Actu Chômage

samedi
25 mars
Taille du texte
  • Agrandir la taille du texte
  • Taille du texte par defaut
  • Diminuer la taille du texte
Accueil Social, économie et politique La haine du pauvre est bien vivace

La haine du pauvre est bien vivace

Envoyer Imprimer
A l'annonce des mesurettes «socialistes» sur le RSA et contre la pauvreté, la fRance profonde s'en est donné à cœur joie sur internet.

Partout, en commentaires d'articles des principaux sites d'information survolant le contenu du pitoyable "plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté" de Jean-Marc Ayrault, on trouvait des réactions pleines d'ignorance, de bêtise et de haine. Florilège.

«encore des mesures qui n encouragent personne à travailler!!! assistanat encore et toujours!!!»

«tout à fait d'accord avec vous..............outrée de voir que s'est toujours les memes mais toujours qui en profitent sur notre dos et encore je mache mes mots!!!!!!»

«et en plus ils passent a la télé et ils pleurent devant les cameras»

«Encore plus d'aide mais jamais sans contre partie!!! A quand l'acceptation de n'importe quel emploi pour un chomeur de longue durée ?»

«Tu veux pas aller faire les vendanges ? OK ! fin du RSA ! En Allemagne des milliers de gens font des petits boulots à 1 euro/h, en Angleterre ou en Espagne, les gens font 2 ou 3 petits boulots ! pourquoi pas en France et Ayrault veut encore augmenter le RSA sans aucune contre partie En Angleterre le chômage maxi c'est240? par semaine quelque soit le salaire précedent et ça dure 6 mois maxi ! les gens se remuent pour prendre n'importe quel petit boulot. Residus Assistes Societé»

«je vous lis tous et j'approuve votre colère et votre incompréhension .l'assistanat règne en maître et décourage ceux qui règlent la facture.. et pensez vous que cela va s'arranger??? à cette cadence la Belgique va se peupler de gens de qualité !!!!!»

Ça, c'était sur La Tribune. Passons maintenant à 20 Minutes :

«A quand l'obligation de travailler !
A quand l'obligation de faire des "stages" en entreprises ou chez des maraichers, agriculteurs en échange de légumes ?
MAIS NON EN FRANCE ON DONNE sans rien faire !
LA FRANCE CULTIVE DES FAINEANTS !»

«retirer le droit de vote aux ayant droits sociaux…
Car quand on est pas capable de gagner soi-même sa vie et celle de sa famille, on ne peut pas avoir les capacités de décider pour les autres ce qui est bon pour le pays. Et ça évitera à la gauche d'être tentée de produire de plus en plus de pauvres…
»

Sur Le Parisien :

«Le president de la France qui se leve tard... Vive les faineants!»

«Les jeunes en difficulté ? Ba il ont cas aller travailler toujours les même aide pour les gens qui foutre rien s'il sont jeunes et motiver il auront du boulot mais de nos jour yen à plus beaucoup qui veulent gagner de l'argent en travaillant ils préfèrent rester chez eux les aides à gogo et pis voilà elle est pas belle la France»

«dans ce pays il vaut mieux rien glander et rester a la maison plutôt qu'aller bosser!»

J'arrête là. Vous en trouverez de meilleures si vous vous donnez la peine de chercher...

Quand le sage désigne la lune, l'idiot regarde le doigt

A ces gens qui ne s'offusquent ni des scandaleuses rémunérations des patrons du CAC 40 (que la crise n'a nullement affectés mais qui ont mis plus d'un salarié au chômage), ni du coût du bouclier fiscal (qui a privé nos finances publiques de près de 4 milliards d'euros depuis sa création et bénéficié à une poignée de nantis), ni du coût des niches fiscales et sociales (50 milliards accordés chaque année en pure perte, essentiellement aux mieux lotis), ni de l'assistanat de la France d'en haut;

A tous ces abrutis qui, malgré l'explosion du chômage, s'imaginent qu'il y a encore assez d'emplois pour tout le monde en France;

A tous ces méprisants qui ne savent pas ce que c'est que de vivre avec 400 € par mois, ni même avec un Smic;

A tous ces sado-masochistes bourreaux-victimes qui voudraient voir revenir l'esclavage et ne se rendent même pas compte que les droits dont ils voudraient priver certains leur seront un jour supprimés pour eux-mêmes;

A tous ces imbus qui se croient "méritants", donc au-dessus de la mêlée, et considèrent autrui comme de la merde;

A tous ces psychopathes qui adorent s'en prendre aux plus faibles et oublient que les chômeurs ou les allocataires du RSA sont des êtres humains comme eux;

Nous leur souhaitons, pour 2013, de perdre leur emploi, d'en chercher un vainement, puis de se retrouver dans la mouise ou à la rue afin qu'ils comprennent enfin (peut-être ?) ce que nous — les millions de victimes de la crise de ce système ultralibéral failli, qu'ils insultent avec tant d'ardeur, bien au chaud derrière leur clavier — avons perdu et supportons.

HONTE À EUX !
Honte à ceux — médiacrates/éditocrates en première ligne, notamment à la télévision — qui distillent inlassablement le mensonge et la division.
Et honte aux gouvernements, de "gauche" comme de droite, tous complices de la finance et d'un patronat rapace, qui ont sciemment laissé le chômage, la précarité et la pauvreté s'installer partout.

On sait à quoi tout cela mène : quand on désigne des boucs-émissaires, la barbarie n'est jamais loin.

SH

Lire aussi :
Articles les plus récents :
Articles les plus anciens :

Mis à jour ( Vendredi, 14 Décembre 2012 12:07 )  

Commentaires 

 
+2 # MacG 2012-12-12 00:41 Bravo !
Je me disais justement, vu les extraits quotés par mugen57000 et anya sur l'autre sujet (« Une pitoyable revalorisation ») que ça vaudrait presque le coup de faire un recueil des citations de nos concitoyens (quoique, en tant que pauvres, nous sommes des étrangers pour eux) les plus méritants et dégoulinants de haine.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # anya 2012-12-12 18:08 Excellente idée. Sur Libération, on s'est bien lâché également. Je n'ai visité ni le Figaro France Soir mais j'imagine que les braves gens ne sont pas privés pour cracher fièrement leur haine.

