Actu Chômage

vendredi
27 mai
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil LES ACTUS Social, économie et politique «La France devrait réduire sa moyenne salariale d'environ un tiers»

«La France devrait réduire sa moyenne salariale d'environ un tiers»

Envoyer Imprimer
C'est ce qu'estime Huw Pill, le chief european economist de Goldman Sachs, la banque qui gouverne le monde, dans une interview au Huffington Post.

Voici ce qu'il dit à propos de la France :
«Il faudrait s’appuyer sur une baisse générale des salaires, afin de regagner de la compétitivité. On estime que la France devrait réduire sa moyenne salariale d’environ un tiers, ce qui est politiquement impossible à imposer…»

Et de conclure :
«Je pense que la France aura entrepris ces changements d’ici trois à cinq ans. Elle devrait donc prendre la bonne direction, qui rendra la zone euro plus puissante et plus résistante.»
Lire toute l'interview...

En décembre, Huw Pill avait déjà entrevu comme seule option une baisse de 50% des salaires en Grèce et au Portugal afin de contrebalancer la compétitivité économique allemande. Quant à l'Espagne, même punition que pour nous : -30%.

Le cynisme triomphant

Goldman Sachs est, derrière JPMorgan Chase, la banque d'investissement la plus détestée de Wall Street. Mais elle n'en a cure. Le personnage interprété par Jeremy Irons dans le film génial de JC Chandor “Margin Call” incarne sa mentalité : «On peut s'enrichir grâce à ce merdier !», dit-il, évoquant, presque amusé, toutes les crises auxquelles il a été confronté — 1974, 1987, 1992, 1997, 2000... «On s'en sortira», ajoute-t-il et, incroyable mais vrai : ils s'en sont sortis, puisqu'aucun d'entre eux n'est en prison et qu'ils continuent de toucher leurs bonus qui se chiffrent en millions de dollars. «Et les gens, les gens ordinaires ?» «Les gens ordinaires, ils sont foutus !» et c'est toujours eux qui, d'une manière ou d'une autre, payent pour les frasques de ces délinquants en col blanc.

La liste des scandales mouillant Goldman Sachs est déjà longue. Impliquée dans le maquillage des comptes de la Grèce ou la crise des subprimes (son implication dans le Krach de 1929 est également avérée), mastodonte de la spéculation et des risques exerçant son culte du profit au détriment de sa propre clientèle, sa culture d'entreprise a été qualifiée de toxique.

Pour tout savoir sur cette banque d'affaire, aussi tentaculaire que truffée de psychopathes, qui place ses pions dans les gouvernements (dont, en Europe, Mario Draghi à la tête de la BCE — l'homme déclarait il y a un an : «Le modèle social européen est mort» — ou Mario Monti à la tête de l'Italie, pour ne citer que les plus célèbres…), voir ce documentaire édifiant :



Après un léger passage à vide qui lui a permis de réduire la rémunération de ses salariés (-21%) au cours de l'année 2011 ainsi que ses effectifs (-2.400 postes), Goldman Sachs a renoué avec les profits : malgré la crise mondiale à laquelle elle a contribué, son bénéfice a plus que doublé en 2012, et même triplé au cours du seul quatrième trimestre. Du coup, les douze membres de son équipe dirigeante vont se partager plus de 102 millions $ de bonus en actions.

Sachant que la rémunération moyenne annuelle d'un employé de Goldman Sachs frôle 400.000 $ (soit 25.000 € par mois), comment Huw Pill, dont le salaire de base s'élève à 900.000 $ par an hors bonus, peut-il demander aux Français, dont le salaire net moyen stagne à 2.082 €/mois et la moitié gagne moins de 1.675 € net par mois, de renoncer à 30% de cet unique revenu ?

Comme ironise Politeeks, «mettre Goldman Sachs au goulag, ça urge !»
Et mettre Huw Pill au RSA pendant cinq ans, voilà un service à lui rendre.

SH


Moins payer ses salariés ne permet pas forcément de réduire ses coûts => démonstration...


Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Jeudi, 14 Février 2013 17:00 )  

Commentaires 

 
0 # tristesir 2013-01-25 21:14 Oh la vache !

