Actu Chômage

samedi
25 juin
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil LES ACTUS Social, économie et politique FN : Un séisme historique, logique et annoncé

FN : Un séisme historique, logique et annoncé

Envoyer Imprimer
La victoire du FN aux élections européennes était prévisible. Dès février, Actuchomage titrait : «Chômage, Austérité, Europe, tiercé gagnant du FN».

Nul besoin d’être sorti de Sciences Po ou de l’ENA pour pronostiquer le séisme électoral de ce 25 mai 2014 : Le FN est le premier parti de France, en nombre de voix recueillies aux élections européennes.

Dès février, nous annoncions ce résultat dans un article intitulé : «Chômage, Austérité, Europe, tiercé gagnant du FN».

Et en avril, le témoignage de Gilles, un chômeur de 56 ans, traduisait la désespérance d’une partie de la population : «J’ai honte de ce que je suis devenu, un pauvre mec !».

De nombreux échanges (en commentaires d’articles et sur nos forums) ont confirmé ce malaise grandissant et le manque de clairvoyance de certains. Plusieurs de nos Ami-E-s très engagés à gauche se sont focalisés sur un vote FN exprimant à leurs yeux une radicalisation droitière de l’électorat. Les mots «racisme», «xénophobie», «fascisme», «nationalisme»… revenant en boucle dans leurs analyses.

Pour notre part, nous estimons depuis des mois que le vote FN ne peut se résumer à cette caricature des motivations d’un électorat populaire excédé par les politiques menées par l’UMP et le PS depuis 2002 (et avant).

Les deux principales formations n’ont pas tenu compte de l’avertissement sans frais adressé il y a 12 ans, quand Jean-Marie Le Pen accéda en finale des élections présidentielles.

Aujourd’hui, une partie de la population envoie un message encore plus radical à leurs dirigeants, en plaçant en tête un parti qui ne compte pourtant que deux députés à l’Assemblée, aucun sénateur, qui ne dirige aucune région, aucun département, aucune grande ville, aucun média…

La leçon est cuisante ! Mais quels enseignements en tireront-ils ?

Si la réponse est AUCUN, Marine Le Pen arrivera en tête au premier tour des élections présidentielles de 2017. Nul besoin d’être sorti de Sciences Po ou de l’ENA pour le pronostiquer…

Yves Barraud

Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 28 Mai 2014 19:08 )  

Commentaires 

 
0 # lestymo 2014-05-26 01:09 Bon, je vais aller m'acheter de la corde, moi.. Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # aldonaturquoise 2014-05-26 01:23 Moins de la moitié de la France a voté Marine, mais ce n'est pas Marine qui va leur décrèter du travail : le travail et la croissance ne se décrètent pas. L'histoire nous a montré où mènent les extrêmes : apparemment aucune leçon n'est retenue aujourd'hui? Effectivement les présidentielles Chirac/LePen d'il ya qq années n'ont apporté aucun recul aux Français?! Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # Maboulox 2014-05-26 13:26 La dérive populiste en France acompagne largement la dérive populiste de ce site, entre propos complotiste sur le forum et relais complaisant de propos anti-immigrés sous le fallacieux pretexte de faire dans l'anti-élitisme. Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # Yves 2014-05-26 14:33 Actuchomage est un site qui s'attache à décrypter l'actualité.

95% de son contenu concernent spécifiquement des informations relatives aux engagements militants et à l'actualité du chômage en France.

Dans ce cadre, nous accompagnons et relayons les initiatives portées par les associations qui s'investissent dans la défense des Droits des Chômeurs et Précaires.

Il vous suffit de consulter nos chaines YouTube et Dailymotion pour vous en assurer :

www.dailymotion.com/Actuchomage

Nous consacrons à peine 5% du contenu du site à l'actualité politique qui, disons-le, a été "cannibalisée" ces derniers mois par les élections municipales et européennes, avec les résultats qu'on connait.

Nos forums sont à l'image de la page d'accueil : 95% de leurs contenus sont orientés autour de débats portant sur le chômage et la précarité, sur des questions pratiques concernant l'accompagnement des demandeurs d'emploi, sur des infos militantes et d'actualité générale.

Les discussions "politiques" dans lesquelles vous voyez poindre des "dérives populistes" et "propos anti-immigrés" (ce que je conteste FORMELLEMENT) constituent moins de 1% des discussions ouvertes sur nos forums.