Bravo pour cet article.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Laconscience 2012-12-27 19:39 1 - Que ces personnes démissionnent pour profiter de tous les avantages des chômeurs !
2 - Ils ont une haine viscérale de leurs concitoyens, les mêmes qui surveillent leurs voisins, sont fâchés avec tous leurs proches, en procès permanents etc…
3 - Ce sont aussi des naïfs auxquels le Medef distille la bonne parole avec un seul but : revenir au temps où le patron décidait des salaires selon son bon vouloir, pouvait trousser les employées sans risque, jouer les bons samaritains en distribuant un colis à Noël…
4 - Beaucoup sont des fonctionnaires ou des retraités, qui se croient à l'abris : l'avenir va bientôt les faire réfléchir
5 - Une partie sont des travailleurs en galère, salariés ou à leur compte, désespérés de ne pouvoir évoluer, qui cherchent sur qui déverser leurs frustrations.
Certains connaissent des chômeurs "méritants", comme il y a des étrangers "travailleurs" : ceux qu'ils connaissent… pas les autres…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Pauvre France 2012-12-12 01:37 Bonsoir,

Votre article résume tout c'est triste d'en arriver là il faudra bien un réagir en France
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # Lepassant 2012-12-12 07:41 J'aimerais bien voir la tête de tout ces idiots, si on venait leur apprendre que pour que le travail obligatoire soit effectif pour tous, il faudra diviser par deux leur temps de travail et leur paye. Comme le MEDEF souhaite moduler le contrat de travail… 17 h hebdomadaire de travail max. serait judicieux pour endiguer le chômage. La valeur du travail contemporain à un arrière goût fascisant (on se croirait revenue à l'époque du STO de la seconde guerre). Vraiment ça donne pas envie de bosser. Bien chanceux celui qui trouve un travail et arrive à le garder. Riche est celui qui paye ses impôts sur le revenus, alors pourquoi cracher sur les pauvres ? C'est hip ?. Quitte à nous en mettre plein les yeux, à quand le retour à l'évergétisme ? Ces riches seraient alors utile ? Les notables de ma ville ont surement trop de travail et trop d'argent, quand est-ce qu'ils partagent ? Sinon, des salariés heureux cela existe ? Avec la paupérisation d'état j'en doute. D'accord avec vous SH… Honte à eux Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # bert 2012-12-12 11:18 Faut pas juger un pays en fonction des commentaires sur internet! Ce sont toujours les mêmes aigris qui les écrivent, et souvent sur plusieurs sites! Les commentaires ont entrainé l'égalité de parole, le pire abruti est à égalité avec le spécialiste de la question, et donc, devinez qui est en majorité sur les commentaires? Sans compter, vous le savez bien, que ces commentateurs sont souvent des pauvres, eux aussi, souvent sans emploi, et encore plus souvent retraités! Et le "c'était mieux de mon temps", on le connait, on me le faisait dans les années 80… Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+4 # MartineG 2012-12-12 11:59 Vous avez peut-être raison. Mais peut-être pas… Ces propos lamentables ne sont pas que virtuels : on les entend aussi très fréquemment à la télévision et dans la vraie vie, dans les queues au supermarché, à l'arrêt du bus ou dans les repas de famille. Croyez-moi, c'est du vécu. Certains (dont je fais partie) réussissent à clouer le bec aux imbéciles, arguments massue à l'appui, parce que j'ai les connaissances et l'aplomb suffisants pour cela. D'autres encaissent sans broncher, blessés, honteux, et subissent une culpabilité qu'ils ne devraient pourtant pas ressentir, puisqu'ils sont des victimes. Ça les bouffe. S'en prendre aux plus faibles et lorgner vers le bas plutôt que de regarder ce qu'il se passe en haut relève d'une paresse intellectuelle hélas trop humaine, et qui produit régulièrement des catastrophes. Je ne minimise absolument pas ce phénomène qui m'inquiète beaucoup. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+2 # MacG 2012-12-12 15:15 J'abonde. On veut croire que le mal n'est pas aussi profond mais force est de constater, qu'effectivement, il y a un sérieux problème (un commentateur parlait de fRance de Vichy). J'ai beau ne plus regarder la télé et ne plus lire de torchons papiers ou virtuels, j'entends régulièrement des choses proprement hallucinantes (sur les « musulmans », les grecs, les chômeurs, les étrangers, les homos, les étudiants, etc.). Si en me coupant des canaux qui déversent ces immondices à longueur de journée cette fange me parvient encore, c'est qu'il ne s'agit vraisemblableme nt pas d'un épiphénomène.
D'ailleurs, partout en Europe et dans le monde, je relève cette droitisation, ce délire xénophobe de masse.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # bert 2012-12-12 16:32 Je n'ai pas écrit que les français étaient majoritairement sympas et ouverts…Je voulais exprimer l'idée selon laquelle il n'y a pas selon moi de "lepénisation des esprits" (expression consacrée, y'a mieux, je me doute!), parce que ces esprits étaient déjà là il y a au moins trente ans! Je ne peux parler que de ma propre expérience, évidemment.
Internet a permis à une grande partie de la population de déverser sa rancœur, ses craintes, ses haines, alors qu'auparavant, ils n'avaient pas la parole. Je ne crois pas pour autant qu'ils soient plus nombreux…Par contre, je suis d'accord pour dire qu'ils s'expriment plus, lire les mêmes âneries que celles qu'ils ont dans le crâne leur fait croire qu'une majorité est d'accord avec eux.

Pour résumé, haine du pauvre, de l'exclu, du différent, rien de neuf, mais désormais, la caisse de résonance est plus large…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-12-12 16:56 Et à votre avis, Bert, cette caisse de résonance plus large n'est-elle pas plus dangereuse, dans le sens où sa capacité à propager des non-sens intellectuels et de la haine serait ainsi plus forte/efficace ? Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+2 # MacG 2012-12-12 17:28 Vous avez raison : cela a toujours été latent. MartineG précise aussi, plus bas, que l'histoire regorge de ces débordements et comme, aujourd'hui, nous nous trouvons à nouveau au bord du gouffre, nous sommes à l'aube d'un énième basculement dans la barbarie grâce à ces gens, pétés de trouille et d'égoïsme. Qui sait si l'Internet et son flot de trolls n'a pas permis de retarder ce basculement.

Ce qui m'inquiète c'est de « reculer pour mieux sauter » car les mass media contrôlent ces forums, chaînes de télé, torchons et ont, avec Internet, un outil de propagande massif (n'oublions pas qu'ils "modèrent" leur journaleux et leur est loisible de "modérer" les forums attachés à leurs publications) qui permet les prophéties auto-réalisatrices : de « croire qu'une majorité est d'accord avec eux », on peut arriver à une véritable majorité qui est d'accord avec eux. D'où l'inquiétude.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # patdu49 2012-12-12 11:31 Certains parmi ces cons, ne travaillent pas, se contentent de faire bosser (parfois trimer, et très souvent pour des salaires de merde) les autres, et de tenir les comptes, ou d'autres encore se contentent d'encaisser des loyers ( parfois complètement abusifs, parfois encore se sont des marchands de sommeil ) , etc …

A ces derniers, tu peux leur souhaiter de perdre leur emploi, ils n'en ont pas besoin.

