Actu Chômage

mardi
24 avril
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités Nouvelle AER : le changement dans la continuité

Nouvelle AER : le changement dans la continuité

Envoyer Imprimer
Jean-Marc Becquet, qui milite pour le rétablissement de l'Allocation équivalent retraite sous sa forme originelle, nous explique pourquoi les dés sont pipés.

Le 24 janvier, dans un grand élan de générosité et au nom de la justice (mais pas pour tous), le premier ministre Jean-Marc Ayrault a annoncé la création d'une prestation censée palier à la suppression de l'AER et mettre fin à l'allocation transitoire de solidarité (ATS), qui l'avait très mal remplacée.

Puis le doute s'est installé, ce nouveau dispositif, censé être opérationnel le 1er mars, ressemblant à s'y méprendre au précédent...

Il y a une semaine je postais un billet : «Les grandes directions de Bercy sont toutes dirigées par des proches de l’ancienne majorité. La sacro-sainte "continuité de l’Etat" a favorisé le maintien en place du directeur du Budget, Julien Dubertret, ex-conseiller budgétaire de Fillon à Matignon et ancien directeur de cabinet de Jean-François Copé (nommé en 2011) et de Ramon Fernandez au Trésor (nommé en 2009), proche de Nicolas Sarkozy, appelé après son élection à la présidence de la République en 2007 comme collaborateur du conseiller économique, puis nommé l'année suivante directeur de cabinet du ministre Xavier Bertrand».

Et hier, je lisais cet article sur le site Mediapart : À Bercy, reconstitution de ligue (sarkozyste) dissoute
15 février 2013 | Par Laurent Mauduit
«Comme on le sait, le patron de cette direction, depuis mars 2009, est Ramon Fernandez. Conseiller à l’Élysée sous le précédent quinquennat et figurant parmi les "chouchous" de Nicolas Sarkozy, il a été propulsé par ce dernier à ce poste. Et depuis, il coule des jours heureux à Bercy, entretenant avec Pierre Moscovici les meilleures relations du monde. Ce qui, à vrai dire, n’a rien de surprenant : si Pierre Moscovici s’applique à suivre une politique économique quasi identique à celle en vigueur sous le précédent quinquennat, il n’est guère surprenant qu’il déroule le tapis rouge aux hauts fonctionnaires d’ancien régime.»

Et ce matin, sur le site CFDT : Annonce du rétablissement partiel de l’allocation équivalent retraite
15 février 2013 | CFDT Retraite
«Selon les dernières infos, l’AER annoncée par Jean-Marc Ayrault le 24 janvier 2013 ne sera rétablie que très partiellement et ressemblera plus à un prolongement de l’ATS, annoncé par Xavier Bertrand en 2011, comme nombre d’entre vous le craignaient.»

Le fil conducteur, c’est Bercy qui prépare le décret de Jean-Marc Ayrault avec les mêmes qui avaient rédigé le décret de l’ATS. La «French Bercy Connection»...

Je n’avais pas osé à l’époque mettre dans mon billet, ceci : «Une chose est certaine : Moscovici est dans la main de Fernandez. Difficile de dire si c’est de la dépendance ou du dilettantisme.» (Libération 11/10/2012)

Et passer quelques extraits du journal Marianne du 09/10/2012 par Hervé Nathan : «Mais on ne touche pas au Trésor, encore moins à son patron, Ramon Fernandez. Pierre Moscovici, qui a seul la main sur cette administration, l'a rappelé sèchement en envoyant une missive proprement extraordinaire aux hauts fonctionnaires du 5e. Le ministre de l'Economie, les assure de sa "confiance en leur loyauté et en leur compétence". Il ajoute : "L'expertise et l'intégrité de la direction du Trésor sont connues et respectées. Depuis mon arrivée, j'ai pu vérifier combien cette réputation d'excellence est méritée et légitime".
C'est que Ramon Fernandez a su très vite se rendre indispensable. C'est lui qui prépare les conseils des ministres de l'Economie et des Finances de l'Union européenne (Ecofin), les réunions aux enjeux les plus stratégiques. Indispensable à Moscovici Apprécié à l'Elysée, Ramon Fernandez l'est aussi des milieux financiers. La chose est peu connue : des représentants des grands fonds d'investissement et des agences de notation financière ont fait passer discrètement le message auprès de François Hollande, avant son élection : "Vous allez changer de ministre de l'Economie, mais gardez-nous le directeur du Trésor avec lequel nous avons pris l'habitude de converser". Une véritable assurance vie !»

Voilà, peut-être, l’explication de la reconstitution de la ligue sarkozyste et de là à comprendre la politique actuelle, il n’y a qu’un pas. Le sarkozisme donne toujours des concerts à Bercy : les chômeurs, âgés et précaires, n'ont pas le droit d'y assister.

(Source : Mediapart)


DERNIÈRE MINUTE : La "nouvelle AER" sera bien une "nouvelle ATS" (ou ATS très légèrement améliorée => lire en commentaire. Jean-Marc Ayrault est donc un menteur.



Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Mercredi, 20 Février 2013 17:00 )  

Votre avis ?

Macron s'apprête à renforcer le contrôle des chômeurs. Pensez-vous que…
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...