Actu Chômage

mardi
24 avril
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Allocation équivalent retraite : Jean-Marc Ayrault a (un peu) cédé

Allocation équivalent retraite : Jean-Marc Ayrault a (un peu) cédé

Envoyer Imprimer
Interpellé au Sénat par Martial Bourquin, le premier ministre a annoncé la création d'une prestation de complément pour les chômeurs âgés qui, bien qu'ayant tous leurs trimestres, croupissent aux minima sociaux du fait du recul de l'âge légal en 2010.

Enfin un geste ! Cela fait deux ans que les syndicats, associations de chômeurs et autres collectifs demandent à ce que soit rétablie l'AER, définitivement supprimée en janvier 2011 par l'UMP au nom de la rigueur, qui permettait aux chômeurs âgés ayant tous leurs trimestres mais pas encore l'âge de départ requis, de faire la jonction entre fin du chômage et liquidation de leur retraite avec 1.000 euros par mois, plutôt que de croupir à l'ASS (480 €/mois) ou au RSA (425 €, forfait logement déduit).

Interpellé, dans le cadre des questions d'actualité au gouvernement, par le sénateur socialiste du Doubs Martial Bourquin — ancien ouvrier de chez Peugeot qui n'a pas oublié ses origines et s'échine sur ce dossier depuis longtemps : nous saluons sa ténacité —, Jean-Marc Ayrault, après un vibrant plaidoyer contre cette injustice qui livre à la pauvreté des personnes ayant travaillé toute leur vie, victimes de l'intransigeance de l'UMP et de ses réformes passées, a annoncé la création, à titre dérogatoire, d'une allocation de remplacement qui entrera en vigueur par décret simple dès le 1er mars prochain :



Attention : contrairement à ce qui se dit un peu partout dans la presse, l'AER n'est pas rétablie. Si l'on écoute attentivement les propos de M. Ayrault, il s'agit d'une prestation — dont on ignore encore le nom — qui complètera le revenu — donc le minima social — des intéressés «âgés de 59 et 60 ans, inscrits à Pôle emploi avant le 31 décembre 2010» afin de leur garantir un revenu «de 1.030 euros par mois». La mesure concernera les personnes nées en 1952-53 ayant perdu leur emploi ou accepté un départ en 2009-2010, précise Matignon sur Twitter. Bien évidemment, elle s'appliquera à partir du 1er mars 2013 sans rétroactivité aucune.

Deux remarques. Si cette prestation de complément doit être mise en place alors que le montant de l'ASS s'élève en moyenne à 480 €/mois mais que le RSA, déduit du forfait logement (autre «injustice sociale» flagrante) ne s'élève, lui, qu'à 425 €/mois, comment vont-ils procéder pour corriger cette inégalité ? Et si Jean-Marc Ayrault a fustigé le caractère hyper restrictif de l'ATS, pourquoi lance-t-il alors une nouvelle prestation du même acabit ?

A suivre, donc...

SH

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mardi, 29 Janvier 2013 15:12 )  

Commentaires 

 
0 # zypos 2013-01-24 19:11 On pourait etre sastisfait , mais moi NON .
Je crains encore une fois une usine à gaz qui trie les DE séniors selon des critaires aléatoires . De plus cette mesures ne sera pas rétroactive … On peut donc craidre que peux nonbreux seront ceux qui pourrons événtuellement en bénéficier .: De l'injuste de plus!
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # danyle 2013-01-25 10:49 Cette nouvelle prestation s'adressera t elle à ceux qui ont le nombre de trimestres requis "validés" ou "cotisés" ??????? l'AER tenait compte des trimestres validés, l'ATS uniquement de ceux cotises ce n'est pas la même chose du tout!!!! attention…je reste prudente car M. AYRAULT n'a pas dit qui rétablissait l'AER pour ceux nés en 1952 et 1953 mais qu'il mettait en place "une prestation d'un montant equivalent à l'AER, il n'a pas précisé si cette prestation aura les même conditions d'application que l'AER…j'ai l'impression qu'il a fait trop attention au choix de ses mots…alors ne nous emballons pas…je reste très méfiante! Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # annalisa 2013-01-25 14:55 Sauf erreur de ma part, l'ATS tient compte des trimestres validés.
Et vous avez raison, il faut rester prudent sur le choix des mots…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # danyle 2013-01-25 16:01 Multi-citer annalisa:
Sauf erreur de ma part, l'ATS tient compte des trimestres validés.
Et vous avez raison, il faut rester prudent sur le choix des mots…