D'autres encore vivent de rentes, enfants d'artistes qui perçoivent des royalties de leurs ancêtres disparus. ( milieux de l'art, des inventions, etc .. )

En France, si t'es bien né, t'es né avec une tirelire qui laisse tomber des sous à gogo sans rien faire.

Exemple : si une oeuvre passe à la télé, bing dring dring, hop 230€ pour l'héritier.
une loi européenne de 1997 qui garantit le versement de droits aux héritiers pour une période de soixante-dix ans après le décès de l'auteur.

Pour les héritiers qui veulent percevoir pactole + vite, parfois ça se chiffre en millions d'euros, … la vente de tout ou partie du brevet, etc .. et ils trouvent acheteurs, car ça rapportera encore + de fric, en 70 ans, avant que ça ne tombe dans le domaine public.

Exemple, héritier de la famille Simenon (qui avait écrit 84 entre autres "Maigret" qui ont été adapté à la télé) , ont vendu a une boite anglaise, 85% de leurs royalties, pour 8 millions d'euros et ont conservé 15% des parts.

Donc 8 millions cash + encore rentes de 15% chaque fois qu'un Maigret passe sur petit écran etc …
C'est nous qu'on paye hein, via redevances, ou via les produits qu'on achète qui paye les publicités à la télé, qui payent elles mêmes ces royalties donc au final etc … l'argent ne tombe pas du ciel.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # pupuce 2012-12-12 12:06 bin moi je partage le coup de gueule.
franchement, je suis dans la merde depuis assez longtemps pour savoir à quel niveau sont les français même(surtout) quand ils se disent de gauche ou pire quand ils se disent vos potes.

c'est pour moi un plaisir de les voir tomber à leur tour…
allez, abruti, va t'y cogner. je pourrais t'aider mais je préfère te regarder souffrir. ah bon elle est vilaine ton AS? ho écoute chéri ça m'étonne ce que tu me dis là, hein, y'a plein d'aides, voyons.

faut vraiment que leur vie soit en danger pour que je fasse le strict minimum vital. et encore, au premier problème j'arrête. rien à foutre, c'est darwin, coco.

la roue tourne, les pauvres d'hier sont bien mieux armés que ceux de demain, bien des têtes rouleront sans émouvoir personne et c'est totalement normal.

/me sort le pop corn…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # MartineG 2012-12-12 12:32 Se réjouir du malheur d'autrui est aussi malsain que de l'accuser d'être responsable de sa disgrâce. Faire à son tour du darwinisme social pour se venger de l'avoir subi n'est pas la solution, bien au contraire. Mais ce n'est que mon avis… Pour que la compréhension et l'empathie reviennent, le pardon doit s'installer des deux côtés : de la part de celui qui vous avait dénigré, et de votre part pour le dénigrement subi. Il faut pouvoir à nouveau se tendre la main car le maitre-mot reste LA SOLIDARITÉ. Sans elle, nous perdons notre humanité et allons à la barbarie. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+2 # MacG 2012-12-12 15:22 C'est la bonne attitude, mais personnellement j'oscille entre la raison (le nécessaire pardon dont je suis, comme vous, convaincu pour avancer ensemble) et l'attitude de pupuce (c'est une aigreur naturelle, qui n'aide certes pas à la paix intérieur, et non une vengeance). Car j'en ai connu qui ont fait la navette salariat-chômage prolongé-salariat et l'opportunisme obscène qui l'accompagnait : arrogance-pignoufade-retour à l'arrogance. Certains reviennent vite se couler dans le moule du mépris après vous avoir tirer des larmes. Ca fait juste bien mal quand, après les avoir aidés malgré vos faibles moyens, ils ont l'impudence de vous traiter comme une merde (je ne suis même pas sûr qu'ils s'en rendent comptent). C'est un sentiment d'une brutalité inouïe.

Le film Dogville, de Lars von Trier donne un éclairage intéressant sur cette question.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # superuser 2012-12-12 15:46 Oui, Dogville, c'est tout à fait ça !

Outre ce que vous décrivez et que des militants d'associations de chômeurs connaissent sur le terrain — des précaires qui aident d'autres précaires, dont l'altruisme est remarquable —, pour animer nos forums depuis 8 ans, répondre aux questions de gens dans la galère et faire de même par email, j'éprouve aussi beaucoup de colère face à l'ingratitude de certains qui estiment que tout leur est du et ne disent même pas merci. Certains sont carrément odieux, à vous rendre définitivement misanthrope. J'ai du mal à comprendre que l'épreuve du chômage ne les ait pas rendus meilleurs alors que moi, oui.

Cependant je me raisonne… Haïr les autres est douloureux car c'est, au fond, se haïr soi-même. Alors je me dis que je ne fais pas ça pour des individus mais pour une cause. Sinon, mille fois j'aurais jeté l'éponge. C'est plus fort que moi : abandonner la lutte, ce serait m'abandonner moi-même. Et puis, le matin quand je me lève, j'arrive à me regarder dans une glace. C'est tout ce qui compte.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # MacG 2012-12-12 16:52 Idem. Quand la haine me submerge, j'ai le réflexe de penser à cette minorité, qu'on retrouve notamment dans ce havre qu'est Actuchômage, des personnes dont je suis convaincu qu'"elles savent" et sont sincèrement bienveillantes (ce qui n'empêche pas chacun d'avoir sa personnalité, ses humeurs, etc.). J'en suis convaincu parce qu'une fois qu'on a vraiment compris, il n'y a qu'une infime probabilité de revenir à un état d'ignorance et de passivité ou de "retourner sa veste" comme on dit.
Vous l'avez parfaitement résumé, Sophie : « abandonner la lutte, ce serait m'abandonner moi-même ».
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # anya 2012-12-12 18:28 J'ai compris une chose : il ne peut y avoir de solidarité qu'entre ceux qui vivent les mêmes difficultés et les mêmes malheurs. Tous les autres sont hérmétiques à ce principe, comme si leur vie en dépendait. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-12-12 18:54 Faut pas schématiser. J'ai connu nombre de chômeurs méprisant leurs congénères — aucune solidarité possible; et je connais des salariés qui ne jugent pas et aident les chômeurs. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Dante 2012-12-13 09:16 Il n`y a pas d`empathie qui tienne, les salauds, les vrais, au sens sartrien du terme, de la bonne pensance replète, sont majoritaires. Nous sommes en état de guerre. C`est eux ou nous ! Quand le moment viendra ça se terminera forcément dans un bain de sang. Ils l`auront bien cherché!

