Actu Chômage

samedi
23 juin
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités Manifestation des Chômeurs et Précaires - Le 6 décembre

Manifestation des Chômeurs et Précaires - Le 6 décembre

Envoyer Imprimer
Comme chaque année, les organisations de Chômeurs et Précaires appellent à manifester. Ce sera le 6 décembre à Paris. Rendez-vous à 14h00, Place Stalingrad.

Tous les ans à la même époque, les organisations de Chômeurs et Précaires se rappellent aux bons souvenirs de nos dirigeants et des médias.

Eh oui, le chômage on en parle beaucoup, mais les chômeurs, on ne les voit pas !

Voilà une occasion (rare) de se faire entendre en cette période où les nantis de tout poil pleurnichent : les patrons, les professions réglementées (notaires, huissiers, avocats…), les médecins, les gros agriculteurs… sans oublier tous les autres : les routiers, les anti-barrage, les anti-aéroport, les anti-tout…

L'augmentation du chômage est devenue une habitude. Chaque mois, 10.000, 20.000 ou 30.000 personnes perdent leur boulot dans une indifférence quasi-générale. On en parle le soir de la publication des chiffres et le lendemain, l'affaire est oubliée.

Pourtant, les indicateurs témoignent d'une dégradation préoccupante, notamment par l'accroissement du chômage de longue durée et celui des plus de 50 ans (+11% en un an), ces fameux seniors qui paient au prix fort une "crise" qui n'impacte pas tout le monde. Loin s'en faut !

Les prix de l'immobilier et le nombre de voitures de standing vendues chaque année attestent (entre autres indicateurs) que la conjoncture n'est pas aussi catastrophique qu'on veut nous le faire croire.

Dans la France de 2014, la vie est douce pour ceux qui roulent en Audi, partent en vacances aux Seychelles et s'offrent un appartement à la montagne ou une villa en bord de mer. Ils sont très nombreux !

Elle est nettement plus rude pour ceux qui se contentent d'une vieille Peugeot (quand ils en ont encore les moyens), prennent quelques jours de vacances chez Mémé (quand ils en ont une) et sont étranglés par la hausse des loyers et des flux de première nécessité (comme l'électricité).

Ainsi va la France de Hollande… droit dans le mur !

Ne nous y trompons pas ! Le système favorise et encourage ceux qui achètent à l'étranger (grosses berlines allemandes, vacances sous les tropiques, produits high-tech…), qui "optimisent" leurs placements (à Bruxelles, à Londres, au Luxembourg ou plus loin encore) et ne cessent de se plaindre d'être "trop taxés" et "trop imposés" par le gouvernement. Les malheureux !

Ce sont eux les "Bons Français" qui font tourner l'économie… mondialisée. Pas les pauvres qui conservent leurs maigres avoirs à la Caisse d'Épargne et passent leurs vacances en France.

On marche sur la tête !

Donc, vous les sans-grades de la République, vous les "Mauvais Français" qui n'avez pas les moyens d'acheter une Audi, un home cinéma coréen, des vacances aux Maldives ou à Dubaï, sortez de vos pénates, exprimez votre indignation !

Rendez-vous le 6 décembre 2014 à 14h00, Place Stalingrad à Paris.

Actuchomage.org

Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Samedi, 22 Novembre 2014 13:20 )  

Votre avis ?

Actuchomage tire sa révérence début 2019 (faute de sous et d'énergie pour poursuivre l'aventure engagée en 2004). Pensez-vous que :
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...