Actu Chômage

dimanche
25 juillet
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Etre riche en Sarkozie

Etre riche en Sarkozie

Envoyer Imprimer
Pour l'UMP, être riche, c'est gagner plus de 11.000 € brut par mois. Normal : Christine Boutin, elle, n'en gagne que 9.500 !

Hier soir, à "C dans l'air" sur France 5, l'inénarrable Michel Godet, économiste et professeur au CNAM, avouant que son salaire d'universitaire en fin de carrière s'élevait à 5.000 €, disait que pour la plupart des Français, «celui qui est riche, c'est celui qui gagne plus que moi»... Un postulat qui vaut non seulement pour l'ouvrier en fin de carrière (1,3 Smic) mais pour lui-même, et surtout ceux qui nous gouvernent.

Il serait cependant plus subtil de dire que les riches tendent à surestimer les revenus des moins aisés — y compris des plus pauvres — et que ces derniers sous-estiment les revenus des plus riches.

Par exemple, le 19 mai dernier, le député Hervé Mariton déclarait aussi gagner 5.000 € (alors que ce menteur en touche 6.700, sans compter les nombreux avantages dont il bénéficie…) : «Je ne me considère pas comme riche; c'est le revenu d'un cadre moyen». Or, selon l'Insee, le salaire mensuel moyen de l'ensemble des cadres ne dépassait pas 4.000 € en 2007-2008, avec une fourchette oscillant entre 2.800 et 6.300 € net...

Tous déconnectés des réalités !

Sur le blog Intox2007, on découvre un graphique de l'Insee où il apparaît clairement qu'en 2006, soit deux ans avant la crise, 95% des salariés du privé exerçant à temps complet touchaient moins de 4.040 €. A partir de 90% (soit les 10% qui gagnent plus de 3.077 €), la courbe devient élastique et les plus hauts salaires s'envolent de manière exponentielle.

De 2000 à 2007, les revenus du travail n'ont progressé que de 11% alors que les revenus du patrimoine ont, eux, quasiment doublé. Rappelons aussi que depuis 2002, les 0,01% des foyers les plus riches ont vu leur revenu réel croître de 42% contre seulement 4,6% pour les 90% des foyers moins aisés. De sorte qu'en 2010, selon l'Insee, les 10% des Français les plus riches détiennent 46% de la masse totale du patrimoine. Grâce à la politique fiscale instaurée alors par Dominique de Villepin, ils sont moins imposés qu'ils ne devraient l'être, et le manque à gagner pour les recettes de l'Etat serait de l'ordre de 10% par an.

Quant au salaire médian — la moitié des Français gagne moins, l'autre plus —, il stagne à 1.528 €.

Michel Godet, Hervé Mariton, Christine Boutin et, plus largement, ceux qui nous dirigent, font partie des 5% (si ce n'est pas 1%) des Français les mieux payés. Les éditocrates et autres experts qui passent sans arrêt à la télé pour formater notre pensée vivent déjà dans une bulle, mais notre gouvernement est mille fois pire : ainsi, il estime qu'on est vraiment riche qu'à partir de 11.000 € brut par mois et par personne. C'est donc sur cette base que quelque 100.000 foyers — à comparer avec nos 3,5 millions de Smicards + les 8 millions de personnes qui vivent en dessous du seuil de pauvreté… — dont les revenus d'activité et du patrimoine excèdent ce montant, devront contribuer à l'effort sur les retraites afin de défendre «l'équité de la réforme»... On nage en plein délire de nantis.

SH

Mis à jour ( Jeudi, 10 Juin 2010 17:04 )  

Commentaires 

 
0 # Maxerem 2010-06-10 18:16 Beaucoup d'approximations dans ces chiffres qui ne disent pas tout !
Parle -t-on de revenus par personne ou par foyer ? Car 11000€ pour une famille de 5 personnes c'est bien à l'aise mais 11000€ par personne ça change de dimension !

Et 11000€ .mois pour une famille de hauts fonctionnaires qui va garder cela jusqu'à la retraite, ce n'est pas la même chose que pour un cadre ou un indépendant qui peut tout perdre …

Moi, j'étais riche quand j'avais un revenu régulier de 3000€ pour une famille de 5, maintenant avec 1500€ mais de façon irrégulière car précaire je nous sens … pauvres!
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2010-06-10 19:03 Tu as raison. Je précise :

Il s'agit de 11.000 € par mois et par personne.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2010-06-13 03:59 SALAIRES : les chiffres de l'INSEE pour 2008

Salaire mensuel moyen (+ 3,6%) : 2.753 € brut, soit 2.069 € net.
Inflation déduite (+ 2,8%), la progression réelle est de 0,7%…

Salaire médian : 1.655 € net/mois.

En 2008, en bas de l'échelle, 10% des salariés à temps complet ont gagné un salaire net mensuel inférieur à 1.123 € alors qu'en haut, 10% ont disposé de plus de 3.267 €.

Les 1% de Français les plus rémunérés ont touché plus de 7.890 € net par mois.

Si l'évolution des salaires nets a été positive pour l'ensemble de la hiérarchie salariale, elle a été un peu plus faible pour les 10% du bas (+0,8% contre +0,9% pour la médiane). "Il s'agit de la poursuite d'une évolution observée depuis 2005, en lien avec le ralentissement de la hausse du Smic", explique l'Insee. Les 1% les plus en haut de l'échelle ont quant à eux été augmentés de 1,1%, après +2,8% en 2007.

Enfin, l'écart salarial moyen entre hommes et femmes s'est accentué de 0,3 point en 2008 pour s'établir à 19,1% chez les salariés à temps complet. Ainsi, le salaire net moyen de 2.069 € par mois a été en réalité de 2.219 € pour les hommes et de 1.795 € pour les femmes.
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Que vous souhaiter pour 2021 ?
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...