Quand bien même y aura-t-il inévitablement des victimes des deux côtés, des hommes dignes (malgré leurs défauts, pour contrer au plus près l`accusation de manichéisme facile bons/méchants…) se verront contraints de supprimer la racaille (sans distinction de race ou de religion) servile et lâche, purifier cette immense fosse à purin qu`est devenue la société d`aujourd`hui. Eliminer cette fange relèvera d`un processus de salubrité publique ! Je ne leur pardonnerais jamais de nous y avoir contraint !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # V 2012-12-12 12:11 merci… en esperant que tous les bourreaux victimes redecouvrent l'empathie et le bon sens qui s'en suit… Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-12-12 12:15 "Je hais les nouveaux chômeurs !"

Le blues d'un chômeur de longue durée :

www.lexpress.fr/emploi-carriere/emploi/je-hais-les-nouveaux-chomeurs_1196214.html
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Vener77 2012-12-18 01:36 J'espère que vous avez remarqué qu'il ne se prend pas au sérieux, mais qu'il fait de la dérision…
Par contre, il a raison, quand il dit que tout nouveau chômeur est un compétiteur en puissance dans le grand jeu de dupes qu'est la recherche d'emploi ! Raison de plus pour ne pas rentrer dans ce jeu de dupes !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Humbert de Buttet 2012-12-12 12:38 et en lisant médiapart (je fais un micro résumé ci dessous) cet excellent article démontre tout ce que prévoient les experts nommés et amis du pouvoir en place ! inimaginable !!!!
http://www.mediapart.fr/journal/economie/111212/le-smic-est-en-danger-de-mort

petit résumé (trop long pour être ici) sur http://32.lepartidegauche.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=1177:le-smic-est-mort-&catid=449:blog
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # LeFlo 2012-12-12 12:39 Moi ce que j'aime bien dans ces commentaires haineux, c'est qu'ils sont toujours bourrés de fautes d'orthographe et/ou de syntaxe, alors que les vôtres, humains, ont très souvent un vocabulaire très riche, des phrases très bien construites, et rarement des fautes… à croire que ces gens haineux n'ont qu'une culture très restreinte, et n'ont pas beaucoup vécus.
Il n'est alors pas nécessaire de se sentir blessé par leurs commentaires imbéciles.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # MartineG 2012-12-12 13:08 Peut-être. Il n'empêche que quand votre propre père, ouvrier retraité quasi illettré, vous tient le même discours, comment ne pas se sentir blessé ? Rester stoïque face à une stigmatisation récurrente, qu'elle provienne d'une majorité écrasante de neuneus… ou d'une certaine élite, est plus facile à dire qu'à faire. Ça demande beaucoup d'entraînement. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # LeFlo 2012-12-12 13:18 Je fais partie des personnes qu'on stigmatise, je connais donc la différence entre le dire et le faire. J'ai même été en couple (3 ans) avec qqun dont la famille était d'extrême droite, et quand vous êtes étudiant et que vous toucher les bourses, et que eux sont consultants pour des banques et de très grosses boites, touchant de l'ordre de 500 € de l'heure, croyez bien que ce fût bien dur de me défendre.
Quelque citations m'aident dans le bouddhisme entre autres ou par exemple ici dans la civilisation toltèque…:
Deuxième accord toltèque :
"NE REAGISSEZ A RIEN DE FACON PERSONNELLE
Ce que les autres disent et font n'est qu'une projection de leur propre réalité, de leur rêve. Lorsque vous êtes immunisé contre cela, vous n'êtes plus victime de souffrances inutiles."
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # MartineG 2012-12-12 14:03 Multi-citer LeFlo:
Ce que les autres disent et font n'est qu'une projection de leur propre réalité, de leur rêve.
… Et aussi de leurs cauchemars ! Au fond d'eux, ceux qui nous crachent dessus sont des trouillards et des lâches (au boulot, dans la vie… C'est pourquoi ils sont souvent sensibles aux sirènes du FN qui surfe un maximum sur la peur des gens) et ils voient en nous ce qu'ils craignent de devenir. Un peu comme on fuit des malades (comme ceux du Sida qu'on accusait d'être responsables de leur maladie et qu'on croyait contagieux par simple contact). Pour atténuer leurs craintes, ils se réfugient dans l'agression et le déni de réalité. Je vois, LeFlo, que nous avons des points communs. Moi, je suis blindée. Mais j'ai mis longtemps à le devenir. Je comprends ceux qui souffrent comme j'ai souffert. C'est une épreuve de plus à surmonter, et la philosophie m'a beaucoup aidée. Je souhaite à tous de s'y intéresser pour y trouver des clés.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Pauvre France 2012-12-12 14:02 On voit maintenant comment est la France quand elle est en difficulté Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+2 # MartineG 2012-12-12 14:23 Ce n'est pas typique à la France, et ce n'est pas la première fois que ça arrive ! L'Histoire nous en a fourni de nombreux exemples… Chaque fois, ça s'est mal terminé. Quand le gâteau rétrécit pour la majorité alors qu'il a considérablemen t grossi pour une minorité, afin de maintenir leur suprématie, ces voraces redoublent d'énergie pour instaurer la division du petit peuple, lui désigner des boucs-émissaires, et ça marche à tous les coups ! Les spoliés finissent par se taper dessus pendant que les spolieurs, eux, se frottent les mains. Ça a toujours été une question de partage des richesses et une lutte de classes. Mais l'hégémonie culturelle de l'ultralibéralism e a depuis 30 ans siphonné le cerveau des masses, qui sont gangrénés par l'individualisme triomphant et ont perdu la mémoire. Nous sommes à un nouveau tournant de l'Histoire, et il sera rude. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # anya 2012-12-12 18:24 Ce sera très rude, mais qu'allons-nous faire ? Nous ne pouvons pas rester spectateurs. Nous devons nous organiser, parce que c'est la guerre. C'est bel et bien la guerre. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-12-12 18:40 S'organiser ? De nos jours — hormis pour les oligarques qui ont bien compris le principe de l'internationalis me et sont parfaitement organisés —, cela relève de l'utopie…
La preuve : plus il y a de chômeurs, moins on en voit dans les manifs !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # chouet 2012-12-12 15:37 c'est souvent les vieux qui font ces réflexions, ils veulent vous envoyer bosser pour rien, ça ne les dérange absolument pas.
il faut bien que les gens bossent pour leur payer leurs retraites !
pour eux, nous ne sommes que des incapables.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # superuser 2012-12-12 16:00 Exact ! Ils ont été élevés à la dure, dans la religion du travail (quitte à le faire passer avant leurs enfants), ils sont fiers d'en avoir chié (voire d'avoir été exploités : pour eux c'est ça, le courage, supporter l'insupportable) mais ils n'ont pas connu le chômage. L'envisager leur est donc impossible et dans leur tête, nécessairement, il y a du boulot pour tout le monde et ceux qui n'en trouvent pas, c'est parce qu'ils ne veulent pas travailler.