Pour autant, je vous rejoins sur un point FONDAMENTAL :

Nous avons lancé Actuchomage, il y a 10 ans très exactement, dans la mouvance de la Bataille des Recalculés, en pleine effervescence militante.

Depuis, nous constatons (et déplorons chaque année) l'atomisation des réseaux militants, des actions, des revendications… et leur affaiblissement généralisé.

Aujourd'hui, un nombre croissant de nos lecteurs perdent leurs repères, comme nous le confiait Jean-Luc Mélenchon à l’occasion de la dernière manifestation des Chômeurs et Précaires organisée à Paris, le 7 décembre 2013 : «De plus en plus de Français sont désorientés. Malheureusement , ils ne se tournent pas vers le Front de Gauche».

C'est une réalité et Actuchomage n'en est que l'expression.

Nous sommes un média, pas le site officiel de telle ou telle officine.

D'ailleurs, il ne tient qu'à vous de nous adresser vos articles et analyses… que nous publierons.

Malheureusement , en ce moment, nous sommes plus sollicités par celles et ceux qui, désorientés, estiment qu'il faut mettre un grand coup de pied dans le système.

Certains, de plus en plus nombreux, pensent que c'est en votant Front National.

Vous ne pouvez nous faire porter la responsabilité de cette réalité.

Le contenu d'Actuchomage est à 95 ou 96% constitué par ses lecteurs et contributeurs.

Nous estimons respecter la pluralité des avis et des tendances.

La preuve ? En ce 26 mai, nos articles de Une sont :

• Double peine pour le salarié victime d’un licenciement injustifié (un communiqué du Syndicat des Avocats de France).

• Les Riches poussent les Pauvres à la Révolution. Ne les décevons pas ! (une charge contre les propos de Pascal Lamy et Pierre Gattaz).

• J’ai honte de ce que je suis devenu, un pauvre mec ! (le témoignage d'un lecteur d'Actuchomage qui s'est abstenu aux élections municipales après avoir hésité entre FN et FDG - Article qui a eu beaucoup de succès et pour lequel nous avons reçu des dizaines de réactions par mails).

• Arnaud Montebourg croit toujours au Père Noël : le plein-emploi (un communiqué du ministère de l'Économie).

• Chômage à la hausse en mars (une revue de presse factuelle).

• UNÉDIC : La mobilisation continue ! (un Appel des collectifs et associations de Chômeurs et Précaires).

• Quand l’accompagnemen t ne rime à rien (le témoignage d'une lectrice d'Actuchomage sur son accompagnement par l'Apec).

Ce contenu apparaît pour le moins "équilibré" et conforme aux réalités de la France de 2014.

Si vous y percevez des "dérives populistes", c'est qu'elles existent dans l'opinion. Les tenir sous silence ne fera pas avancer le débat pluraliste et citoyen que nous encourageons depuis 10 ans.

Si cela vous déplait, passez votre chemin ou adressez-nous vos contributions à : contact@actucho mage.org

NOUS LES PUBLIERONS !
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # Poil à gratter 2014-05-26 15:37 Moi ce qui me gène est que l'article est signé Actuchomage et que donc il prétend représenter l'opinion des adhérents d'APNEE l'association qui édite ce site.
J'aimerai bien savoir quand le bureau de cette association s'est réuni ou quand une AG a eu lieu pour légitimer démocratiquemen t cette prise de position au nom de tous les adhérents de l'association?
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # Yves 2014-05-26 16:42 Bonjour "cher" Poil à Gratter,

D'abord, vous seriez bien aimable de décliner votre identité afin de vérifier que vous êtes bien membre de l'association. C'est un préalable à tout échange.

Je vais cependant répondre très concrètement à votre commentaire anonyme.

Si nous devions réunir un bureau ou une AG à chaque fois que nous mettons un article en ligne qui engage notre association d'une manière ou d'une autre (et ce depuis 10 ans), nous aurions fermé boutique depuis longtemps.

Par ailleurs, comme vous le savez certainement, nous ne cessons d'appeler nos lecteurs, sympathisants, adhérents actifs ou non… à participer au contenu d'Actuchomage.

