Actu Chômage

jeudi
12 décembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Subprimes : 600 milliards d’€ partis en fumée ?

Subprimes : 600 milliards d’€ partis en fumée ?

Envoyer Imprimer
Selon une étude du Boston Consulting Group publiée en mars, la crise des «subprimes» a fait perdre au total 695 milliards de dollars aux banques européennes et américaines en 2007.

Pire : le dernier rapport semestriel du Fonds monétaire international (FMI) publié début avril chiffrait à 565 milliards de dollars les pertes des banques et autres institutions financières dues à la crise du crédit hypothécaire à risque. Une addition qui, selon lui, peut s'alourdir à 945 milliards de dollars - soit plus de 600 milliards d'€ - pour l'ensemble du système financier si d'autres catégories de prêts connexes y sont ajoutées.

Dans l'esprit d'un capitalisme qui privatise ses gains et socialise ses pertes, on imagine ce que les fonds publics, appelés à la rescousse comme en Grande Bretagne, sacrifieront à l'intérêt des peuples à cause de cette monstrueuse gabegie alors que tant de gens sont privés d'emploi ou de logement, que d'autres crèvent de faim, et que la planète brûle...

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Vendredi, 02 Mai 2008 18:29 )  

Commentaires 

 
0 # yapadebug 2008-05-02 17:40 Je pense qu'il y a une erreur de conversion: 695 milliard de dollars, ça fait environ 435 milliards d'Euros et non pas 1000.
Mais c'est déjà énorme !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2008-05-02 17:49 Tu as raison : dans mon indignation, j'ai multiplié par 1,5 au lieu de diviser…

C'est rectifié.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2008-05-02 17:42 La Banque d'Angleterre a décidé de venir en aide aux établissements financiers britanniques : elle va racheter des crédits immobiliers en les échangeant contre des obligations d'Etat (un plan de secours à 63 milliards d'€). Le quotidien britannique The Guardian du 21 Avril estimait à juste titre que l'aide publique ne devrait pas être accordée sans contrepartie.

« "Le droit à l'assistance accompagné de nouvelles responsabilités ". Les slogans comme ceux-ci reviennent sans cesse dans les débats sur l'Etat-providence. Maintenant, ils s'appliquent aussi à la haute finance. Si les chômeurs doivent chercher du travail en échange d'allocations, alors les grandes banques devraient aussi gagner le soutien de l'Etat.

[…] La Banque d'Angleterre pense que le soutien direct est nécessaire, une conclusion à laquelle étaient déjà arrivés ses homologues européennes et américaine. Le défi est de trouver comment cela peut être fait sans arnaquer le contribuable ou récompenser les mauvais gestionnaires du risque qui ont provoqué cette crise.

[…] Une industrie qui s'attend à recevoir une cure coûteuse à chaque fois que la maladie frappe doit accepter une dose de médecine préventive. Pour les banques, comme pour les chômeurs, avec les droits viennent les responsabilités . »

(Source : The Guardian)
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Après plus de 6 mois, que vous inspire le mouvement Gilets Jaunes ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de proj...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...