Actu Chômage

jeudi
23 novembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités Gaz et électricité : Halte aux coupures en hiver !

Gaz et électricité : Halte aux coupures en hiver !

Envoyer Imprimer
La Fédération Nationale des Mines et de l'Énergie demande l'élargissement de la trêve hivernale aux foyers ayant des difficultés à payer leurs factures de gaz et d'électricité.

Dans un contexte économique et social toujours marqué par la crise, alors que le plan Grand froid niveau 3 est déclenché dans de nombreux départements, des milliers de familles se voient privées d'électricité et de gaz car elles n'ont plus les moyens de payer au prix fort une énergie indispensable.

La FNME-CGT dénonce l'hypocrisie qui consiste à appliquer l'arrêté anti-expulsion permettant de garder son toit du 1er novembre au 31 mars, alors même que l'on coupe l'électricité et le gaz dans ce même laps de temps.

La FNME-CGT exige l’arrêt des coupures par les fournisseurs d’électricité et de gaz (EDF, GDF-Suez, Poweo, Direct Énergie, Altergaz...).

La FNME-CGT considère que les pouvoirs publics doivent garder la maîtrise des tarifs d'électricité et de gaz, et le vote récent de la loi «NOME» ne va pas dans ce sens.

La baisse de la TVA sur l'électricité et le gaz est aussi, pour la FNME-CGT, un moyen de réduire significativement les factures d'électricité et de gaz des usagers.

Tant qu'un véritable droit à l'énergie permettant une électricité et un gaz moins chers pour tous les usagers n'est pas une réalité, les coupures doivent cesser.

C'est en ce sens que la FNME-CGT s'adresse aux principaux fournisseurs d'énergie et aux pouvoirs publics et dans l'attente, la FNME-CGT propose aux salariés d'organiser collectivement l'acte citoyen visant à ne pas effectuer les coupures en usant de tous les «artifices» de procédure.

Avec ses syndicats, la FNME-CGT invite les salariés des fournisseurs d’énergie, du service commun d’EDF/GDF-Suez à s’adresser à leurs responsables locaux et aux préfectures et de tout faire afin que personne ne passe cette fin d’année et les fêtes à venir sans électricité et sans gaz.

(Source : L'Humanité)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mardi, 07 Décembre 2010 21:22 )  

Votre avis ?

La fin programmée des contrats aidés vous inspire quoi ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...