Actu Chômage

lundi
23 juillet
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique Luc Ferry, Christine Lagarde, payés à ne rien foutre

Luc Ferry, Christine Lagarde, payés à ne rien foutre

Envoyer Imprimer
L'UMP s'indigne que des petites gens touchent 400 € par mois sans rien faire. Nous nous indignons que des "importants" touchent 4.000 € par mois pour des emplois fictifs.

On reproche aux allocataires du RSA de vivre aux dépens de la collectivité et on les soupçonne — pardon, on les accuse — de ne faire aucun effort pour se "réinsérer".

Faut-il rappeler que ces personnes survivent avec 400 € par mois, ce qui est en soi un exploit et une occupation à temps plein ? Faut-il rappeler que nombre d'entre elles doivent, en outre, résoudre des difficultés de logement ou de garde d'enfant, quand elles n'ont pas de gros problèmes de santé ?

Faut-il rappeler que la plupart de ces personnes, avant de sombrer dans la misère et le déshonneur, étaient "insérées" dans la société jusqu'à ce qu'un accident de la vie — plus généralement, une perte d'emploi liée aux aléas de la conjoncture… — ne les désinsère et les isole durablement ? Faut-il rappeler que la grande majorité d'entre elles ne souhaite que travailler, avoir un emploi digne de ce nom qui leur permette enfin de sortir définitivement de l'«assistanat» ?

Tandis que, pour des millions de Français, les emplois manquent, une poignée les cumule sans les honorer.

En pleine fronde anti-RSA, nous devons remercier Le Canard Enchaîné qui dévoile l'affaire, ainsi que Vincent Berger, le président de l'université Paris-Diderot qui convoque ce matin l'ex ministre de l'Education nationale, arrière-petit-neveu du fondateur de l'«école gratuite, laïque et obligatoire» et "moraliste" Luc Ferry, censé prodiguer 192 heures de cours de philosophie depuis la rentrée 2010 contre un salaire mensuel de 4.500 € nets, et qui n'a toujours pas mis les pieds sur le campus.

A l'heure où l'on tape sur les fonctionnaires (qui se la coulent douce et coûtent trop cher) et où des vacataires font la queue à Pôle Emploi, voici un enseignant-chercheur statutaire qui jongle avec les mises à disposition en fonction de ses divers mandats, perçoit un généreux traitement tout en étant déchargé de ses fonctions. Non pas victime de la crise mais de la loi d'autonomie des universités votée par son propre camp politique, le voici obligé de rendre des comptes.

Que voulez-vous, Luc Ferry a trop de travail ! Ecrivain prolixe, il est par ailleurs :
• président du Conseil d'analyse de la société depuis sa création en 2004 et perçoit à ce titre une "allocation de fonction" mensuelle de 1.700 € (véritable salaire de rêve pour nombre de chercheurs d'emploi et de travailleurs acculés au Smic…)
• membre du Comité de réflexion sur la modernisation et le rééquilibrage des institutions, ou comité Balladur, depuis sa mise en place en 2007 par Nicolas Sarkozy (montant de la rétribution inconnu)
• membre du Comité consultatif national d'éthique depuis 2009, encore nommé par… Nicolas Sarkozy (montant de la rétribution inconnu).

Aux dernières nouvelles, il s'agirait d'un «pépin administratif» : la mise à disposition de Luc Ferry auprès du CAS, obsolète depuis septembre 2010, devait bien être renouvelée. En attendant, l'université Paris-Diderot ne peut plus justifier cette décharge non compensée, et c'est au CAS ou à l'Etat de continuer à verser les 4.500 € mensuels de M. Ferry en plus de ses "allocations de fonction" : ça reste de l'argent public, et l'on constate une fois de plus que la "sécurisation des parcours professionnels" réservée au gratin du pouvoir est sacrément béton tandis que celle du citoyen lambda est inexistante...

Nouvelle preuve que le «travailler plus pour gagner plus», même réservé à une élite cooptée, à ses limites ? Voyez Christine Lagarde, candidate à la direction du FMI. Faut-il rappeler qu'elle est élue du 12e arrondissement de Paris et qu'à ce titre elle perçoit, en plus de son traitement de ministre des Finances (14.000 €/mois), une indemnité mensuelle de 4.000 € ? Comme le précise le premier-adjoint à la mairie, c'est le premier mandat électif qu'elle a l'occasion d'exercer durant sa brillante carrière. Mais Madame la Marquise est, elle aussi, complètement overbookée : depuis son élection en mars 2008, elle ne s'est pas présentée une seule fois au Conseil d'arrondissement et n'a fait acte de présence que quelques heures au Conseil de Paris, raflant la palme de l'absentéisme.