La preuve ici (et partout ailleurs sur le site) :

www.actuchomage.org/forum/index.php?f=6&t=85952&rb_v=viewtopic

Quelques "trop rares" se manifestent parfois, nous le regrettons.
Mais nous publions SYSTÉMATIQUEMENT leurs témoignages et analyses dès lors qu'ils sont rédigés de façon compréhensible.

Comme signalé plus haut, 3 articles et/ou témoignages sur les 8 mis en avant sur notre page d'accueil ont été rédigés par des participants à Actuchomage. Une proportion non négligeable !

Trois autres sont des communiqués (du Syndicat des Avocats de France, des collectifs de Chômeurs et Précaires, du ministère de l'Économie). Un, une revue de presse.

Par ailleurs, comme vous le savez peut-être, nous avons sollicité l'ensemble des réseaux militants ces derniers mois afin qu'ils contribuent au contenu du site, comme ici en mars dernier : "Précaires, Intérimaires et Intermittents mobilisés : Comprendre les enjeux ".

www.actuchomage.org/2014030225872/Mobilisations-luttes-et-solidarites/precaires-interimaires-et-intermittents-mobilises-comprendre-les-enjeux.html

Enfin, comme vous le savez également, faute de participation plus active de nos lecteurs, sympathisants, réseaux militants…, la poursuite de nos activités est posée (1). Tout le travail d'animation et d'enrichissement du site étant supporté - depuis 10 ans - par quelques personnes.

Pour cette raison, Actuchomage tourne au ralenti depuis un an, comme expliqué ici :

www.actuchomage.org/2014013025802/L-actualite-du-site/actuchomage-bilan-2013-et-interrogations-pour-2014.html

Il ne tient qu'aux concernés de reprendre les rênes de cette aventure. Malheureusement , personne ne se déclare pour de bon (avec un vrai projet, une vraie volonté de s'investir…).

Je prends cependant bonne note de votre commentaire et supprime la signature "Actuchomage" pour y apposer la mienne.

Et si vous souhaitez participer ACTIVEMENT au contenu du site (en dehors de vos nombreux commentaires), une adresse : contact@actucho mage.org

(1) Concernant la poursuite de nos activités au-delà de 2014, une décision collégiale sera prise en septembre/octobre. Nous avons déposé des demandes de subventions dans le but, notamment, de refaire le site (pour le rendre plus simple à gérer, plus réactif, plus interactif…).

Faute de financements, l'aventure s'arrêtera en 2015. Mais, comme écrit plus haut, les personnes intéressées peuvent reprendre le flambeau à tout moment. Il suffit de se manifester.

Personnellement , je n'attends que ça, après 10 ans de bons et loyaux services. Si la fonction de Président vous intéresse, "Poil à Gratter", je vous la propose avec Grand Plaisir !

Yves Barraud
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # Poil à gratter 2014-05-26 17:32 Merci de cette mise au point.

Citer:
Si la fonction de Président vous intéresse, "Poil à Gratter", je vous la propose avec Grand Plaisir !


Une association, comme son nom l'indique, est une oeuvre collective en principe. Je n'ai aucune légitimité à cette responsabilité, je ne représente aucun collectif, je ne représente personne à part moi-même et en outre, en ce moment je n'ai plus beaucoup le goût de m'investir beaucoup dans le combat contre le chômage.

Tous les moyens, tous les chemins ne sont pas bons à emprunter pour obtenir des résultats.
Je ne soutiendrai jamais des gens qui se sont rangés du côté de gens qui avancent l'idée que le virus ebola est la solution à nos problèmes.
Etre au chômage n'est pas une excuse pour sombrer dans l'inhumanité et se faire le complice, même indirectement, de monstruosités.
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # Yves 2014-05-26 18:16 "Je n'ai plus beaucoup le goût de m'investir dans le combat contre le chômage", comme vous dites. Mais BEAUCOUP de temps pour laisser des tombereaux de commentaires sur Actuchomage, d'y revenir plusieurs fois par jour. ;-)

Bonjour la cohérence !

Ah ça, dès qu'il s'agit de prendre des responsabilités , y'a plus grand monde au portillon ! (On a l'habitude ici des donneurs de leçons qui battent en retraite à la première occasion).

Quant à la seconde partie de votre énième commentaire, elle laisse entendre que nous nous rendrions indirectement complices de "monstruosités", alors que je vous ai démontré que le contenu d'Actuchomage est à 95% complètement déconnecté de tout engagement partisan.