MartineG a cité plus haut son père. Moi, il s'agit de ma mère qui est convaincue que je suis une fainéante — alors que je travaille bénévolement et quotidiennement pour ce site depuis 8 ans. C'est allé tellement loin que j'ai coupé les ponts.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # anya 2012-12-12 18:21 Tu as bien fait de couper les ponts. C'était sans doute la seule solution. C'est la seule possible avec les personnes toxiques. Le problème est que tant qu'on est pas à la place de l'autre et qu'on est de surcroit endoctriné, on ne peut pas comprendre sa situation. J'ai eu droit, moi aussi à des réflexions du style "quand on veut on peut", "on trouve toujours" sous-entendant même souvent qu'il suffit de se présenter n'importe où et qu'automatiquement parce qu'on le demande, un poste sera crée pour nos beaux yeux. Voilà où nous en sommes. Ceux qui ne souffrent pas sont dans leur bulles alors même qu'ils nous accusent. La vérité ne les intéresse pas parce qu'elle ne les concerne pas. Je souhaite moi aussi à tous ces braves gens de se retrouver dans la pire des merdes, de tout perdre, de vivre dans le stress, la culpabilité, de se dire chaque jour qu'ils ne sont bon à rien et qu'il ne méritent pas de vivre. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Eric_Pau_64 2012-12-12 15:48 Le problème de fond du système n'est pas l'emploi. Pas du tout même. Le Problème, et le seul qu'il y ait, est la répartition du produit du travail. C'est à dire, comment répartir dans la Société la valeur ajoutée du produit du travail des entreprises, industries et autres. Aujourd'hui, le revenu est en général réparti à 70% pour les actionnaires, Présidents de Groupe, etc, et 30% redistribué en salaires, primes, etc pour les employés. Il faudrait faire ce qu'à proposé Sarkozy (sans jamais oser le faire…sic) c'est commencer par faire du 60% - 40%. En augmentant de 10% la redistribution aux salariés, cela ferait bouger deux leviers : augmenter les salariés, donc leur consommation, donc la croissance tu pays et favoriser des nouvelles embauches (puisque + de masse salariale), donc réduire le chômage. Solution simple, efficace, évoqués en "off" par tous les dirigeants mais malheureusement encore jamais appliquée pour l'instant… Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-12-12 16:07 Ces 10%, c'est ce qu'ils nous ont volé depuis les années 80 :

www.actuchomage.org/200905084609/Mobilisations-luttes-et-solidarites/le-capitalisme-antisalarial.html

Selon l'Organisation internationale du travail (OIT), en France, ce basculement de 10 points se chiffre à 200 milliards d'euros qui ont été transférés de la rémunération du travail vers la rémunération du capital et les marchés financiers :

www.bastamag.net/article2830.html

Si ces 200 milliards volés par le capital revenaient dans le giron du salariat, il n'y aurait plus de trou de la Sécu (15 milliards), et plus de déficit de l'Unedic (17 milliards). Et de l'argent pour aider les pauvres à s'en sortir, il y en aurait à foison.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # lorthioir 2012-12-12 16:57 le travail obligatoire ! ? pour tous ?! rémunéré normalement ?! serait_ce le début de la volonté d'instaler la dictature ? ! mais tous ceux qui ont un travail le perdront avant la retraite qu'il ne toucheront pas et seront sur la m^me touche que des milliers de personnes auj ! Ce sont les plus grandes fortunes et les plus nantis qui détiennent le pouvoir de faire et défaire…tant qu'il t aura assez de C…s excusez l'expression pour faire fructifier leurs manes afin d'assurer la pérennité de leurs progénitures… Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2012-12-12 17:02 Les collabos, les Pétainistes, on sait ce qu'il adviendra d'eux quand on se lèvera et on libérera du joug de l'oligarchie.

Les crétins qui crachent leur haine s'imaginent que c'est un gage donné à leur maître (hurler avec les loups, le complexe du larbin) censé les préserver et les rassurer sur leur sort avec le tsunami de licenciements qu'on voit poindre. Ils ont l'impression en nous crachant au visage qu'ils sont du côté de leur maîtres qui les récompenseront en ne les mettant pas à la rue.

Ces monstres de bêtises sont toujours prêts à nous envoyer exercer des emplois pourris (salaire,condit ions de travail, précarité…) qu'eux-mêmes ne voudraient pas.

Je crains, hélas comme Sophie, que la seule pédagogie pour faire comprendre à ces abrutis ce dont il s'agit est qu'ils expérimentent le chômage, la pauvreté dans leur tête, dans leur corps.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # anya 2012-12-12 18:13 Tristesir, pour le moment le combat est loin d'être gagné. Il règne un très mauvais climat depuis quelques années et cela s'aggrave. Quant au système oligarchique, je ne vois pas bien comment on s'en délivrerait. Si, je vois bien une possibilité, mais elle relève de l'utopie. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # littlebigman 2012-12-12 17:21 En même temps, peut-on en attendre mieux de lecteurs de La tribune ou 20mn? ;-)

"A tous ces abrutis qui, malgré l'explosion du chômage, s'imaginent qu'il y a encore assez d'emplois pour tout le monde en France;"

Objection très simple : le chômage touche des millions de gens. Où sont les millions d'offres d'emplois qui ne trouvent pas preneur?

PôleEmploi, plus grosse base d'offres en France, ne compte actuellement que… 150 offres en CDI pour la France entière… en incluant les offres périmées, bidons, doublons et sans filtrage par temps plein/partiel…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # littlebigman 2012-12-12 17:37 J'ai dit une bêtise : PE limite les réponses à 150 maximum. Il est donc impossible de facilement connaître le nombre d'offres France entière ou même par région.