oui vous avez raison, je confonds avec la retraite anticipée pour carrière longue où là il faut des trimestres cotisés…Néanmoin s j'attends de voir le texte pour me réjouir (je suis née en 1953 ) et je serais peut etre concernée…mais oui en effet quid de ceux nés en 54,55…qui ont commencés à 16 ans ?????
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # sylvette 2013-01-25 13:51 Personne ne peut bénéficier de la mesure elle est calculée comme l'ATS, avec un an de décalage sur les classes d'âge. Il faut que l'AER soit rétablie sur la base des 166 trimestres d'assurance vieillesse afin de permettre à toutes les personnes licenciées en 2008/2009 (qu'elles aient ou non des enfants, des périodes chômages cotisées ou non de pouvoir toucher l'AER , car de toute façon elles ne seront jamais embauchées vue la crise actuelle. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # berberali 2013-01-29 21:51 moi non plus je ne suis pas satisfait, je touche j'ai bien été licencié en 2009 avec 165 trimestrs mais j'ai que 56 ans, alors si j'ai bien compris je reste avec l'ass, vu que de toute façon y a pas de boulot en province à mon âge. la guache c'est bien fichu de nous Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2013-01-24 20:02 Une mesure a minima

"C'est une mesure positive, mais nous sommes prudents", a réagi jeudi Eric Aubin, en charge du dossier retraites à la CGT, dans l'attente de précisions sur "le périmètre retenu".

Pour Monique Manca, présidente de l'Association de défense contre la suppression de l'AER, "c'est une bonne nouvelle pour les natifs de 1952 et 1953" mais "une mesure a minima". Le gouvernement "aurait pu la rétablir pour tout le monde", car "des seniors sur le carreau, il y en aura encore dans dix ans", estime-t-elle.

www.liberation.fr/depeches/2013/01/24/ayrault-retablit-l-allocation-equivalent-retraite-via-une-prestation-equivalente_876465
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # mamiemarinette 2013-01-29 22:00 ce n'est pas une mesure positive même à minima, c'est une mesure très injuste. tant mieux puor ceux qui auront l'aer, mais ils seront tellement peu nombreux. y a une responsable syndicale de la cfdt qui a osé dire qu'elle était contente mais qu'il faudrait étendre si le chômage continuait de monter, c'est vraiment lamentable. je voudrai la voir avec l'ass à 57 ans. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # caro123 2013-01-25 10:58 Hier le 1er ministre a proposé de rétablir partiellement l'AER, son projet de décret repose exactement sur la même méthode que l'ATS que nous avions tous dénoncée en son temps. D'ailleurs seulement 500 personnes ont pu bénéficier de l'ATS et ce ne devrait être guère plus pour la nouvelle AER partielle. La logique de calcul qui repose sur des bénéficiaires d'une classe d'âge donnée (nés en 1952 ou 1953) entre déjà dans le cadre du dispositif des retraites pour longue carrière (exactement comme pour l'ATS).

Il faut absolument réagir pour que le prochain décret de rétablissement de l'AER s'adresse à l'ensemble des licenciés qui ont validé leurs 165/166 trimestres (selon les nouveaux critères de l'assurance vieillesse), quels que soient les âges, sachant que de toute façon, vue la crise actuelle, qu'on est 59 ou 57 ou 55 ans, ces seniors là ne sont pas embauchables.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2013-01-25 13:40 Le premier ministre Jean-Marc Ayrault a annoncé hier le rétablissement de l’allocation équivalent retraite pour les personnes nés en 1952 et 1953, ayant tous leurs trimestres, au chômage avant le 31 décembre 2012.
Et les autres ?
Ceux qui sont nés en 1954 1955 1956 1957, qui ont travaillé à partir de 16 ans ?
Et les salariés précaires, la plupart en CDD et qui se sont retrouvés au chômage après cette date ?
Cette mesure ne va concerner que 10.000 personnes et tant mieux pour elles. Mais les autres ? Celles qui toucheront encore 470 euros par mois et sont dans la misère, qu’on estime à plus de 20.000 personnes ?

Faut-on une différence dans la justice ?
Fait-on une différence dans l’égalité de traitement ?
Fait-on une différence entre les citoyens de la nation France ?
Fait-on une différence dans les droits et les devoirs de chacun ?
Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de la République française, article premier : «Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits.»

Alors nous continuons cette lutte et cette pétition, pour qu’enfin la justice soit au cœur de notre pays.

Jean-Marc Becquet
Le collectif AER2012
www.change.org/fr/p%C3%A9titions/r%C3%A9tablissement-de-l-allocation-%C3%A9quivalent-retraite
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Macron s'apprête à renforcer le contrôle des chômeurs. Pensez-vous que…
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...