Que faut-il en conclure ? Que Luc Ferry ou Christine Lagarde (qui ne sont pas des cas isolés) ont bien de la chance d'avoir du boulot par dessus la tête — de surcroît, de prestigieuses "tâches d'intérêt général" à accomplir — et que la collectivité reconnaissante les récompense d'autant. Ainsi, même pour un emploi fictif, perçoivent-ils en un mois ce que l'allocataire du RSA — jeté au rebut — touche en une année.

SH


Post-scriptum : Luc Ferry a été "auditionné" à Matignon pour se justifier sur cette affaire : quelle rigolade !

Remarquez comme tout cela n'est que façade, puisque Matignon et l'Elysée sont complices de cette énormité. Jusqu'à présent, l'université de Paris-Diderot continuait à verser le salaire de Luc Ferry (puisqu'il bénéficiait d'une "décharge de service d'enseignement", sous forme d'arrêté ministériel, pour ses diverses autres activités "au service de l'Etat"), quand bien même il n'y mettait plus les pieds… depuis 1996 ! Sauf qu'avec la nouvelle loi sur l'autonomie des universités, le président de Paris-Diderot n'est plus "couvert" pour verser un salaire à son professeur fantôme, car cela relève désormais de l'emploi fictif.

En réalité, cette petite "réunion entre amis" à Matignon a consisté à définir qui allait continuer à verser les 54.000 € annuels de M. Ferry à titre d'indemnité pour ses activités parallèles dans des comités obscurs. Quoiqu'il arrive ça restera l'Etat, donc les deniers publics.




Best of Luc Ferry, un grand philosophe français :


Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Jeudi, 16 Juin 2011 15:01 )  

Commentaires 

 
0 # hervé85 2011-06-08 12:39 Et tous ces gens paradent dans les médias en donnant des leçons de morale aux autres. Luc Ferry et Christine Lagarde devraient être sanctionnés pour non respect de leur fonction en leur retirant tous les salaires liés à ses activités. De plus en leur imposant 5 heures ou 10 heures par semaine de travaux d'intérêt général ! Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2011-06-08 14:08 Luc Ferry devait fournir 192 heures de cours en 10 mois.

4.500 € x 10 = 45.000 €
45.000 € : 192 heures = 234 €/heure

Admettons qu'il faille 2 heures pour préparer une heure de cours (en étant très large, vu qu'il ne fait pas de corrections de copies), ça fait encore une rémunération de 78 € de l'heure.

Tout le monde n'a pas les compétences d'un Luc Ferry : les bonnes planques, ça se mérite !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # eye_c 2011-06-08 16:04 @superuser => attention, ce n'est pas exactement 4500€ pour 192h, en fait ces 192h correspondent au service d'enseignement d'un MCF (Maître de Conférence) ou d'un PRU (Professeur des Universités) répondant au statut des enseignants chercheurs. Ainsi, le reste du temps, Mr Ferry est censé le consacrer à de la recherche. Vu le montant, je dirais qu'il a le statut de PRU (plus haut grade de l'université).
Reste à savoir si il fait vraiment de la recherche, encadre des doctorants, participe à la vie de son laboratoire… Ça on peut en douter.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2011-06-08 17:09 Merci pour cette précision ! Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # eye_c 2011-06-08 17:50 Mais de rien.

D'ordinaire, de ce que je vois en tout cas, un chercheur fait largement ses heures et même bien plus mais comme partout (et particulièremen t chez les fonctionnaires…), il y a des «resquilleurs» !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Murie 2011-06-11 20:03 Oui, j'en ai vu aussi overbookés voulant se faire un super-profil de chercheur (vu l'orgeuil démesurée qui gangrène le milieu de la recherche universitaire), et qui ont en charge trop de doctorants, papillonnant dans tous les sens (publications en competition, colloques, prestations mediatiques, differents cours, direction de departement, etc.) au dépend évidemment de ce qui fait vivre l'univ. : l'enseignement et les étudiants.
Bref, dans tous les cas, on est perdant !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # serged 2011-06-10 12:36 …De même qu'un chômeur "payé à rien foutre" est censé consacrer son temps à la recherche… d'emploi. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # cultive ton jardin 2011-06-08 16:46 Nous n'avons décidément plus les moyens de continuer à assister nos riches, d'autant qu'ils deviennent de plus en plus exigeants, de plus en plus arrogants.