Mais l'argument tient : où sont les millions de CDI (sinon, c'est retour au chômage à la fin du contrat) à temps plein (temps partiel = SMIC, soit 500€/mois) ne trouvant pas preneur?
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Trinita. 2012-12-12 22:57 Parfois, (hors période d'actualisation ?), ils affichent le nombre total d'offres présentes sur le site. (Dont CDD, intérim, CDI de 7h/semaines…). Je passe rarement par cette page, mais je ne crois pas ça dépasse les 200.000 offres.
Depuis quelques jours, quand je fais ma recherche sur le 95, et sur deux jours, il n'y a même pas 150 offres. (Je ne précise même pas de métier. Juste le département et "depuis hier"). Et la semaine dernière, (lundi), j'ai fait une recherche sur trois départements, (27, 60, 89)… Il y avait 111 offres, je crois.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # littlebigman 2012-12-13 14:43 Merci pour l'info. Oui, ça m'est arrivé de voir cette info. Elle ne s'y trouve pas actuellement. On se doute bien pourquoi… ;-)

Et encore, sur ces 200.000 offres, combien sont valides et concernent des CDI à temps plein? J'imagine que seul un employé de PE pourrait nous le dire en accédant à la base.

Comme PE est la plus grosse source d'annonces et que les employeurs postent aussi sur d'autres sites en parallèle (voire même exclusivement, alors qu'ils sont légalement obligés de poster au moins sur PE)… il est évident que l'économie française est tout simplement incapable de fournir assez de postes de travail pour tout le monde. C'est pénible qu'il y ait encore autant de gens en 2012 qui ignorent ces faits :-/
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Vener77 2012-12-18 02:08 C'est vrai, que le site de Police Emploi est très pauvre en postes proposés. Il est scandaleux que le 1ere site Emploi du pays offre moins de 200.000 offres d'emploi quand il y'a 8 millions de pauvres et plus de 5 millions de chômeurs.

Certes, il faut regarder aussi les sites d'intérim, (Adecco, Manpower etc.) et les autres sites ( RegionsJob, Monster etc. ) et les sites de recrutment des grandes entreprises mais même en élargissant la recherche, les offres d'emploi publiées, paraît-t'il ne représentent que 20% des offres d'emploi en France (80% sont des offres du marché "caché") nous dit-t'on…autremen t dit…le piston !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Chiz 2012-12-18 11:05 Multi-citer Vener77:
les offres d'emploi publiées, paraît-t'il ne représentent que 20% des offres d'emploi en France (80% sont des offres du marché "caché") nous dit-t'on…!


Par définition, le marché "caché"est peu visible ..les 80 % me semblent tenir du mirage pour nombre de professions.

Sur le segment de l'emploi "cadres", l'APEC a produit une étude (Comment les entreprises recrutent leurs cadres) en 2009 concluant que la cooptation ou l’approche directe - ne représentait finalement que 9% des postes à pourvoir.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # Chiz 2012-12-12 18:44 «dans ce pays il vaut mieux rien glander et rester a la maison plutôt qu'aller bosser!»

On sent le regret de ne pas en être. La jalousie est vraiment un vilain défaut. Faut partager… je réclame le droit au chômage et le plus rapidement possible aux minima sociaux pour tout ces gens qui se décrivent comme des "bosseurs" et qui ne sont peut-être que des salariés à l'échine souple
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # anya 2012-12-12 18:45 Le pire est que les mesures d'austérité ne feront qu'aggraver le "problème". Ce sera l'occasion pout le MERDEF d'exiger des mesures pour la "compétitivité" en s'attaquant au "coût" du travail comme on nous y prépare. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # MartineG 2012-12-12 19:11 Lire ce texte de 2009 : La haine du pauvre julienbezolles.blogspot.fr/2009/07/la-haine-du-pauvre.html Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # MacG 2012-12-13 17:17 Excellent texte. Oui, c'est à lire.

Il me fait penser à cet ouvrage de Bruce Bégout : De la décence ordinaire, qui révèle ce mécanisme qui crée cette distance, laquelle ne cesse de croître, entre ceux qui veulent adhérer à la « bonne société » et ceux qui désirent être au plus près de la vie, du vrai ; ce gouffre qui se creuse et s'élargit en chacun, en termes d'empathie, de compréhension, d'honnêteté, d'humilité, au fur et à mesure que se perd le contact avec la réalité pour laisser place au fantasme et conduire à cette haine de l'autre, du pauvre en particulier, et surtout, in fine, de soi-même.

Ermanno Olmi disait, à propos de son film L'arbre aux sabots : « j'insiste sur une certaine tendresse […] parce que les sentiments sont, pour les pauvres, leur seul patrimoine ».
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Francoise02 2012-12-12 20:11 Bonjour

Il est étonnant que tous le monde s'insurge pour une si maigre revalorisation du RSA, et qu'il n'y ai personne pour s'indigner qu'un Gérar Depardieu part habiter la Belgique pour éviter de payer des impôts en France. Alors que c'est avec notre argent de français que ce monsieur se gave de champagne, foie gras etc… Pendant que d'autres vive peiniblement avec 450 € par mois.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # anya 2012-12-12 22:21 Oui mais Gérard Depardieu est une vedette, il est riche et les riches ont tous les droits, en tous cas il sont libre de s'évader quand ils le veulent. De plus, il est libre et rien ne peux empêcher légalement son évasion fiscal. J'ai bien entendu un ou deux journaleux en parler mais au fond, tout le monde sait que ce n'est pas le premier et que ce ne sera pas le dernier. Et qu'il reste en France ou habite la Belgique ne change rien à nos vies de chômeurs. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # nest 2012-12-12 20:32 c'est la mondialisation et le capitalisme à outrance qui a ruiné ma carrière. ces analphabètes belliqueux ne m'inspirent que du dégout. Il n'est pas exclu que je m'en f… un un jour. Je me vois dans l'impossibilité de débattre avec ce type d'hydrocéphale. Trop c… ces gens ! Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Paulina1 2012-12-12 20:43 Très bon article Sophie.
J'entends aussi ces réflexions dans la vie réelle ; elles ne sont pas que virtuelles. Je fuis les gens toxiques qui n'ont que cela dans leur bouche : la haine des chômeurs, la haine des pauvres…
Je crois que si ces gens là ne vivent pas un moment donné de leur vie le chômage, mais le vrai, cad bien long avec perte importante de revenus, ils ne comprendront jamais. Le taux de chômage atteint 10 %, il serait le double, on entendrait la même chose.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # nest 2012-12-12 20:49 Existe t-il une autorité habilitée à sanctionner ces forums/feuilles de choux néonazies ? Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # anya 2012-12-12 22:12 En prince il devrait y avoir des modérateurs pour supprimer les commentaires douteux mais on laisse faire. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Trinita. 2012-12-12 23:04 Moi j'aime bien celui qui veut obliger les chômeurs à faire des stages chez les agriculteurs en échange de légumes, et qui conclue par "La France cultive des fainéants".