Et quand des engagements partisans s'expriment (sur nos forums et plus encore dans notre rubrique "Luttes et Mobilisations"), c'est généralement en faveur de la vraie Gauche, de ses militants et organisations.

Reste qu'on ne peut ignorer certaines tendances… Et la tendance du moment c'est : Stagnation de la Gauche. Poussée du FN.  

Puisque Actuchomage ne répond vraiment pas à vos attentes et "engagements", je vous invite à passer définitivement votre chemin et à les exprimer ailleurs (ce ne sont pas les sites proches de vos convictions qui manquent).

À bon entendeur…
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # /jmj 2014-05-27 10:05 Il ne faut oublier la seconde partie de la prophétie…

Il y a quelques mois, j'avais assisté à un colloque sur les droites radicales. Ce score y était annoncé assez précisément. Tout le monde le savait, enfin ceux, celles qui devaient le savoir.

La seconde partie de la prophétie annonce que ce chiffre est le score maximal que peuvent atteindre les droites radicales en Europe. Qu'il y a un effet de seuil, au-delà il y a un rejet pur et simple.

Gageons que cette seconde partie de la prophétie soit aussi vraie que celle portant sur les chiffres.

Il m'est arrivé de discuter assez rudement avec des personnes venant des droites radicales. Leur demande de compréhension et d'analyse du monde est tout aussi légitime que la nôtre même si, selon moi, elles se trompent. Le chemin le plus dur à accomplir : ne plus voir en elles des brutes épaisses auxquels un simple "facho" est suffisant mais des êtres avec des questions et qui apportent des réponses vraies pour eux, tout comme nous…
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # Yves 2014-05-27 21:38 Il est intéressant de constater qu'à chaque fois que nous mettons un sondage en ligne, nos lecteurs (dont bcp sont engagés à Gauche) estiment que le vote FN correspond avant tout à "l'expression d'une exaspération des classes populaires", et dans une moindre mesure à "une radicalisation droitière de l'électorat".

Notre sondage post élections municipales plaçait "l'expression d'un profond malaise" à 27% et "la radicalisation de l'électorat" à 7,1%.

Notre sondage post élections européennes place "l'exaspération des classes populaires" à 62% contre 19% pour "la radicalisation" (sur un nombre insignifiant de votes au 27 mai, reconnaissons-le).

Cela confirme cependant que les bons résultats du FN ne sont pas interprétés par une majorité de nos lecteurs comme une dérive extrémiste.

Il faut en tirer les enseignements.

Je suis certain que les mêmes sondages auraient donné des résultats contraires au début des années 2000.
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # /jmj 2014-05-27 22:43 Dans le jeu politique du vote, il y a beaucoup de choses qui m'échappent et je serai bien dans l'embarras de transmettre une image claire de ma pensée sur ce sujet laquelle expliquerait quelque chose de tangible.

J'ai la nette impression de ne pas comprendre ce qu'il se joue réellement alors je me réfère aux quelques données en ma possession.

Beaucoup aimeraient que ce soit, effectivement, une dérive extrémiste parce que cela arrangerait tout le monde, une bonne partie en tout cas.

Néanmoins, il y a une pensée qui s'est construite avec les droites radicales qui choisissent des chemins de pensée autres. Voir l'article du monde diplomatique à ce propos.
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # Yves 2014-05-28 01:49 C'est toute la question : Dérive extrémisme ou exaspération face à la classe politique dirigeante ?

Il est probable que les deux facteurs se conjuguent sans pour autant laisser apparaître une réelle radicalisation "extrême-droite" d'une partie de l'opinion.

Comme je l'ai écrit ailleurs : "L’Europe telle qu’elle s’est élargie et construite, est perçue comme un facteur d’instabilité professionnelle par des électeurs focalisés sur le quotidien de leurs difficultés. C’est dans ce terreau déstabilisé par la précarité que le FN s’enracine.

À tel point que ce dernier pourrait définitivement s’affranchir de toute dérive raciste et xénophobe, en puisant sa force de frappe électorale dans cette réalité.

Le «danger» n'est plus incarné par cet immigré africain, généralement musulman, désigné par le FN pendant des décennies comme responsable du chômage.

À présent, le «concurrent» est un travailleur blanc, chrétien, originaire du sud ou de l’est du continent, ce «travailleur détaché» dont l'Europe encourage la mobilité !

