Actu Chômage

jeudi
23 novembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités Auto-entrepreneurs, voici venu le temps de payer la CET

Auto-entrepreneurs, voici venu le temps de payer la CET

Envoyer Imprimer
Depuis le 1er janvier 2010, la "contribution économique territoriale" remplace la taxe professionnelle. Si vous avez créé votre auto-entreprise avant cette date et que vous n'avez pas opté pour le versement libératoire de l'impôt sur le revenu, vous êtes redevable de la CFE, incluse dans la CET, dans les mêmes conditions que les autres entreprises.

En dehors de quelques petits salopards de pseudo-patrons parasites sans scrupule qui ont exigé de leurs salariés qu’ils deviennent auto-entrepreneurs, leur retirant ainsi les congés payés, les indemnités de licenciement, les primes de précarité, absolument tout droit du travail, toute protection contre le licenciement et le chômage et récupérant au passage le montant des cotisations sociales, ce qui leur permet désormais de changer leur putain de 4×4 deux fois par an au lieu d’une,

En dehors du fait qu’en tant qu’auto-entrepreneur ayant opté pour le prélèvement libératoire, on vous taxe sur votre chiffre d’affaires et non sur vos bénéfices, peu importe ce qu’il vous en a coûté pour réaliser ce chiffre d’affaires,

Voici que maintenant, la remplaçante de la taxe professionnelle (ah, vous pensiez que cette taxe avait été supprimée ? Idiots de sarkozystes que vous êtes ! La grande annonce c’était la suppression de cette taxe, mais en douce ils en ont créé une autre beaucoup plus injuste et tordue !), la Contribution Économique Territoriale ou CET, pas encore célèbre mais qui ne devrait pas tarder à le devenir, s’invite à prélever le peu qu’il restait aux auto-entrepreneurs.

Incluse dans la CET, on trouve la Cotisation Foncière des Entreprises ou CFE. La CFE n’a aucun lien avec les chiffres d’affaires et bénéfices tirés : elle est uniquement liée à la valeur locative des locaux professionnels. Ainsi, même si vous exercez depuis votre domicile, vous devrez en vous acquitter. La cotisation minimale est fixée librement par la commune ou la communauté de communes de vos «locaux professionnels». Cette nouvelle taxe se fiche de vos bénéfices ! Que vous en fassiez ou pas, amis auto-entrepreneurs, vous allez raquer ! Le minimum se situant dans la petite fourchette de 200 à 2.000 €.

(...) Le nombre des créations d’entreprises est en chute libre (-8,5% en octobre). Si l’on retire les auto-entrepreneurs du comptage, il a chuté de près de 27% ! D’ailleurs, depuis début 2010, plus d’une demande de création d’entreprise sur deux se fait sous le régime de l’auto-entrepreneur.

Eh bien, ce n’est pas cette CFE qui va encourager l’auto-entreprise et ces chiffres risquent bien de s’inverser prochainement.

Rappelons quand même au passage que, contrairement à ce que l’on peut lire ici ou là, les auto-entrepreneurs ne bénéficient d’aucun «privilège». En effet, il convient de ne pas perdre de vue que l’auto-entreprise est un statut qui ne peut être utilisé que pour de très petites activités réalisant de petits résultats (maxi 32.000 €/an de CA pour les services, ce qui donne, après paiement des charges, taxes, impôts, frais, etc, environ 14.000 € soit à peine plus d’un SMIC). Voilà qui doit bien faire marrer Bettencourt et Woerth !

Vous avez gagné très peu d’argent ? Ça fait rien, donnez-le quand même ! Vous n’avez rien gagné ? Pas grave : payez quand même !

(Source : GA-BU-ZO-MEU-BLOG)

D'autres articles et témoignages sur le même sujet :
Auto-entrepreneur, ou l’arnaque de la décennie
Nouvelle taxe professionnelle 2010 sur le forum du site de l'auto-entrepreneur
Auto-entrepreneurs + cotisations 2010 : la fin des privilèges ?

Destinée aux députés, une pétition circule contre la CET/CFE pour les auto-entrepreneurs :
=> Pour la lire et la signer, CLIQUEZ ICI




Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 07 Décembre 2011 13:55 )  

Votre avis ?

La fin programmée des contrats aidés vous inspire quoi ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...