Ces gens qui "tapent" vers "le bas" parce que c'est plus facile que de s'en prendre aux vrais voleurs/profiteurs, s'ils se retrouvaient au chômage, trouveraient d'autres personnes à accuser d'être responsables de leur sort.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2012-12-13 11:42 Les pauvres, les immigrés servent toujours à faire diversion (pour ne pas qu'on s'intéresse de trop près aux affaires des très riches), en les désignant comme boucs-émissaire. La recette est éprouvée de longue date. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-12-13 12:28 Lu sur notre forum :

LA FRANCE CULTIVE DES FAINÉANTS
… et "arrose" des ordures …

:lol: :lol:
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # nest 2012-12-12 23:30 juste tout cela mais n'aurait du donc pas titrer : "la Tribune, le Parisien …" attisent les haines ? Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # mugen57 2012-12-12 23:36 Bon ca suffit! Beneficiaire du rsa et des minima sociaux allons nous en. Quittons la France et direction la Belgique rejoindre notre copain Gégé. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2012-12-13 11:35 Mauvaise idée !

Seulement une minorité de gens, à ce que j'ai compris, paient peu d'impôts: les gros rentiers qui ne travaillent pas et qui vivent de la spéculation. il semblerait que la première tranche d'imposition sur le revenu soit plus basse que la nôtre: cela permet de taxer mieux les pauvres qui ont un emploi (presque) à plein-temps.

En Belgique tout le monde paie, semble-t-il, pour que les très riches paient peu d'impôts.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # nest 2012-12-12 23:42 mais qu'ils se cassent ces gros friqués et qu'ils soient radiés de la sécu et de la nationalité ! Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-12-13 12:30 Non, au contraire : qu'on leur laisse la nationalité française, et qu'on leur fasse payer le différentiel d'impôt, c'est plus rentable. Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # fra 2012-12-13 13:02 Oui ! Faire payer la différence par la "taxation différentielle" serait nettement plus rentable à notre pays… Si un politicien fait cela, il sera traité de bolchevique par les libéraux et les champions de l'exil ou de ce que l'on appelle, dans le jargon, l'optimisation fiscale (sans oublier la fraude fiscale induite dans bien des cas), alors que le pays qui sert de modèle au capitalisme (les USA) est le champion de la taxation différentielle !
La difficulté réside dans le fait que cela ne peut se faire qu'en négociant par convention (contrat) pays par pays, ce qui n'est pas évident à cause des politiques économiques suivies et la fiscalité non harmonisée (en Europe et ailleurs). Le faire avec des "paradis fiscaux" n'est pas une mince affaire, mais parfois le fait de menacer permet d'arriver à des accords (ex : USA / Suisse).
La haine des pauvres est belle et bien présente (diviser pour mieux régner). Autant j'arrive à excuser les ignorants, autant je ne peux pas le faire pour les autres !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # tristesir 2012-12-13 21:48 Et pendant ce temps-là:

Citer:
Depardieu met en vente son hôtel particulier parisien pour 50 millions d'euros


http://lexpansion.lexpress.fr/economie/depardieu-commence-a-liquider-immobilier-son-patrimoine-francais_364871.html
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # chouet 2012-12-13 23:28 de toute façon, la roue tourne !

ceux qui nous critiquent et nous insultent aujourd'hui, avec l'explosion des licenciements qui ne fait que commencer, ne sont que des pauvres en devenir.
là, il comprendront ce que c'est qu'être au rsa !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
-1 # Pauvre France 2012-12-16 01:21 Résumons
J'ai la haine contre les gouvernements successifs qui ont rien fait .
J'ai la haine contre les syndicats qui nous trahis.
J'ai la haine contre les patrons qui n'ont jamais fait un effort.
J'ai la haine contre Pôle emploi qui ont développé le chômage de longue durée avec les patrons
J'ai la haine contre les agences temporaires qui sont à la botte des patrons.
J'ai la haine contre les personnes qui ne veulent pas partager le travail.
J'ai la haine de voir qu'on est pas représenter à l'Assemblée Nationale
J'ai la haine de voir développer les Cui source de précarité

tachons de passer de bonne fêtes de fin d'année mais se sera difficile
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # MartineG 2012-12-16 21:57 Non seulement nos gouvernements successifs n'ont rien fait, mais ils sont complices. Jamais, depuis le virage néolibéral des années 80, notre taux de chômage n'a été inférieur à 7,2%. Et si on fait le calcul de 1981 à 2010, notre taux de chômage moyen sur 30 ans s'élève à 9,3%. C'est depuis les années 80 que l'usage de l'intérim et des CDD s'est développé; même chose pour le "traitement social du chômage" (contrats aidés divers et variés) qui ont accompagné et encouragé la précarisation de l'emploi avec la bénédiction des gouvernements. Oui, pour le patronat, le chômage est une aubaine : il tire les salaires à la baisse et permet la destruction progressive des droits des salariés. Oui, Pôle Emploi est devenu le bras armé des gouvernements contre les chômeurs. Oui, les syndicats n'ont jamais été à la hauteur. Oui, nous vivons dans une fausse démocratie. Oui, il y a de quoi avoir la haine face à une telle incompétence et à un tel gâchis. Oui, ce sera difficile, et de plus en plus ! Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Nique les bobos 2012-12-16 19:55 Citer:
j'éprouve aussi beaucoup de colère face à l'ingratitude de certains qui estiment que tout leur est du et ne disent même pas merci. Certains sont carrément odieux, à vous rendre définitivement misanthrope.

Si pour vous être solidaire, c'est penser par exemple que l'interdiction des licenciements puisse être une solution et qu'une Europe sociale est possible, je comprends votre amertume. Personnellement , je n'ai jamais rencontré de congénère privé d'emploi qui pense cela.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-12-16 23:27 Bizarrement, selon un sondage Harris Interactive, 75% des Français seraient favorables à une intervention de l'Etat et des pouvoirs publics pour empêcher la fermeture de certaines entreprises :

www.20minutes.fr/economie/1064557-fermeture-entreprises-75-francais-intervention-etat

Bien sûr, ce n'est qu'un sondage, qui plus est commandité par L'Huma

Je ne sais pas si les gens ignorent qu'une proposition de loi contre les licenciements boursiers existe, qu'elle avait été approuvée à l'unanimité quand les "socialistes" étaient dans l'opposition, et qu'il ne tient qu'au gouvernement "socialiste" de la faire adopter en urgence alors que nous assistons à une nouvelle hémorragie du chômage, avec ses wagons de "départs volontaires" et de licenciements "de convenance" de la part d'entreprises bénéficiaires :

www.actuchomage.org/2012082122062/La-revue-de-presse/les-paradoxes-de-la-methode-hollandaise.html

Je ne sais pas quels types de chômeurs vous fréquentez (apparemment, ils ne se tiennent pas informés) mais si on leur expliquait les choses (enfin, s'ils voulaient bien s'y intéresser…), je suis convaincue que la nécessité d'une Europe sociale s'imposerait à eux. Le problème, c'est que ce n'est pas avec les JT qu'on prend vraiment conscience de ce qu'il se passe. Ce qui est fou, c'est qu'avec Internet on n'a jamais autant eu la possibilité de comprendre tous ces enjeux et que malgré ça, les gens restent ignorants et passifs. C'est désolant.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # chouet 2012-12-18 10:44 voyez encore ceci :
www.leparisien.fr/economie/retraites-un-deficit-d-au-moins-20-milliards-en-2020-17-12-2012-2415079.php

là encore, dans certains commentaires de cet article, on peut voir combien les RSAstes et autres chômeurs sont détestés et traîtés de profiteurs du système.