J'espère que ces vautours auront un jour à rendre compte de leur actes devant un tribunal populaire.
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # tetedevainqueur 2013-01-26 20:18 Ils sont déjà condamnés et ils vont a la perdition !
Le jour du jugement arrive etDieu les a déjà condamnés et ce qui les attend, c'est l'enfer eternel dans le grand feu qui ne s'eteint jamais !
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # MacG 2013-01-25 21:29 Ca me fait penser à un truc. Encore aujourd'hui, on se scandalise sur le fait que celui qui allait devenir le führer (j'ai enlevé la majuscule, sinon ça fout vraiment trop les boules ^^) avait couché noir sur blanc tous ses projets, son délire d'empire du mal, dans mein kampf et qu'on ne l'avait pas arrêté alors qu'on savait.

Quand je vois ces types qui ne se cachent même plus et exposent au grand jour leurs délires, leurs desiderata qui sonnent comme des diktats évidemment, je me dis qu'on est pas si loin que ça, surtout que les Grecs et les Espagnols dégustent sévère en ce moment. Et la presse applaudit, les "experts" confirment, les politiciens appliquent méthodiquement, le patronat exulte. Les soutiens des agents du Mal n'ont pas changé d'un poil.
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # Murie 2013-01-25 23:24 Et ce n'est pas cette Europe là (vidéo) qui mettra à genoux Goldman Sachs !

www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=IUzBLBz2Ny8
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # Bourguignon122 2013-01-26 01:57 "Et mettre Huw Pill au RSA pendant cinq ans, voilà un service à lui rendre."

Il me semble qu'on pourrait envisager un peu plus sévère (genre 21janvier 1793) en guise d'avertissement.

Parce que le coup de règle sur les doigts ils s'en tapent un peu ces gens-là, non?
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # superuser 2013-01-26 21:30 Rions un peu…

Le patron de Goldman Sachs, Lloyd Blankfein, demande de "ne pas jeter l'opprobre" sur les affairistes

www.lemonde.fr/economie/article/2013/01/25/ne-pas-jeter-l-opprobre-sur-les-entreprises-demande-goldman-sachs_1822696_3234.html

Le jour où il demandera de ne pas jeter l'opprobre sur les salariés, il pleuvra des enclumes !
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # superuser 2013-01-27 13:56 Moins payer ses salariés ne permet pas forcément de réduire les coûts. Une entreprise qui offre des salaires plus élevés accroît la fidélité et la productivité de ses employés, ce qui compense largement ce surcoût. Démonstration :

lecercle.lesechos.fr/entreprises-marches/management/rh/221163301/pourquoi-est-moins-couteux-payer-plus-employes

Pour le PDG de Costco, les choses sont claires : "Si nous payons mieux nos employés que Wal-Mart, ce n’est pas par altruisme. C’est juste parce que c’est meilleur pour le business…"

Goldman Sachs, qui paie grassement ses collaborateurs, est la première à le savoir. Est-ce par aveuglement idéologique ou par esprit de nuisance qu'elle préconise aux autres le contraire de ce qu'elle pratique chez elle ?
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # lechatbleu 2013-01-27 21:02 Multi-citer Murie:
Et ce n'est pas cette Europe là (vidéo) qui mettra à genoux Goldman Sachs !

www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=IUzBLBz2Ny8

J'ai bien aimé "ce n'est pas vos affaires"…
Justement si, qui les rémunère ces gens là.
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 
 
0 # Cassiopée 2013-02-15 22:35 "Il faudrait s’appuyer sur une baisse générale des salaires, afin de regagner de la compétitivité."

Imaginez que Henri Ford est pris cette décision. Il aurait abandonné la voiture pour ce mettre au tracteur.

Il aurait eu moins de consommateur pour produire ses véhicules puisque le parc des tracteurs est très nettement plus réduit. Donc il a choisi d'augmenter les salaires de ses salariés pour diversifier ses fabrications.

Ford serait connu comme appartenant à l'industrie agroalimentaire et productions diverses autour des entreprises et non des citoyens. Ce que fait Goldman Sachs est d'investir dans l'entreprise (les tracteurs) et de ne pas investir dans les employés (les citoyens) qui ne permets pas d'avoir plus de consommateurs de produits et de rester au stade bancaire (ou agricole).
Répondre | Répondre avec citation | Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Votre avis ?

Un candidat hors des partis est-il une alternative pour 2017 ? Voir www.laprimairedesfrancais.fr
 

Zoom sur…

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Pôle Emploi abandonne enfin la rétroactivité des radiations

A partir du 1er janvier, la décision de radiation prendra effet à compter de la date de sa notification au demandeur d'emploi, et non plus à la date du «manquement». Le décryptage de Recours-Rad...