Actu Chômage

vendredi
4 décembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse L'euro, cinq ans après

L'euro, cinq ans après

Envoyer Imprimer
Plus d'un Français sur deux estime que la mise en circulation de l'euro il y a cinq ans a été "une mauvaise chose", notamment pour les prix, selon un sondage TNS Sofres pour l'hebdomadaire Pèlerin à paraître jeudi.

Quelque 52% des Français estiment que la monnaie unique a été une mauvaise chose pour la France en général contre 46% qui pensent que le remplacement du franc par l'euro le 1er janvier 2002 a été une bonne chose et 2% qui se disent sans opinion.
En décembre 2003, ils étaient 45% à être négatifs sur l'euro pour la France en général, selon une enquête réalisée pour le compte du Nouvel Observateur, et 49% à afficher une opinion positive.

Aujourd'hui, les ouvriers sont particulièrement négatifs sur l'euro pour la France en général (66%), pour la croissance économique (61%), pour l'emploi (62%) et pour eux personnellement (71%). A l'inverse, les cadres et professions intellectuelles voient la devise européenne d'un bon oeil pour la France en général (67%), pour la croissance économique (61%), pour eux personnellement (56%). Mais ils ne sont que 48% à estimer que l'euro a été une bonne chose pour l'emploi. Seule la catégorie des commerçants, artisans et chefs d'entreprise estime à plus de 50% (52%) que l'euro a eu une influence positive sur l'emploi.

En terme d'appartenance partisane, les sondés sympathisants de la droite parlementaire se montrent le plus favorables à l'euro et les sympathisants d'extrême droite les plus négatifs.

En revanche, les Français sont d'accord à la quasi-unanimité - à 94% - pour estimer que l'adoption de l'euro a eu pour conséquence "une aggravation de la hausse des prix".

Les Français s'adaptent malgré tout peu à peu à la monnaie unique : ils ne sont plus que 25% à convertir systématiquement les prix affichés en euros en francs. Ils étaient près de 50% en décembre 2003.

Le sondage a été réalisé les 23 et 24 novembre auprès de 1.000 personnes représentatives de la population française et âgées de 15 ans et plus.

(Source : L'Express)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 27 Décembre 2006 17:25 )  

Votre avis ?

Avez-vous vu Hold-Up, le doc "complotiste" ? =;o)
 

Zoom sur…

 

L'ASSOCIATION

Présentation de l'association et de sa charte qui encadre nos actions et engagements depuis 2004.

 

ADHÉRER !

Soutenir notre action ==> Si vous souhaitez adhérer à l’association, vous pouvez le faire par mail ou par écrit en copiant-collant le bulletin d’adhésion ci-dessous, en le ...

 

LES FONDATEURS

En 2004, une dizaine de personnes contribuèrent au lancement de l'association. Elles furent plusieurs centaines à s'investir parfois au quotidien ces 16 dernières années. L'aventure se pou...