ça devient de plus en plus grave, si ces idées reçues perdurent, il est fort à parier que, prochainement, les pauvres seront chassés tels du gibier dans les chasses à courre.
tout cela devient malsain ! il serait temps de remettre les pendules à l'heure !
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2012-12-18 12:16 Il y a aussi les fonctionnaires que les cons traitent de "privilégiés" en rêvant qu'on leur supprime leurs "avantages". Dès lors qu'il s'agit de retirer — illégitimement — une part de gâteau à une certaine catégorie de population, les plus bêtes s'en prennent à un bouc-émissaire qui aurait plus que lui (le fonctionnaire) ou serait moins méritant que lui (le chômeur, le RSAste), sans remettre en question le caractère parfaitement illégitime de la restriction que ceux qui tirent les ficelles veulent nous infliger. Ça a déjà été dit plus haut par un commentateur : Les spoliés finissent par se taper dessus pendant que les spolieurs, eux, se frottent les mains. Désespérant ! Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # CramSi 2012-12-18 17:46 Vous avez toute mon admiration. Car ce battre contre ce ramassis de conneries c'est une vraie gageure. D'autant plus que cela inonde également les réseaux sociaux.

Il faudrait tous leurs faire lire " L'envers de la fraude sociale" de l'ODENORE. Seul point noir, c'est moins accessible que les petits textes merdiques comparant un salarié pauvre n'ayant le droit à rien face à un bénéficiaire fictif du RSA qui cumulant tous les droits sociaux possibles.
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # fred12 2012-12-23 18:39 "Il est aisé à qui n'a pas le pied en pleine misère de conseiller, de tancer le malheureux." Eschyle Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # MartineG 2012-12-24 12:50 Vendredi, à C dans l'air sur fRance 5, on parlait des "boucs-émissaires de la crise". Pour Yves Calvi, ces boucs-émissaires ne sont pas les chômeurs, les allocataires du RSA, les immigrés ou les Roms (et les vrais pigeons de la crise les salariés et les ménages). Pour Yves Calvi, "les boucs-émissaires de la crise" sont… Gérard Depardieu et Bernard Tapie ! Répondre | Répondre avec citation |
 
 
+1 # mugen57000 2012-12-24 15:17 Multi-citer MartineG:
Vendredi, à C dans l'air sur fRance 5, on parlait des "boucs-émissaires de la crise". Pour Yves Calvi, ces boucs-émissaires ne sont pas les chômeurs, les allocataires du RSA, les immigrés ou les Roms (et les vrais pigeons de la crise les salariés et les ménages). Pour Yves Calvi, "les boucs-émissaires de la crise" sont… Gérard Depardieu et Bernard Tapie !

Yves Calvi a sa carte de presse, et possède également celle de l'ump…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # Cest_Victor 2012-12-26 13:59 Marché caché? Oui! ils l'ont caché en Allemagne? Sur la lune?
Première chose… Les commentaires des trolls ne m’intéressent pas en générale. Ce qui est grave est que souvent les commentaires sont politiquement motivés et quand on regarde les articles dans les journaux orientés sur la réussite des économies en dehors de la France, l’inférence est qu'on ne peut réussir sans les imiter . C'est la folie de l'UE. Je préfère être pauvre qu' esclave. Et pour tout le monde qui pense que l'UE protègent vos droits vous avez tort. Chaque gouvernement droit ou gauche est obligé de mener la guerre contre les chômeurs et les handicapés.
Je ne suis pas d'accord que c'est seulement les vieux qui veulent que le chômeur bosse pour rien. Les cadres, les fils de papa, ceux qui profitent de la riches de leur entourage s'en prennent. La différence c'est qu'on avait du respect dans la passé. Maintenant les jeunes et les vieux regardent via internet comment ils sont pourris les hommes politiques…
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # A.-R.V. 2013-01-24 17:41 "… la haine du pauvre…"
bon article, nerveux, véridique. Qui souligne une inquiétante émergence : le racisme social…
A.-R.V
Répondre | Répondre avec citation |
 
 
0 # superuser 2013-03-13 15:19 RSA : le faux calcul qui fait le buzz

Partagé plus de 100.000 fois sur Facebook, ce canular "pour faire rire les copains" (un tableau comparatif erroné entre ce que gagne à ne rien foutre "la famille RSA" et ce que gagne en se levant le matin "la famille salariée") posté par un jeune Lensois a suscité beaucoup d'indignation, mais aussi l'adhésion de milliers d'imbéciles, pressés d'y croire dur comme fer et de réagir sur le web en taclant les éternels "profiteurs du système"…

www.rue89.com/rue89-eco/2013/03/12/la-fable-bidon-de-la-famille-rsa-qui-gagne-plus-que-la-famille-salariee-240493

"Ce sont toujours les mêmes conneries. Ça marche parce que les gens ont envie d’entendre ce genre de choses. Ça arme leur aigreur", a déclaré le pieux Martin Hirsch.
Répondre | Répondre avec citation |
 

Votre avis ?

Les élections présidentielles approchent. Pour quel candidat envisagez-vous de voter ?
 

Zoom sur…

 

Ces associations qui se battent pour les chômeurs

Au nombre de quatre au niveau national, elles méritent la gratitude et l'adhésion de tous les précaires et privés d'emploi. Grâce à elles - il faut le dire -, en 2004, les «Recalculés» n'aura...

 

La lutte contre le chômage est une escroquerie intellectuelle

Vous estimez que la lutte contre le chômage n'est, visiblement, pas la priorité de ceux qui nous gouvernent ? Vous vous étonnez qu'il n'y ait, sur ce point et depuis si longtemps, jamais de projet ...

 

Pôle Emploi abandonne enfin la rétroactivité des radiations

A partir du 1er janvier, la décision de radiation prendra effet à compter de la date de sa notification au demandeur d'emploi, et non plus à la date du «manquement». Le décryptage de Recours-Rad...