Brisons le tabou qui nous interdit de constater cette évidence.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # ungars 2011-06-08 18:56 En effet, ç'est plutôt écoeurant de s'en prendre aux bénéficiaires du RSA, qui suburait la double peine du chômage et du travail forcé : il faut être membre de l'UMP pour marier des états aussi éloignés.
Mais vous remarquerez quand même que la situation de Luc Ferry est ainsi depuis déjà un bon moment. Alors pourquoi le Canard Enchîané lui tire-t'il dessus maintenant ? Ce fait est en fait connu ! Mais comme par hasard, cet article sort très peu de temps après les déclarations de Luc Ferry sur un ministre pédophile qui a bénéficié de protections très efficaces. Vous ne trouvez pas la coïncidence curieuse ?
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2011-06-08 19:03 Le fait est connu ? Moi, je ne savais pas que Luc Ferry palpait 4.500 € par mois pour des cours qu'il ne donne pas. Et je ne pense pas être la seule. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Maxerem 2011-06-11 16:01 Multi-citer ungars:
comme par hasard, cet article sort très peu de temps après les déclarations de Luc Ferry sur un ministre pédophile qui a bénéficié de protections très efficaces. Vous ne trouvez pas la coïncidence curieuse ?

Luc Ferry s'est fait remarquer alors l'occasion est bonne d'allumer le donneur de leçon ( de philo) pour lui rappeler que la réalité existe, point de hasard dans tous ça !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Lebas 2011-06-08 19:33 Notre servage ici en terre de cow-boy doit être assez une mise en garde à ces sous-fifres de la droite! Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Caroline-Lille 2011-06-08 21:07 Luc Ferry: philosophe ou imposteur? Des éléments de réponse ici: http://vanessa-schlouma.blogspot.com/2011/06/la-memoire-inventive-de-luc-ferry.html Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # iamadreamer 2011-06-09 08:59 Ces gens ne sont pas "importants" du tout… d'ailleurs ils sont interchangeable s, et quand ils changent, cela ne change rien à la vie des plus humbles… qu'ils tentent de dévaloriser et d'humilier…!!! Ils n'ont pas encore compris que le chômage était un signe de bonne santé d'une société et que le chômage qui s'accroît prouve que la société va vers l'âge d'or, c'est à dire la fin du Travail Obligatoire…Puisque le progrès scientifique et technique nous y conduit inexorablement, ce qui est bien…, il suffit de rémunérer correctement les chômeurs en attendant la suppression inévitable de l'argent qui ne servira plus à rien… Quand l'argent sera supprimé… vous pourrez constater, alors, si ces gens "importants" le sont autant que certains pourraient encore le penser aujourd'hui… Bonne journée à toutes et à tous…! Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2011-06-09 09:25 Vous êtes très "premier degré". Remarquez que j'ai mis le mot "importants" entre guillemets : c'est un terme ironique utilisé par Jean-Luc Mélenchon pour désigner nos oligarques, et plus généralement tous ceux qui méprisent le peuple.

Sinon, pour l'instant, le chômage mène vraiment au STO…
Et je doute que l'argent disparaisse. L'argent est utile : il doit redevenir un MOYEN, et non une fin.

SH
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # iamadreamer 2011-06-09 09:46 Bonjour #superuser… ma réponse ne vous était pas destinée personnellement … L'argent est encore provisoirement utile… il permet encore aux oligarques de nous tenir en laisse… Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # cultive ton jardin 2011-06-09 09:33 De plus, pour se "défendre", Luc Ferry nous assure benoîtement que sa situation est absolument légale et pas du tout exceptionnelle.

Héhé! au boulot, les fouineurs, doit yen avoir plein d'autres.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Aurel 2011-06-09 17:52 Je vois que Ferry et Lagarde ces riches assistés se moquent bien des pauvres et des gens les plus modestes. Ils sont très loin de la réalité actuelle et font plus la surrenchère à la force pro-loose chère à l'extrême droite mais aussi à une partie de l'extrême gauche (stalinienne et sectaire pas marxiste du NPA) et ainsi qu'à la droite extrême qu'à la force prolo, celle de toutes les catégories sociales! Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # eye_c 2011-06-10 13:02 Concernant l'aspect recherche de M. Ferry, la première phrase de cet article le concernant est suffisamment éloquante:
«Que voulez-vous, Luc Ferry a trop de travail ! Ecrivain prolixe, il est par ailleurs »
Écrivain prolixe car je pense que ses écrits sont la partie recherche de son travail. Cela n'excuse en rien le fait qu'il snobbe l'aspect enseignement. Chose qu'il n'est pas rare de voir d'ailleurs dans l'enseignement universitaire.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # eye_c 2011-06-10 13:03 Quiconque s'est installé sur les bancs des amphis a du se demander pourquoi les enseignants étaient si peu pédagogues et enthousiastes. La raison est simple, pour beaucoup d'enseignants chercheurs, l'aspect enseignement est plus une plaie qu'autre chose, ils préfèrent se consacrer à leur recherche et cela ne va aller qu'en empirant. En effet, la mode étant à l'évaluation des fonctionnaires, les enseignants chercheurs sont eux aussi évalués à titre personnel mais uniquement du point de vue de leur recherche de même lors de l'évaluation des laboratoires. Du coup, les postes étant rares, les recrutement se font quasiment uniquement par rapport au profil recherche et non à l'aptitude à la pédagogie, lésant ainsi les étudiants. M. Ferry est une illustration parfaite de cet état de fait. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Murie 2011-06-11 17:53 Et dire que ce ringard de Ferry se dit lui-même ANTI-CONFORMISTE ! (le titre de son dernier livre !)
Ferait mieux de prendre la navette, ce Ferry …
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Maxerem 2011-06-11 16:05 Ras le bol !