Cette évolution est fondamentale. Aujourd’hui, les Français de toutes origines sont plus enclin à se battre pour protéger leur emploi qu’à préserver une «identité gauloise» qui ne correspond plus aux profils sociologiques de la France du XXIe siècle.

Dans ce contexte, même nos concitoyens issus de la diversité ethnique pourraient y être sensibles. Des origines maliennes, algériennes, comoriennes, marocaines, chinoises, camerounaises, tunisiennes… ne préservent pas de la crainte d’être mis en concurrence forcée avec des travailleurs récemment arrivés.

Les origines ethniques et la couleur de peau n’ont plus leur place dans ce débat. Il s’agit juste de préserver son job pour certains, d’en retrouver un pour d’autres, dans un environnement de plus en plus concurrentiel, tant à l'extérieur du pays qu'à l'intérieur."

Dès à présent (et sans doute à l'avenir), des Français issus la diversité ethnique votent pour le Front National. J'en connais un… d'origine algérienne qui s'étonne de l'afflux de nouveaux immigrés en Europe. Il comprend pas…

Voilà qui vous éclairera peut-être.
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # /jmj 2014-05-28 09:03 Merci yves pour l'explication. Effectivement, nous sommes dans une optique différente. Je n'avais pas du tout considéré, sous cet angle, la question de l'emploi et du chômage.

J'avais repéré, cependant, qu'il y avait bien un changement de tactique en ce qui concerne le discours. C'est très clair quand bien même j'ai des ami-e-s qui se satisfont encore du simple "facho" pour régler la question des droites radicales or, cette simple analyse n'est plus suffisante parce que les personnes des droites radicales, paradoxalement, critiquent cette affirmation qui ne les satisfont plus comme réponse parce qu'elles apportent une réponse plus juste, selon elles, en ce qui concerne les problématiques actuelles.

Ce changement de camp entre celui qui détient une partie de la vérité, les droites radicales, et l'autre camp qui se retrouve dans le camp du mensonge est intéressant. Ce dernier ne sait plus quoi répondre en dehors de son propre discours prêt à l'emploi (sic !).
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # jsar 2014-05-28 05:16 en fait je viens juste pour tempérer ces médias généraliste (tv, radio) qui pour survivre vendent du scoop et ont souvent tendance à grossir les faits quand ils ne les biaisent pas par soucis de sensationnalism e .
Depuis dimanche soir, j'entends partout que le Fn a fait 25,4% des suffrages, il serait bon de rappeler qu'il s'agit en fait des suffrages exprimés. Hors cela change tout. En effet, ils ont fait 25.4% des suffrages des 43.5% de ceux qui se sont exprimés, ramené à la totalité de ceux qui étaient censés s'exprimer, cela ne représente que 11.049% des suffrages attendus. On est alors bien loin d'une marée frontiste. Je ne dis pas qu'il ne faut pas s'inquiéter mais qu'il faut tempérer ces résultats.
Et si il convient de s'inquiéter, je penserais plutôt qu'il faut s'inquiéter que tant de personnes ne s'expriment pas. Car ils représentent 56.5% soit plus que tout ceux qui s'expriment.
Je ne juge pas ces personnes, ne sachant pas leurs raisons .

