Actu Chômage

vendredi
21 septembre
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Pôle Emploi : compétition et performance ?

Pôle Emploi : compétition et performance ?

Envoyer Imprimer
La ligne de Jean Bassères, le nouveau DG qui a remplacé Christian Charpy en décembre dernier, semble tout à fait inquiétante.

L'ancien patron de l'Inspection générale des finances (IGF) voulait redonner «un nouveau souffle» à Pôle Emploi. Pour ce faire, se pliant aux directives austéritaires du gouvernement précédent et prônant le «réalisme», il a déclaré souhaiter que l'organisme soit «évalué sur [ses] résultats et non sur [ses] moyens», citant en exemple l'efficacité de l'Education nationale qui, selon la doxa en vigueur, ne se résume pas à la taille des classes et au nombre de professeurs...

En clair, pour les agents du service public de l'emploi à qui il compte «redonner confiance, espoir et fierté», il faudra faire toujours mieux avec toujours moins. «Il va falloir, pour y arriver, réduire les frais de fonctionnement - une baisse de 8% est prévue dans le budget de 2012 - et maîtriser la masse salariale», confirmait-il en février dans une interview au Echos. De quoi, en effet, insuffler un vrai bol d'air...

Et cette «redynamisation» passe par une nouvelle «feuille de route» — ou «plan stratégique» — dont le contenu se révèle peu à peu. Jean Bassères s'est donné six mois pour l'élaborer et mettre ses projets à exécution.

Accompagnement. Un nouveau suivi des chômeurs, conçu à moyens constants, a été décliné en trois modules : «renforcé», «guidé» ou «100% web», afin de redéployer des effectifs «vers les fonctions opérationnelles». Il devrait bientôt entrer en application. En attendant, les conseillers étant toujours aussi débordés, on note une montée en charge des convocations pour entretien «par téléphone» ou «par mail». Or, si la valeur légale du suivi téléphonique est nulle (en cas de loupé/contestation, il ne peut engendrer de sanction), nous ne savons ce qu'il en est de l'entretien par voie électronique, le chômeur disposant d'un équipement informatique avec Internet n'étant pas à l'abri d'une panne d'ordinateur ou d'une coupure de réseau.

Enfin, nous passerons sur une rumeur qui circule : la Direction générale réfléchirait à la mise en place d'équipes de contrôleurs de la recherche d'emploi, selon le site La fusion pour les nuls...

Management. La fusion pour les nuls signale également de nouvelles orientations managériales qui ne présagent rien de bon pour le personnel. Lire ici :

L'obsession des indicateurs chiffrés
La DG réfléchit à la mise en place de nouveaux indicateurs de «performance» sur le placement et l'accueil...
• L'équipe, le manager et la compétition
La DG s'apprête à organiser une compétition entre les agences et à renforcer la supervision des managers sur les conseillers.

Ces méthodes éculées qui n'ont pas fait leurs preuves contredisent les intentions de Jean Bassères, auditionné par la commission des Affaires sociales de l'Assemblée nationale avant sa nomination : «susciter l'adhésion des collaborateurs», «éviter le déni des risques psychosociaux» et accorder «beaucoup d'attention» à l'amélioration des conditions de travail.

SH

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Vendredi, 23 Novembre 2012 00:53 )  

Commentaires 

 
0 # anonymouise 2012-05-23 16:07 «Il va falloir, pour y arriver, réduire les frais de fonctionnement - une baisse de 8% est prévue dans le budget de 2012 - et maîtriser la masse salariale» (…).

Tiens…c'est étrange… M. Bassères est bien moins gentil avec PE et les gens au chômage qu'il ne l'a été avec M. Woerth lorsqu'il l'a blanchi de toute intervention dans le dossier fiscal de Bettencourt :

www.lefigaro.fr/politique/2010/07/11/01002-20100711ARTFIG00129-affaire-bettencourt-le-rapport-qui-blanchit-woerth.php
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-05-23 16:36 Bien vu ! Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-05-25 17:39 Plan stratégique Pôle Emploi 2015 : le SNU, qui l'estime "irréaliste" et "dangereux", réclame une renégociation

Le SNU, principal syndicat de Pôle Emploi, a écrit jeudi au gouvernement pour réclamer une renégociation de la convention tripartite Pôle Emploi-Etat-Unedic ainsi que des mesures immédiates "pour réhumaniser" le service public de l'emploi.

La "nouvelle période politique ouverte" par l'élection de François Hollande, qui s'est engagé à accroître les moyens de Pôle Emploi, peut "offrir un espace qui permet de remettre les choses d'équerre et redonner espoir et confiance aux personnels", écrit le syndicat dans cette lettre au Premier ministre Jean-Marc Ayrault et au ministre du Travail Michel Sapin.

Cette lettre, également adressée aux parlementaires, au DG de Pôle Emploi, aux organisations de chômeurs et au personnel, est publiée alors que le directeur général, Jean Bassères, négocie pour présenter avant l'été au conseil d'administration son "plan stratégique" d'ici à 2015, élaboré à effectifs constants.

Pour le SNU, la convention 2012-2014 signée fin 2011, dont le plan de M. Bassères est une déclinaison, est "irréaliste" et "dangereuse". Elle doit être "suspendue" et des négociations s'engager sur "un autre texte de cadrage stratégique et opérationnel".

Le management doit être "refondé, en rejetant la culture obsessionnelle du chiffre et du contrôle", et "Pôle Emploi doit être reconstruit comme un véritable service public". Pour cela, "une dizaine de milliers d'emplois sont nécessaires", estime le syndicat.

Le SNU réclame aussi des "mesures d'urgence internes" sur le statut des agents et leurs conditions de travail, évoquant d'importants "risques psychosociaux".

Le plan du directeur général, présenté le 15 mai en comité central d'entreprise, propose notamment de "différencier" le suivi des chômeurs en fonction de leur capacité à retrouver un emploi pour concentrer les efforts sur les personnes les plus éloignées de l'emploi. Il envisage aussi la mise en place de nouveau indicateurs de "performance", dont celui d'une "performance comparée" entre agences.

www.lafusionpourlesnuls.com/article-la-convention-tripartite-etat-unedic-pole-emploi-sera-t-elle-renegociee-105745958.html
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-06-30 18:52 Ce que AC! pense du "plan stratégique" de M. Bassères :

www.agirensemblecontrelechomage.org/spip.php?article1972
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Actuchomage tire sa révérence début 2019 (faute de sous et d'énergie pour poursuivre l'aventure engagée en 2004). Pensez-vous que :
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...