de tous ces crétins avec chauffeur, logement de fonction et emploi fictif !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Th B 2011-06-11 17:49 Je vais essayer de mettre sur ma déclaration d'impots, à coté de la case ' personnes à charge ' le nom de … Luc Ferry ! Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # ungars 2011-06-12 08:06 Si j'en crois ce que je lis, il vaut mieux ne pas dénoncer un ex-ministre pédophile. Car les coyrs non assurés de Luc Ferry (enfin, c'est pas tout à fait exact), c'est, bien entendu, bien plus grave, que de partouzer avec des petits garçons, ça c'est certain ! Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2011-06-12 09:22 Ferry est tout aussi lamentable dans cette affaire : quand on dénonce, ou on va jusqu'au bout, ou on la ferme. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2011-06-12 09:20 Finalement, c'est Matignon qui va rembourser Paris-Diderot, le Conseil d'analyse de la société (CAS) étant un organisme qui dépend des services du Premier ministre :

www.europe1.fr/Politique/Ferry-la-fac-remboursee-par-Matignon-582365/

Tout va très bien, Madame la Marquise !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Th B 2011-06-12 13:24 Ferry ne dénonce pas, il participe à la rumeur … Les scandales ' sexuels ' ( à l'époque c'étaient les ballets roses ) ont toujours agité les fantasmes populistes… N'oublions pas non plus que lors de l'affaire Allegre de Toulouse, les politiques étaient des tortionnaires sadiques et dans l'affaire des disparues de l'Oise, toute la classe politique d'Auxerre était censée violer et tuer des handicapées mentales … C'est si facile de dénigrer … ( cf Outreau ! ) Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2011-06-14 12:26 Luc Ferry : un emploi pas fictif, surtout pour ses amis et ses fans

Voici une petite liste des membres du CAS (cette bien étrange institution qui occupe 106 m2 de bureaux dans le VIIe arrondissement de Paris), des fonctionnaires ou universitaires eux aussi «mis à disposition» par leurs administrations respectives, qui continuent à les rémunérer :

www.rue89.com/2011/06/13/ferry-un-emploi-pas-fictif-surtout-pour-ses-amis-209178

Comme Luc Ferry, ils bénéficient, en plus de leur traitement, d'un "supplément" au titre de leurs fonctions au CAS, une indemnité mensuelle comprise entre 1.000 et 1.200 euros par mois.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2011-06-14 14:37 Quand Luc Ferry usurpe l'héritage du Plan

Dans une interview au Parisien, le "philosophe" prétend que le conseil qu'il préside, et pour lequel il est détaché de l'Enseignement supérieur, serait l'héritier du prestigieux commissariat général du Plan. Or, il confond son CAS (Conseil d’analyse de la société), créé en 2004, avec le Conseil d’analyse stratégique, qui a — fort mal — remplacé par le Commissariat au Plan… depuis 2006 !

www.marianne2.fr/hervenathan/Quand-Luc-Ferry-usurpe-l-heritage-du-Plan_a115.html

Au passage, on s'aperçoit que ce «machin» n'a rendu que sept rapports 100% convenus, plus ou moins utiles et bâclés (un par an). Quant à son site, il est mal tenu et truffé de fautes d’orthographe.
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Actuchomage tire sa révérence début 2019 (faute de sous et d'énergie pour poursuivre l'aventure engagée en 2004). Pensez-vous que :
 

Zoom sur…

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

TPN/TSS : EDF, GDF et le gouvernement arnaquent les plus pauvres

Des centaines de milliers de Français modestes ou pauvres n’ont toujours pas accès aux tarifs sociaux de l’électricité (TPN) et du gaz (TSS). Du côté d’EDF, de GDF et du gouvernement, tout...