Actu Chômage

mardi
25 septembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Assurance-chômage : Les Cadres dans le viseur du Medef

Assurance-chômage : Les Cadres dans le viseur du Medef

Envoyer Imprimer
La CFE-CGC dénonce la volonté du Medef de revoir à la baisse les conditions d'indemnisation des cadres, qui passe par la dégressivité de leurs allocations chômage. Ci-dessous, le communiqué de presse officiel.

Le MEDEF veut «se placer sur une trajectoire de retour à l’équilibre de l’UNEDIC». Mais avec le nouveau texte proposé ce matin, la CFE-CGC n’est pas sur «une trajectoire de signature».

Une sévère dégressivité, qui ne dit pas son nom, est appliquée aux allocations chômage des cadres à partir du 13e mois de chômage. Ce projet est inacceptable pour nous !

Par ailleurs, le MEDEF continue de vouloir appliquer un différé d’indemnisation extrêmement pénalisant pour les cadres.

La CFE-CGC refuse ces brutales et injustes punitions visant les techniciens, ingénieurs et cadres. Elle fait deux propositions pour améliorer le financement :

• Surtaxer les contrats à durée déterminée de courte durée dans une logique de pollueur/payeur. En effet, l’usage qui est fait par les entreprises des CDD de courte durée coûte à l’UNEDIC plus de 5 milliards. Nous attendons de cette négociation que ce préjudice soit compensé par une contribution spécifique applicable aux CDD de courte durée.

• Intégrer dans l’assiette des cotisations UNEDIC les salariés dont le salaire annuel est supérieur à 4 fois le plafond annuel de la Sécurité sociale (150.192 euros).

À un moment où des pactes se construisent au nom de la responsabilité, il est temps que les employeurs assument leurs responsabilités dans le déficit de l’UNEDIC.

Communiqué CFE-CGC

Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Vendredi, 21 Mars 2014 18:18 )  

Commentaires 

 
0 # CanluCat 2014-03-21 19:47 "Surtaxer les contrats à durée déterminée de courte durée dans une logique de pollueur/payeur. En effet, l’usage qui est fait par les entreprises des CDD de courte durée coûte à l’UNEDIC plus de 5 milliards"
Et alors ? Ce n'est pas la CFE-CGC qui a signé l'ANI où ceci était inscrit ?
Ce n'est pas la CFE-CGC qui était extrêmement heureuse de la pseudo-surtaxation des CDD courts ?

"il est temps que les employeurs assument leurs responsabilités dans le déficit de l’UNEDIC."
… Et que les pseudo-syndicats assument leurs signatures complètement rétrogrades ! Bientôt ils vont pleurer car il vont devoir travailler le dimanche (CFE-CGC OK pour ça) et qu'il va falloir assumer des suicides de cadres qui ne supporteront plus de ne plus voir leur famille !!!
L'arroseur arrosé ?
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Actuchomage tire sa révérence début 2019 (faute de sous et d'énergie pour poursuivre l'aventure engagée en 2004). Pensez-vous que :
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...