 05:31 Par contre, disparition du dispositif ASS en 2012
Avec réduction progressive des bénéficiaires selon équation age/années de travail recquises ect…
Cadre senior en fin de droit je n'aurait droit à rien du tout en attendant une retraite dévalorisée…sommes tr tr tr NB dans ce cas
Regarder en arrière mon parcours professionnel aujourd'hui me donne envie de vomir! et ce qui m'attends d'en finir!
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # kamelia 2011-01-31 12:45 C'est un gouvernement à chier, autant de mépris à l'égard de ceux à qui ils doivent tout.
Et DSK en 2012 ne va rien arranger bien au contraire.
Y'a intérêt qu'ils mettent en place un revenu inconditionel, type revenu d'existence du berceau au tombeau.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # RaoulPiconBière 2011-04-20 22:59 Allocations de solidarité : le Conseil d’Etat transmet au Conseil constitutionnel les QPC des départements
20 avril 2011

-les-qpc-des-departements" rel="nofollow" target="_blank">www.departement.org/content/allocations-de-solidarite-le-conseil-daetat-transmet-au-conseil-constitutionnel -les-qpc-des-departements

Citer:
…/… une cinquantaine de départements ont fait le choix de demander aux membres du Conseil constitutionnel de se prononcer sur la remise en cause du principe constitutionnel de libre administration des collectivités territoriales et en particulier des départements. Le Président de l’ADF attend que le Conseil constitutionnel , qui a désormais trois mois pour se prononcer sur ces QPC, prenne les décisions justes et redonne aux départements les moyens d’exercer librement leurs politiques en faveur de nos concitoyens, au nom du principe de solidarité auquel ils sont attachés.
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

La fin programmée des contrats aidés vous inspire quoi ?
 

Zoom sur…

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Pôle Emploi abandonne enfin la rétroactivité des radiations

A partir du 1er janvier, la décision de radiation prendra effet à compter de la date de sa notification au demandeur d'emploi, et non plus à la date du «manquement». Le décryptage de Recours-Rad...