Je constate juste que cela est tût de tous, que ce soit les partis ou les "journaliste" . Les uns pour justifier une légitimité qui leur échappe de plus en plus, les autres afin de continuer à vendre leur soupe. Pendant ce temps, tout le monde s'écharpe sur des pourcentages qui ne reflètent, à mon avis, pas la réalité politique de ce pays (sans compter que les européennes ne sont pas très "attractives" alors que leur résultat influera plus sur la vie de tout les jours que les présidentielles , souvenez vous de la cohabitation…), les mêmes peuvent continuer leur jeu des chaises musicales quand ils devraient avoir disparus de la vie publique depuis longtemps, et ainsi nous apporter un renouveau dans la représentation politique de ce pays.
Il serait temps de reconsidérer la façon dont la démocratie se pratique dans notre pays, et par extension pour les européennes. Je regrette que le vote blanc ne soit pas considéré pas plus que l'abstention ( c'est super, moins de la moitié des suffrages sont exprimés, mais tout va bien, nous explique-t-on ).
Maintenant la partie qui va sans doute en faire hurler plus d'un.
Pour chaque élection, j'ai l'impression de voir des enfants voulant jouer d'un instrument de musique mais sans vouloir apprendre comment l'utiliser. Ce qui donne beaucoup de bruit mais peu de musique . J'aimerai qu'avant de pouvoir voter, les connaissances de chacun concernant les institutions soient évalués, j'ai lu et entendu, ça et là (pas ici) de telles énormités que j'en suis souvent venu à douter de la capacité( non en raison d'un manque d'intelligence mais plutôt d'un manque de connaissances des institutions) de certains à choisir correctement. Mais cela ne peut ce faire sans l'envie des électeurs de réellement savoir, et évidement que leur soit proposé GRATUITEMENT la possibilité d'acquérir ce savoir.
Et ce afin d'avoir un "permis" de voter, permis dont la difficulté(bien grand mot en fait) irait en grandissant en fonction de l'importance des enjeux de l'élection à laquelle il permettrait de participer.
Par exemple, municipales niveau1, cantonale niveau 2, présidentielle niveau 3, législatives niveau 4, européenne niveau 5.
Ne vous méprenez pas, loin de moi l'envie d'instaurer une dictature démocratique de soit disant "élite" . Je reste persuadé que si tout le monde jouait le jeu et que si l'on s'en donnait les moyens (coût financier à la charge du pays), très peu se verraient exclus de la vie démocratique, au pire quelques vieux n'ayant plus tout leurs moyens ou quelques personnes n'ayant pas les moyens intellectuels suffisant( par ex comme pour le permis de conduire, je ne tiens pas à insulter quiconque, j'ai beaucoup de mal pour décrire les personnes visée et ne tient pour cela pas compte de leurs accointance politique, voyez plutôt cela en fonction d'un avis médicale).

Mon propos est juste, que si chacun votait en connaissant réellement le fonctionnement on auraient de meilleurs hommes politiques(quel que soit leur bord), et donc que tous en profiteraient.
Je pense que tous,nous avons,vous avez, les moyens pré requis nécessaires. Cela permettrait,ave c la considération du vote blanc et de l'abstention à leurs justes valeurs, d'éviter des votes stériles de rejet(la gauche qui fonce voter chirac pour éviter le pen, alors que celui ci n'aurait jamais été représentatif à l'assemblée, et donc dont le groupe n'aurait pas été celui dont serait sorti le gouvernement), qui ne font souvent que perdre du temps quand le moment est à l'urgence, que certains votent à une élection croyant influer sur le résultat d'une précédente concernant d'autres postes que ceux à choisir (ex 11.049% d'une élection européenne voulant l'annulation d'une présidentielle, ou de législatives).

Alors bien sûr, il y aurait des réformes à faire, par exemple quand seulement la moitié des inscrits se présentent.quelle réelle légitimité à donner au(x) sortant(s) ), par exemple un recensement de ceux voulant participer à chaque élection et en cas d'absence non justifiée(à définir) à une élection l'impossibilité de participer à la suivante( cette sanction n'étant bien sûr qu'un exemple, il faudrait aussi décider de ce qu'elle serait en fait).
Le but étant d'avoir des électeurs réellement formés pour faire les choix qui leurs sont proposés et je le répète, quelques soient leurs accointances politiques. Des électeurs conscients, qui ne seraient plus manipulés par des médias vendeurs de coca cola ou autres, et enfin la disparition des vrais parasites qui freinent le pays par leur carriérisme, profitant de la crédulité des gens pas assez formés .
voila,voila, vous pouvez préparer vos pierres ou vos arguments, mais SVP réfléchissez-y, cela n'est pas si stupide.
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # Yves 2014-05-28 12:40 La formation à la "vie démocratique" est une bonne question. Il est certain que la plupart des électeurs sont "sous-qualifiés", ne connaissant pas le fonctionnement de nos institutions et, moins encore, celui des institutions européennes.

Reste que dans un pays où l'illettrisme augmente, où les savoirs fondamentaux ne sont plus partagés par tous, où la juste maîtrise du français et de ses subtilités est méconnue d'une part grandissante de la population, l'enseignement à la "vie démocratique" n'est pas une priorité.

Je vous rejoins à 100% quand vous "tempérez" les résultats des européennes et le poids réel du FN en France. L'abstention est EFFECTIVEMENT le premier parti… est de loin. Ce qui est désolant.

