Actu Chômage

samedi
25 novembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Pour faire baisser le chômage, ne plus divulguer ses chiffres ?

Pour faire baisser le chômage, ne plus divulguer ses chiffres ?

Envoyer Imprimer
Brice Hortefeux a décidé de ne pas communiquer sur le nombre de voitures brûlées au 14 Juillet et à la Saint-Sylvestre : une excellente idée pour «mettre fin au concours, au palmarès». Et si Xavier Bertrand, qui s'est fixé l'objectif ambitieux de «faire baisser le chômage de façon durable» d'ici 2012, s'en inspirait ?

Imaginez le ministre du Travail, en visite dans un Pôle Emploi, déclarant : «J'ai pris la décision de mettre fin au concours, au palmarès, et de ne plus communiquer sur le nombre de chômeurs afin de ne pas inciter à la surenchère».

Et de rajouter : «Il s'agit de mettre fin à cette tradition malsaine consistant à valoriser la paresse et le comportement déviant, voire frauduleux de ceux qui se la coulent douce pendant que des honnêtes gens travaillent plus pour gagner moins. [...] Pour autant, il ne s'agit pas de cacher ou de masquer une quelconque réalité : un bilan annuel sera rendu public». (Le détournement de source est ici…)

C'est vrai, à la fin : tous ces fainéants qui ne veulent pas bosser et se félicitent secrètement de la crise, ces profiteurs qui guettent, mois après mois, l'augmentation des chiffres du chômage parce qu'ainsi ils se sentent moins seuls et, surtout, moins "responsables" !

Loin des yeux, loin du cœur

Imaginez : déjà que les médias font bien leur travail — plus il y a de chômeurs, moins on en parle et la désinformation atteint des sommets —, avec une telle initiative, Xavier Bertrand gagnerait la bataille de la com’ dans une société où ce que l'on ne voit pas n'existe pas et où, pour exister, il faut passer à la télé.

Parce que ce ne sont pas les pistes qu'il propose qui vont régler l'affaire, parce que le chômage et l'emploi restent la première préoccupation des Français malgré le peu de cas que le gouvernement en fait — il préfère continuer à nous bassiner avec l'insécurité ou la dette publique… —, pour dissuader l'opinion qui n'est pas vraiment dupe, Xavier Bertrand a tout intérêt à prendre des mesures drastiques afin de réussir son pari et justifier son salaire, non ?

De toutes façons, 2011 est rayée du calendrier : seule 2012 compte. 2011 sera encore une année noire pour la plupart des Français, et une année blanche pour la plupart de nos politiques.

Mais qu'elle soit noire ou blanche, nous vous la souhaitons bien bonne, comme cette blague publiée Avec Agence.

SH

Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mardi, 04 Janvier 2011 20:21 )  

Commentaires 

 
0 # tristesir 2011-01-04 20:07 Ben oui, Les salariés voyant que le chômage est plus élevé dans une autre région seraient tentés d'avoir le même score dans leur région en devenant chômeurs eux-mêmes.

On me dit dans l'oreillette que c'est déjà un jeu entre certains patrons. Celui qui mettra en route le plus grand plan de licenciement et qui délocalisera le plus loin.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Maxerem 2011-01-06 15:18 Comparaison n'est pas raison !

Les chiffres et les images de voitures brûlées sont la matière première de nos médias "à sensation". Que cela incite à des surenchères est un fait.
Ça vaut la peine d'essayer de casser ce processus absurde en lui donnant moins de publicité.

C'est ici que la comparaison avec les chiffres du chômage ne fonctionne plus et la blague n'est pas marrante.

Au contraire, il faut souhaiter, que, privée de spectaculaire racoleur, notre médiacratie daigne revenir à sa mission d'information en parlant un peu plus des chiffres (non trafiqués)
du chômage endémique et de la désastreuse réalité que vivent les chômeurs dans notre beau pays.
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

La fin programmée des contrats aidés vous inspire quoi ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...