Actu Chômage

mercredi
12 décembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Nos actions et engagements Actuchomage, les dessous de notre web-activisme

Actuchomage, les dessous de notre web-activisme

Envoyer Imprimer
Vous qui vous posez des questions à propos de l’intérêt (et de la finalité) de notre engagement, nous allons tenter d’y répondre le plus synthétiquement possible.

Pour commencer, revenons à la genèse de notre implication militante. Faute de moyens financiers, notre association (APNÉE - Alternatives Pour une Nouvelle Économie de l’Emploi) s’est investie sur le net, la seule vitrine assurant à moindres frais la visibilité de nos actions. Par ailleurs, nous avions constaté lors de la «bataille des Recalculés» menée en 2003 et 2004, qu’aucun média était consacré exclusivement aux thèmes de l’emploi et du chômage - qui sont pourtant aujourd’hui les principales préoccupations des Français. L’occasion était trop belle de nous engouffrer dans la brèche de cet étonnant vide médiatique.

Un objectif : les élections de 2007 !

Actuchomage a été mis en ligne en septembre 2004. En moins de 18 mois, il s’est imposé comme le premier portail d’information et d’échange sur le chômage et l’emploi. Pour vous donner une idée précise du succès de notre «petit» site, fin mars, nous aurons accueilli 80.000 visiteurs contre 60.000 en février (notre précédent record d’audience). Chaque mois, la croissance de notre lectorat se situe entre +15 et + 30% (+ 33% entre février et mars 2006 !). Des performances qui nous placent dans la perspective des 500.000/600.000 visites en mai 2007, pendant les élections présidentielles et législatives.

Le respect du pluralisme… et de nos engagements

Relais de nos implications militantes (plaintes déposées contre les discriminations à l’embauche, soutien promotionnel de livres rédigés par des membres de l’association…), Actuchomage est avant tout un outil de lobbying social et de web-activisme.
Notre pluralisme n’est plus à démontrer. Entre 2004 et 2005, nous avons interviewé la plupart des représentants des grandes formations politiques (de Besancenot pour la LCR à Dupont-Aignan pour l’UMP). Et à partir du mois d’avril 2006, nous rencontrerons tous les candidats «crédibles» à la prochaine élection présidentielle. Et nous entamons notre tour de table avec Jean-Marie Le Pen que nous interviewons prochainement !

Actuchomage au cœur de la question sociale

Le chômage est aujourd’hui, plus que jamais, au cœur de la question sociale et de l’action politique. Depuis 3 ans, tous les grands événements de l’actualité nationale sont motivés par le chômage, directement ou indirectement :

• Élections régionales de 2004, perdues par la droite en pleine affaire des Recalculés de l’Assédic qui concernait 800.000 chômeurs de gauche… comme de droite (sans compter leurs proches et leurs familles).

• Plan de Cohésion sociale défendu par Jean-Louis Borloo en janvier 2005.

• Traité de Constitution européenne rejeté par 55% des Français le 29 mai 2005, sur fond de crainte du chômage, des délocalisations et du malheureux «plombier polonais».

• «Bataille pour l’emploi» engagée par le gouvernement dès la nomination de Dominique de Villepin en juin 2005.

• Explosion des banlieues en novembre 2005, sur fond de chômage, d’exclusion, de ghettoïsation et de délinquance.

• Mobilisations anti-CPE de mars 2006.

Tout le monde l’aura compris, notre positionnement éditorial, militant et politique est stratégique à l’heure où les courants d’opinion se forgent de plus en plus sur Internet. Ainsi, la «bataille des Recalculés de l’Assedic» a été engagée (et gagnée) par ce biais qui a facilité la mobilisation des personnes concernées. Quant au NON du 29 mai 2005, il s’est joué lui aussi sur Internet quand les grands médias militaient tous en faveur du OUI.

Et Actuchomage fut de ces batailles. Comment ? La réponse est simple : nous bénéficions d’un référencement sur Google (le premier moteur de recherche dans le monde) tout à fait exceptionnel pour un petit site associatif comme le nôtre (qui est néanmoins actualisé tous les jours… même le week-end, comme quoi tous les chômeurs ne sont pas des fainéants !).

Premier sur 288.000 références !

Si vous voulez vous faire une idée de la qualité de ce référencement, nous vous proposons une petite batterie de tests révélateurs.

Imaginez que vous soyez à la recherche d'un boulot (c'est une hypothèse plausible ici) et que vous vous intéressiez au recrutement de l'association Emmaüs (parce que vous souhaitez vous investir dans le caritatif). Dans ce but, vous tapez sur Google les mots «recrutement» et «Emmaüs», et là, sur 39.000 réponses, vous tombez sur (en première page et en première référence, en date du 10 mars) : «Actu > Chomage - Emmaüs se comporte comme les autres ! ... Emmaüs passe par un cabinet de recrutement !»

Voilà à quoi sert aussi Actuchomage, à dénoncer quelques absurdités, en l’occurrence ici, Emmaüs qui passe par un cabinet extérieur pour recruter !

Comment, vous trouvez ce sujet anecdotique ? Alors, passons à quelque chose de plus consistant. Sur le mot «chômage», nous apparaissons en première page de recherche Google sur 59 millions de références. Il y a 6 mois, nous n’apparaissions qu'en dixième page.
Et sur «chômeurs», nous sommes la troisième référence Google sur… 1,8 million ! On continue ?

Sur «rénovation démocratique» (deux mots tirés de notre Appel en faveur d’un renouveau des institutions), nous sommes la première référence Google sur 288.000.
Et sur «Claire Villiers» (co-fondatrice d'AC ! Agir ensemble contre le chômage, vice-Présidente du Conseil régionale d'Ile-de-France), Actuchomage est numéro 1 sur 244.000 références Google.

Mais passons à du plus costaud encore !

Sur une recherche associant les mots «Sarkozy» et «chômage», nous sommes parmi les 4 premières réponses, sur un million de références Google (en date du 24 mars) !

Ça y est, vous avez saisi le caractère stratégique de notre positionnement éditorial et de nos engagements militants ? Alors, projetons-nous en avril/mai 2007.

Un électeur se pose la question de savoir ce que propose en matière de lutte contre le chômage Ségolène Royal, Nicolas Sarkozy, Jean-Marie Le Pen, François Bayrou, Marie-Georges Buffet… (toutes et tous probables candidat-E-s). Notre internaute tape donc «Sarkozy», «Le Pen» ou «Royal»… et le mot «chômage». Eh bien, d'ici mai 2007, il faut qu'on soit cité parmi les premières références sur toutes ces requêtes. Et là, nous commencerons à peser… un peu !

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Vendredi, 24 Mars 2006 20:22 )  

Votre avis ?

Le mouvement des Gilets Jaunes vire à l’insurrection. Pensez-vous que :
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...