Actu Chômage

mercredi
19 juin
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse La RATP rappelle ses retraités

La RATP rappelle ses retraités

Envoyer Imprimer
«Vous avez quitté la RATP depuis quelques temps. Nous vous proposons de poursuivre votre activité professionnelle comme conducteur de voyageurs pour des missions de courte durée en Ile-de-France dans nos filiales». Ces quelques lignes ont été envoyées par la RATP à une cinquantaine de ses anciens salariés à la retraite, à la fin du mois de février.

Une initiative étonnante qui vient en fait de la société Open Tour, une filiale de la RATP qui gère les lignes de bus touristiques à deux étages en Ile-de-France. «Les anciens salariés que nous avons contacté sont de jeunes retraités, âgés d'une cinquantaine d'années, précise-t-on à la RATP. Des gens rôdés, qui n'auront pas besoin d'avoir de formation spécifique pour être opérationnels en cas de pic d'activité, pour des missions de courte durée». Le prochain «pic» à préparer concerne les vacances de Pâques et la période estivale. A la RATP, c'est une première.

«Le temps de former un jeune conducteur, le pic d'activité risque d'être passé» avance encore la RATP, qui évoque une formation de «un an» pour ce type d'engin. «Faux !» rétorque Gilles Touzet, délégué central SUD-RATP. «N'importe quel machiniste receveur peut conduire un Open Tour ! Surtout que c'est moins pénible que les autres postes de conducteur de bus, et que les salariés de la RATP ne demandent que ça !»

Chômage

«Nous condamnons fermement cette initiative», renchérit Jacques Eliez, délégué CGT. Le syndicaliste déplore avoir été informé de la nouvelle par une dépêche AFP et estime qu'elle «ne répondra en rien à la problématique du chômage».

Mais la RATP l'assure : «Il ne s'agit en aucun cas d'une nouvelle politique de recrutement ! Cela ne remet pas en cause l'embauche des jeunes et il n'y a pas pénurie de candidatures, puisque nous en recevons 60.000 par an pour 2 à 3.000 recrutements». L'entreprise précise également qu'elle «préfère embaucher des jeunes avec un statut RATP pour 25 ans que de les envoyer sur des missions ponctuelles». Une promesse qui rassure «partiellement» les syndicats, qui disent «attendre la suite de l'histoire».

A la CGT, on croit savoir que le nombre de réponses obtenues à ces lettres «tient sur les doigts d'une main». «Ce qui nous inquiète surtout, c'est la manière dont une filiale de la RATP sollicite nominativement certaines personnes au regard de leur dossier et de leur parcours professionnel» poursuit Jacques Eliez, puisque «seules une cinquantaine de personnes ont été contactées». Même crainte chez Gilles Touzet, de FO, qui évoque un «aspect discriminatoire» et affirme qu'il va saisir la HALDE pour cette méthode employée. «Chez les anciens syndiqués FO, par exemple, pas un seul n'a été contacté, lance-t-il. Ça vous étonne ?»

(Source : Le Figaro)
Mis à jour ( Vendredi, 06 Mars 2009 14:38 )  

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...