Pour autant, le vrai enseignement de ce scrutin est la victoire du FN qui supplante l'UMP et le PS. C'est en cela qu'il est historique et illustre les dysfonctionneme nts de la vie politique française.

Les affaires (Cahuzac, Copé/Bygmalion…) accentuent plus encore la perte de confiance des Français envers leurs dirigeants, et font le lit du FN.

Pour notre part, nous réclamons depuis 2005, un changement de République (passage à la VIe) afin d'adapter le fonctionnement de nos institutions et de la vie démocratique aux réalités de la France du XXIe siècle.

Hors de cela, point de salut ! Et comme rien ne bouge…

Enfin, dans un autre registre, tant que le chômage et la précarité augmenteront, les scores du FN suivront. Une conséquence logique… et annoncée.
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # CanluCat 2014-05-28 17:49 "La leçon est cuisante ! Mais quels enseignements en tireront-ils ?"
Réponse : AUCUNE !
Pourquoi ?
Simplemenet parce qu'ils sont atteints par je ne sais quel problème psychologique et/ou psychiatrique !
J'exagère ?
Non !
Une preuve ?
Pour ceux qui ont suivi l'allocution de Hollande, lundi soir !
(la suite ci-dessous)
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # CanluCat 2014-05-28 17:51 Personne n’a entendu le MONSTRUEUX lapsus de Hollande, lundi soir ?
Ils sont tellement abrutis et imbus d’eux-mêmes que, bien que l’intervention ait été enregistrée, pas un seul conseiller abruti n’a réagit !
Hollande, outre que maintenant il gesticule comme Valls, a dit :"C’est vrai, partout, les partis européens progressent" !!!" (Vous pouvez vérifier. J’ai réécouté 5 fois pour être certain !)
J’ai juste un problème : j’avais cru comprendre, à mon petit niveau, que c’était EXACTEMENT le contraire ! Qu'il s'agissait justement d'une avancée des partis ANTI-européens ! En France, en Autriche, en Grande Bretagne, au Danemark, La ligue du Nord en Italie, partout les partis européens progressent ?
Le pire : le document écrit de l’intervention a été distribué aux soi disant journalistes. Aucun n’a mouffeté… hormis Nicolas Domenach.
Voilà donc les guignols qui nous gouvernent ! Totalement hors galaxie !!!
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # Pili 2014-05-30 13:29 Oui, j'ai entendu comme toi "c'est vrai partout, les partis européen progressent,ect ."

j'ai été étonné comme toi…et ensuite je me suis dit, "ah oui, il relativise en soulignant qu'effectivement de façon générale, ce sont les partis pro européens qui ont obtenus le plus de votes"

Bref! …
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # Yves 2014-05-30 14:24 Ben Woui ! Les parlementaires europhiles sont très très majoritaires à Strasbourg. Les europhobes (ou eurosceptiques) , très minoritaires.

Là encore, comme partout en France (à l'Assemblée Nationale, au Sénat, dans les régions, les départements, les grandes villes, les grandes institutions…), le poids du FN reste très marginal.

Deux députés sur les 577 de l'Assemblée Nationale sont estampillés FN. Ça représente 0,35% des élus !

Pour le soi-disant "premier parti de France", ça pose un problème, non ? ;-)

Cette sous-représentation (qui touche toutes les autres formations politiques… à l'exception de l'UMP et du PS évidemment) est un problème MAJEUR, beaucoup plus important que les 24 ou 26 députés FN que les Français ont envoyé à Strasbourg.

Notre pays souffre d'un déficit de démocratie (tout comme l'Europe). Qu'on ne s'étonne pas alors de voir une partie des électeurs afficher ouvertement leur défiance et leur rejet.
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # chouet 2014-06-02 20:30 la honte :
http://www.liberation.fr/economie/2014/05/26/les-indemnites-des-prud-hommes-dans-l-escarcelle-de-pole-emploi_1027490
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Votre avis ?

Un candidat hors des partis est-il une alternative pour 2017 ? Voir www.laprimairedesfrancais.fr
 

Zoom sur…

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Pôle Emploi abandonne enfin la rétroactivité des radiations

A partir du 1er janvier, la décision de radiation prendra effet à compter de la date de sa notification au demandeur d'emploi, et non plus à la date du «manquement». Le décryptage de Recours-Rad...