Actu Chômage

jeudi
19 octobre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Mobilisations, luttes et solidarités L'employé en CUI-CAE ne coûte que 44 centimes de l'heure à son patron

L'employé en CUI-CAE ne coûte que 44 centimes de l'heure à son patron

Envoyer Imprimer
Notre ami Patdu49 a sorti sa calculette. Pas de doute : pour les employeurs, le contrat unique d'insertion, c'est une aubaine ! Mais pas pour le RSAste...

Ça ne coûte rien aux esclavagistes, les CUI-CAE : le salaire brut est payé à 95% par l'Etat, sans parler de l'exonération des cotisations sociales.

Exemple : je suis Maire, et je n'ai pas de scrupule à infliger aux autres ce que je ne voudrais surtout pas pour moi-même ou pour mes proches (donc je suis un esclavagiste, n'ayons pas peur des mots, peut-être même qu'on me présente comme un homme de gauche, ça ne mange pas de pain).

Je prend un mec au chômage de longue durée, la cinquantaine, plutôt docile de préférence, le bon gars dont j'ai rien à secouer qu'il a des petits problèmes d'alcool et qu'il survit dans un logement insalubre que je lui loue moi-même 400 euros par mois, il n'y a pas de petits profits... Donc, comme me le permet le gouvernement, je le fais travailler 20 heures par semaine en contrat aidé pour balayer, débroussailler, trier des déchets ou serpiller, ou faire la plonge à la cantine municipale, et éventuellement pour tailler les haies de ma propriété privée ou exécuter de menus travaux.

Comme il travaille 86,66 heures par mois en moyenne, mon esclave moderne sort de la catégorie A de Pôle Emploi et passe en catégorie E, c'est cool pour les chiffres du chômage.

Et voilà ce qu'il me coûte :

Salaire brut : 86,66 heures x 9 € = 779,99 €
Aide de l'Etat : 779,99 € x 95% = 740,99 euros
Coût mensuel réel de l'esclave maintenu sous le seuil de pauvreté : 38,99 € brut pour 86,66 heures, soit 44 centimes de l'heure.

Là dessus, je suis exonéré de cotisations : assurances sociales, allocations familiales...

Revenus de mon esclave moderne (que je pourrai remplacer par un autre à l'issue du CUI-CAE) :

Salaire net : 7 € x 86,66 heures = 606,62 €

Petit calcul savant de la CAF pour obtenir le montant du RSA "activité" qu'on va lui attribuer :
606,62 x 62% = 376,10 €
376,10 € + 410,95 € (son RSA "socle" déduit du "forfait logement" pour une personne seule) = 787,05 €
787,05 € moins salaire net 606,62 € => RSA "activité" = 180,43 €

Total : salaire net 606,62 € + RSA "activité" 180,63 € = 787,05 €

RAPPEL => Le RSA "socle" est payé par le département, le RSA "activité" est payé par l'Etat via le Fonds national des solidarités actives (d'ailleurs, le FNSA est excédentaire).

Ce que va perdre mon esclave moderne :

• son APL sera diminuée d'environ 200 €
• il devra à nouveau payer des impôts locaux et la redevance TV : environ 50 € par mois
• il perd sa prime de Noël (150,42 €) soit 12,50 € par mois
• il perd son tarif social de l'énergie (TPN) : environ 5 € par mois
• il perd sa CMU (complémentaire santé bas de gamme) : environ 50 € par mois
Perte totale des fameux "droits connexes" = 317,50 € par mois

Reste à vivre : 787,05 € moins 317,50 € = 470 €

Par rapport au seul RSA "socle" (410,95 €), son gain réel en travaillant est de 59,05 € par mois ! Et encore, je ne compte pas d'éventuels frais supplémentaires comme le transport…

59,05 : 86,66 heures = 0,68 € de l'heure de "bonus" par rapport au RSA "socle".

JACKPOT !!!

(Source : Le Post)

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Samedi, 28 Janvier 2012 02:27 )  

Votre avis ?

La fin programmée des contrats aidés vous inspire quoi ?
 

Zoom sur…

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Pôle Emploi abandonne enfin la rétroactivité des radiations

A partir du 1er janvier, la décision de radiation prendra effet à compter de la date de sa notification au demandeur d'emploi, et non plus à la date du «manquement». Le décryptage de Recours-Rad...