Actu Chômage

jeudi
23 novembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil La revue de presse Seniors : un peu plus longtemps au travail, encore plus longtemps au chômage

Seniors : un peu plus longtemps au travail, encore plus longtemps au chômage

Envoyer Imprimer
Le taux d'activité des seniors a augmenté de 3 points l'année dernière. En parallèle, 60% des chômeurs de 55 à 64 ans sont sans emploi depuis plus d'un an, et leur nombre a explosé depuis 2008.

Le taux d'activité des 55-64 ans a augmenté de plus de trois points en 2011. Il atteint 44,4% en moyenne sur l'année, avec 41,5% des personnes en emploi et 2,9% au chômage, selon une étude du ministère du Travail (Dares) publiée ce mardi. 2011 a marqué une "accélération", notamment pour les 60-64 ans, avec une hausse de 3 points, contre 1 point les trois années précédentes.

Sous l'effet de la réduction continue des dispositifs de pré-retraites, le taux des 55-59 ans progresse au même rythme que ces dernières années (3 points aussi). Ce taux calculé selon les normes du Bureau international du Travail sur la base des enquêtes sur l'emploi de l'Insee n'avait cessé de décroître au milieu des années 90. Il est reparti à la hausse depuis 2001.

Les réformes successives des retraites (allongement de la durée de cotisation, libéralisation du cumul emploi-retraite, etc.) "ont contribué à favoriser cette progression", note la Dares, qui tient compte dans cette étude des effets démographiques des générations nombreuses d'après-guerre. En 2011, les seniors hommes étaient toujours plus nombreux sur le marché du travail (47,2%) que les femmes (41,8%).

Seniors au chômage : +84% depuis 2008

Si l'on exclut les chômeurs, le taux d'emploi des 55-64 ans progresse autant mais il reste moins élevé en moyenne en 2011 en France que dans l'Union européenne (41,5% contre 47,4% dans l'UE à 27). Il est désormais légèrement supérieur à la moyenne européenne entre 55 et 59 ans (64% en France, 62,5% dans l'UE), mais encore largement inférieur entre 60 et 64 ans (18,9% en France, 31,4% dans l'UE).

Dans quelques métiers, la proportion de seniors au travail est supérieure à 20% : employés de maison, médecins, cadres de la fonction publique et dirigeants d'entreprises. A l'autre extrémité, la part des seniors dans l'armée ou la police n'excède pas 1%. A des âges avancés, les taux d'emploi fondent : à 5,2% pour les 65-69 ans et 1,5% pour les 70-74 ans, l'écart se creusant avec la moyenne de l'UE (10,5% et 5,2%).

Le taux de chômage des seniors (nombre de chômeurs ramené à l'ensemble des actifs de la tranche d'âge) est resté stable sur un an, à 6,5% fin 2011 après avoir grimpé de 2,1 points depuis début 2008, comme pour l'ensemble de la population active (+2,2%). Entre début 2008 et fin 2011, leur nombre a augmenté de 84%, contre 30% pour les chômeurs de moins de 55 ans. Le chômage dure pour les seniors, rappelle la Dares, avec 60% des chômeurs de 55 à 64 ans au chômage depuis plus d'un an.

(Source : L'Expansion)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Lundi, 04 Mars 2013 14:49 )  

Votre avis ?

La fin programmée des contrats aidés vous inspire quoi ?
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...