Actu Chômage

samedi
23 septembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités YES WE CAMP : en France aussi les jeunes en ont ras-le-bol !

YES WE CAMP : en France aussi les jeunes en ont ras-le-bol !

Envoyer Imprimer
En solidarité avec les Espagnols, les collectifs Génération Précaire et Démocratie Réelle Maintenant appellent à des occupations pacifiques et quotidiennes de places publiques partout en France. A Paris, rendez-vous place de la Bastille.

Le collectif Génération Précaire soutient «Los Indignados» rassemblés en plein cœur de Madrid à la Puerta del Sol.

La jeunesse espagnole subit, comme dans beaucoup de pays européens, des mesures aussi austères qu’inefficaces. L’ensemble de l’Europe peine à donner des chiffres rassurants : en Espagne, 45% des jeunes sont au chômage, en France 25%. Et encore, il faut y ôter les auto-entrepreneurs, les services civiques, les emplois à temps partiel imposé et les stagiaires, non moins précaires que ceux qui entrent dans les calculs statistiques.

Après avoir touché la Tunisie puis l'Égypte, un air de jasmin souffle petit à petit sur l’Europe. En Grèce d’abord en décembre dernier, puis au Portugal à la mi-mars, voilà que la jeunesse espagnole elle aussi suit le mouvement.

Premiers touchés par la crise, les jeunes se révèlent une véritable variable d’ajustement et revendiquent un droit au travail qu’on leur refuse sous prétexte de crise économique mondiale.

Génération Précaire soutient les mouvements de protestations spontanés de cette jeunesse européenne et appelle à la mobilisation en France pour que l’on cesse de brader la jeunesse tout en consolidant un système qui a été sauvé sans contrepartie.

En France, le gouvernement, dans son actuelle incapacité à régler la situation sociale, affirme sa volonté d’être plus ferme vis-à-vis des plus fragiles : chômeurs au RSA voués au travail forcé et suspectés de fraude, jeunes sans emploi ou stagiaires surexploités, élèves, malades... L’Etat refuse d’encadrer les très hauts salaires et la spéculation, montre du doigt les populations les plus précaires qu’il qualifie d’«assistées», tout en refusant de limiter l’augmentation des loyers ou les prix des produits de base.

A Paris, Génération Précaire relaie l’appel lancé par le mouvement Réelle Démocratie Maintenant pour un rassemblement devant les marches de l’Opéra Bastille tous les soirs à 19 heures afin de faire entendre nos voix et rassembler de plus en plus d'ici dimanche 14H30.

En province, des campements et des rassemblements s'organisent aussi à Lyon, Lille, Perpignan, Nancy, Montpellier, Nantes, Grenoble, Bordeaux, Toulouse, Strasbourg... La liste des manifestations est disponible sur www.reelledemocratie.com

Nous sommes des millions. Le mouvement est suivi dans toute l’Europe avec des manifestations en Grande-Bretagne ou encore en Grèce sous le slogan «People of Europe, Rise Up» (Peuples d’Europe, soulevez-vous !).

Solidaires de ces jeunes Espagnols qui ont eu le courage de se lever pour dire «stop», nous sommes à leurs côtés et nous refusons le bizutage social actuel, tout en revendiquant une société ouverte à son avenir. Face à la poignée d’ultra riches qui parasitent notre société, exigeons une nouvelle répartition des richesses !

www.generation-precaire.org


Notre reportage, dimanche 29 mai à la Bastille :



Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 01 Juin 2011 11:00 )  

Votre avis ?

La fin programmée des contrats aidés vous inspire quoi ?
 

Zoom sur…

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Pôle Emploi abandonne enfin la rétroactivité des radiations

A partir du 1er janvier, la décision de radiation prendra effet à compter de la date de sa notification au demandeur d'emploi, et non plus à la date du «manquement». Le décryptage de Recours-Rad...